CHF, US$, BNS et logique économique et financière

Les petits Suisses ne sont peut-être pas géniaux dans l’absolu mais ils le sont indubitablement par rapport aux 300 millions de barbares ignares qui les cernent…

Ils attendent que leur banque centrale affaiblisse le franc par rapport à l’euro pour maintenir en survie leurs entreprises les moins performantes et les emplois helvètes qui s’y rattachent, ce qui est a priori illogique car une telle politique est toujours perdante à terme.

La politique monétaire acrobatique et (encore actuellement) miraculeusement bénéficiaire menée par le patron de la BNS, Philipp Hildebrand, répond parfaitement bien à cette demande citoyenne.

Par ailleurs, papa Hildebrand a demandé à maman Hildebrand de virer sur le compte de fifille Hildebrand de bons gros dollars des Etats-Unis pour y investir à bon escient.

C’est absolument parfait ! Réussite totale de Monsieur et de papa Hildebrand, parfaitement logique et performant dans ses deux rôles…

En effet, pour l’instant, les capitaux propres de la BNS ont encore augmenté fin novembre à 53 milliards de francs et les réserves en devises à 262 milliards (ce qui était a priori inespéré) et papa Hildebrand optimise logiquement le patrimoine familial en anticipant des plus values sur des investissements dans des entreprises cotées aux Etats-Unis à fort potentiel, ce qui correspond très exactement… aux solutions que je préconise !

Bravo l’artiste !

6 réflexions sur “CHF, US$, BNS et logique économique et financière”

  1. Mercredi 4 janvier 2012 :

    Nouveau record absolu des dépôts des banques à la BCE.

    Les banques de la zone euro ont déposé 453,18 milliards d’euros auprès de la Banque centrale européenne (BCE) entre mardi et mercredi, soit un nouveau record absolu, a annoncé mercredi l’institution monétaire européenne.

    Ces dépôts au jour le jour ont battu des records ces dernières semaines, ce qui témoigne de profonds dysfonctionnements du marché du prêt interbancaire, malgré les efforts de la BCE pour abreuver les banques en liquidités.

    http://www.romandie.com/news/n/_ALERTE___Nouveau_record_absolu_des_depots_des_banques_a_la_BCE040120120901.asp

  2. Oui c’est bizarre cette histoire…… pas de délit d’initié ??? ils se couvrent entre eux ? ils sont du bon parti politique ??

    L’épouse d’Hildebrand a voulu profiter du niveau très bas du dollar

    L’épouse du président de la Banque nationale suisse (BNS), Kashya Hildebrand, s’est expliquée pour la première fois publiquement sur ses transactions sur devises menées en août dernier. Celles-ci ont provoqué tout récemment une affaire médiatico-politique en Suisse.

    Cette ancienne trader tient aujourd’hui une galerie d’art à Zurich. Dans une déclaration écrite envoyée à l’émission “10 vor 10” de la télévision alémanique SF, elle souligne avoir toujours suivi les marchés des changes et avoir voulu profiter du niveau très bas du dollar.

    Etonnement

    Elle se déclare “très étonnée de l’intérêt suscité par cet achat de devises” en août dernier. Cette transaction a été signalée le lendemain à la BNS.

    Mme Hildebrand a justifié son achat de dollars car “70% à 80% des transactions financières de sa galerie se font en dollars”. Elle n’a donné aucune indication sur le montant de l’achat de dollars. Selon des médias, il s’agirait de 500’000 dollars.

    Vol de documents

    Selon l’épouse du président de la BNS, le plus important dans cette affaire est le vol de documents bancaires de la famille Hildebrand “afin de déstabiliser la Banque nationale suisse”.

    Le Conseil fédéral a reçu en décembre des informations sur une transaction présumée illégale provenant de l’entourage de Philipp Hildebrand, le président de la BNS. Cette transaction serait intervenue peu avant l’introduction en septembre du taux plancher face à l’euro.

    Deux enquêtes ont été menées sur ces transactions. Leurs résultats indiquent qu’il n’y a eu aucune irrégularité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *