Croissance US, monétarisme et behaviorisme

D’après les derniers chiffres des agrégats monétaires publiés par la Fed hier soir, l’augmentation de M2-M1 (l’épargne des Américains) d’une année sur l’autre est globalement stable depuis le début de cette année 2011
Graphique 1 :

… mais les variations d’une semaine à l’autre sont très fortes (la crise dans la zone euro fait peur aux Américains)…
Graphique 2 :

… ce qui signifie que la croissance du PIB au 1° semestre a été stable : dans les 2,3 % d’une année sur l’autre (au 2° trimestre comme au 1° trimestre) soit de 1,7 % par rapport au précédent en taux annualisé car elle est inversement proportionnelle à la variation de la masse monétaire libre,
Graphique 3 :

La Fed ne fait pas marcher la planche à billets comme le répètent tous les idiots inutiles, mais les Américains ont été amenés à remettre de l’argent sur leurs comptes bancaires : les dépôts ont augmenté, ce qui fait augmenter M1,
Graphique 4 :

Analyses monétaristes, indice ISM manufacturier, rendements des bons des Trésors : tous ces indicateurs fiables sont concordants : la croissance est normale aux Etats-Unis, les problèmes sont en Europe et en particulier dans la zone euro qui est maintenant dans le mur, le choc fatal pouvant se produire à tout moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *