Coronavirus & NPL : faillite des banques européennes, en vidéo / YouTube

Comme je l’ai écrit dans mes derniers articles, les banques européennes auraient dû être déclarée en faillite à la suite de cette histoire de coronavirus

En effet, en analysant les comptes publiés par certaines banques, en particulier ceux de Deutsche Bank et d’UBS, et en appliquant les règles comptables IFRS 9 que leurs dirigeants auraient dû appliquer, ces banques ont des capitaux propres… négatifs, c’est-à-dire qu’elles auraient dû être déclarées en faillite !

C’est la constatation qui s’impose froidement en prenant en considération les chiffres publiés par les banques et les règles comptables, comme je l’ai écrit dans tous mes articles consacrés à ce sujet.

Cliquer ici pour voir la vidéo que j’ai mise en ligne sur YouTube.

Évidemment, les personnes qui analysent ces comptes correctement en tirent les mêmes conclusions que moi mais personne, du moins à ma connaissance, ne les publie en source ouverte.

L’Autorité Bancaire Européenne vient de publier le vendredi 20 novembre un communiqué attirant l’attention de ses lecteurs sur les dangers que présente cette situation.

Pour ma part, comme je l’ai dit et écrit à maintes reprises, un tsunami bancaire ne peut que se produire en Europe.

Seule la date n’est pas connue.

Les conséquences en seront catastrophiques.

Les mesures de confinement plus ou moins édulcorées qui sont appliquées en France et dans la plupart des pays européens ne seraient que la préparation de celles, beaucoup plus coercitives, qui seront prises lorsque ce tsunami bancaire se produira, car ce sera alors le plus grand désordre qu’il est impossible de pouvoir préciser…

© Chevallier.biz

2 réflexions sur “Coronavirus & NPL : faillite des banques européennes, en vidéo / YouTube”

  1. Très bonne vidéo. Je rappelle que Christine Lagarde avait déjà prévenu en 2015 que les NPL seraient le prochain problème, car les banques européennes ne respectaient pas les mêmes règles prudentielles que les USA. J’ai l’impression que si elle a été engagée à la BCE, c’est pour régler ce problème de fond. Ici vous me confirmez que vous faites un stresstest comptable le plus pessimiste ( comme Mandelbrot). Je pense que les fonds propres se rapprochent dangereusement vers 0 pour pas mal de banques, mais pas au niveau que vous évaluez. J’attire aussi l’attention pour retrouver les 700 milliards de créances dans le bilan de la DB au niveau asset. Là, je trouve cela bizarre. Est-ce qu’ils ont mis les créances hors bilan dans ce chiffre de 700 milliards ? En tout cas je ne sais pas le reconstituer quand je prends uniquement les asset de la DB.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *