Croissance : Américains / Européens

Les Américains réagissent bien : ils ont diminué leur épargne de 48,5 milliards de dollars dans la semaine finissant le 23 avril pour les dépenser ce qui fait repartir la croissance du PIB car l’offre suit la demande,

Document 1 :

C’est la cinquième plus forte hausse hebdomadaire de M2-M1 de tous les temps.

L’augmentation de M2-M1 (6,9 % d’une année sur l’autre) vient de… baisser en passant sous la barre critique des 7 %

Document 2 :

… ce qui signifie que la croissance du PIB augmentera en ce deuxième trimestre si cette tendance se poursuit : 2,4 % d’une année sur l’autre soit 2,5 % par rapport au trimestre précédent en taux annualisé,

Document 3 :

Les Européens se détruisent eux-mêmes en se serrant la ceinture.

Tout est simple.

9 réflexions sur “Croissance : Américains / Européens”

  1. Les créations d’emplois US ralentissent (AFP, Reuters)

    L’économie américaine a créé 115.000 emplois en avril. C’est moins qu’attendu: les économistes tablaient sur 170.000 postes.

    Le solde des embauches apparaît ainsi en baisse de 25,4% par rapport à mars, et inférieur à l’estimation des analystes (162.000).

    Les chiffres de février et mars ont été révisés à la hausse, respectivement à +154.000 (contre 120.000) et +259.000 (contre 240.000).

    Le taux de chômage (calculé sur une base différente) a pour sa part baissé plus que prévu, à 8,1% en avril, un niveau sans précédent depuis janvier 2009, quand il s’inscrivait à 7,8%.

    Les chiffres du gouvernement montrent que le recul du chômage a résulté avant tout d’une baisse assez marquée de la population active. Selon l’enquête menée par le ministère auprès de ménages, le nombre de personnes employées apparaît avoir reculé pour le deuxième mois d’affilée, juste un peu moins rapidement que celui des personnes sans-emploi.

      1. Difficile de cerner Olivier Berruyer! Vous avez vous-même souligné le sérieux de son travail, et pourtant il s’associe à la quintessence des idiots inutiles (voir les signataires et le contenu de Roosevelt 2012 : on est en plein délire)! Je l’ai lu pendant un moment puis j’ai renoncé du fait de son éclectisme qui fait qu’il relaie les positions les plus anti-libérales.

      2. C’est clair que c’est des idiots ce comité roosevelt 2012…

        Ils disent tout et un peu n’importe quoi sauf la seule et unique mesure prioritaire simple et radicale qui résoudrait le problème (ou plutôt le vice-caché) du système.
        Elle permettrait de gérer plus sérieusement les finances publiques tout en évitant de se faire vampiriser par les spéculateurs en 1 décret de 10 mots….

        “Seule la BCE est habilitée à prêter de l’argent aux états membres de la zone euro.”
        je développe :
        La BCE surveille les dépenses et fait des prévisions de capacités des états à rembourser et leur prête directement à 0% d’intérêt… On adapte ainsi les prêts aux capacités de remboursement et on finance sans charge de dette les travaux et projets à long terme. ( c’est les interêts des interêts qui finissent toujours par couler les emprunteurs…)

        Mais voilà, personne n’y pense… ou ne veut y penser.

        Autre effet positif : on se débarrasserait ainsi de tous ces fainéants inutiles de stratégistes obligataires crétins
        qui s’engraissent sur le dos des états (quand ça va bien) ou qui mettent votre épargne en danger quand ils prêtent à des pays insolvables comme la France et autres PIIGS.
        Ce qui n’est pas une bonne nouvelle selon les bouffons* obligataires de natixis qui racontent tant et plus de bêtises à l’antenne de bfm business…

        * Le bouffon, fou du roi, ou fou est un personnage comique, dont la profession était de faire rire les gens.
        Ce n’est en aucun cas péjoratif.
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Bouffon
        (c’est des fois que le stratégiste avocat obligataire de natixis lise cette page et se mette un peu trop vite en besogne 🙂 )

  2. M Chevallier avez-vous publie il y’a quelques mois un graphique ou l’on voit la part du PIB de l’UE15 et des USA dans le PIB mondial de 1970 a 2010? avec une degringolade de l’UE de 10 points depuis 1970 et un maintient de la part des US? Je le cherche partout .

    Merci d’avance.
    Stephane

    1. Oui mais les USA sont productifs !
      Ils augmentent leur PIB avec moins de salariés et une population active qui diminue, alors que la population totale est en augmentation! Tout va bien… Tout va très bien… Presque tout le monde est content!
      Il suffit de marcher avec des oeillères pour les autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *