BCE : ça va mal

Les banques de la zone euro ont déposé hier soir 453 milliards d’euros auprès de la BCE, ce qui est un nouveau record (1 milliard de plus qu’entre le précédent, entre les fêtes) qui montre clairement (une fois de plus) que le marché interbancaire y est complètement bloqué,


A l’exception des célèbres (?) stratégistes de Natixis (qui réussit à survivre après un plongeon de 96 % de son cours) toutes les personnes qui ont un minimum de connaissances en matière économique et financière sont bien conscientes de la gravité des problèmes dans la zone euro qui est au bord du gouffre depuis le printemps 2010.

Rien ne va plus à la BCE qui n’a même pas publié hier mardi son bilan hebdomadaire comme elle en a l’habitude, sans même annoncer ce retard !

Elle doit publier dans les heures à venir les résultats de ses derniers appels d’offres de façon à fournir des dollars aux banques qui sont en manque de cette devise (les dernières offres arrivent à échéance demain 5 janvier alors que la plupart de ces banques ne peuvent certainement pas rembourser leurs emprunts de dollars).

Ça ne peut pas durer éternellement

Petroplus est un bon exemple de ce problème : cette société (helvète !) doit payer en dollars du pétrole brut et elle vend ensuite des produits raffinés en euros ! Elle a donc besoin de dollars pour vivre, or les banques qui les lui fournissaient sont maintenant au bord du défaut de paiement en dollars. Tous ses financements sont donc bloqués, ainsi que son activité.

Seuls les innombrables inévitables idiots inutiles sont persuadés que tout le monde peut acheter des dollars sans aucune limite sur le Forex…

2 réflexions sur “BCE : ça va mal”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *