Des dollars, des dollars et encore des dollars !

Le Mariole Draghi n’hésite pas à prêter des dollars, des dollars et encore des dollars (3,6 milliards à 7 jours renouvelables) à 12 banques de la zone qui en manquent !


Il n’y a plus assez de dollars dans les coffres de la BCE pour leur en prêter. Pas de problème : la Fed en prête toujours, tout au moins elle l’a déjà fait, mais ça ne peut pas durer éternellement

D’après les désormais célèbres stratégistes et économistes de Natixis, c’est une bonne nouvelle ! … qui devrait être mieux connue.

9 réflexions sur “Des dollars, des dollars et encore des dollars !”

  1. vous dites la FED “prete” des $ a la BCE
    mais pourquoi la FED ne pourrais pas tout simplement acheter des euro contre des $ ?
    excusez par avannce mon incompétence
    très bonne journée

  2. UPDATE: BNP Paribas réduit ses besoins en dollars en cédant des actifs à Wells Fargo 22/02/2012 13:42

    BNP Paribas (BNP.FR) a annoncé mardi soir la cession à la banque américaine Wells Fargo & Co. (WFC) de sa division nord-américaine spécialisée dans le financement des sociétés énergétiques. L’opération doit permettre au groupe de se rapprocher sensiblement de son objectif visant à réduire de 65 milliards de dollars ses besoins de financement en dollars d’ici à la fin de l’année 2012.
    “Cette cession aura un impact limité sur le produit net bancaire récurrent, mais permettra à BNP Paribas d’atteindre bien plus tôt que prévu l’objectif qu’il visait pour la fin de l’année”, commente Pierre Flabbée, analyste de Kepler Capital Markets.
    BNP Paribas n’a pas communiqué les termes financiers de l’opération mais a indiqué avoir obtenu une prime par rapport à la valeur comptable des actifs, ce qui témoigne selon Pierre Flabbée de leur bonne qualité.
    A l’instar d’autres banques françaises, BNP Paribas a entrepris l’été dernier de réduire ses activités financées en dollars lorsque les investisseurs du marché monétaire américain ont restreint leurs prêts aux banques européennes en raison des craintes suscitées par la crise de la zone euro. Les banques françaises étaient particulièrement dépendantes jusque-là de ces financements.
    A la fin 2011, BNP Paribas avait déjà réduit de 57 milliards de dollars ses besoins de financements en dollars et avait indiqué qu’il comptait encore les diminuer de 65 milliards d’euros d’ici à la fin de l’année 2012.
    Le groupe poursuit un plan de restructuration pour renforcer ses réserves de capitaux et se conformer aux nouvelles règles prudentielles européennes.
    Il a indiqué en septembre dernier qu’elle allait diminuer de 70 milliards d’euros ses actifs pondérés pour le risque. En novembre, il a annoncé près de 1.400 suppressions d’emplois dans la banque de financement et d’investissement. Au 31 décembre 2011, la taille de son bilan avait été ramenée à 965 milliards d’euros, contre 1.100 milliards d’euros un an plus tôt.
    BNP Paribas a affirmé que son ratio de fonds propres durs “core Tier 1” s’élèverait à 9% en 2013 selon les nouvelles règles de Bâle III.
    Le groupe a publié la semaine dernière un résultat net du quatrième trimestre en baisse de 51%, à 765 millions d’euros, plombé par la dépréciation d’emprunts d’Etat grecs et par des coûts de restructuration.
    A 13h35, le titre perdait 2,5% à 36,50 euros.

    besoin de dollars vous dites ????

    1. Bref, on se fait bien avoir dans l’histoire … Les banques françaises sont dans une mauvaise passe car les banques américaines ne veulent plus leur prêter de dollars. Par contre, les mêmes banques veulent bien leur reprendre à vil prix leurs actifs contre des dollars. Devinez à qui profite le crime ? Nous sommes donc dans une dépendance grave envers les américains qui vont chèrement nous le faire payer. D’autant plus qu’avant la crise, la mode était bien entendu à la diversification vers la zone dollar par des acquisitions.

  3. Bonjour,

    Quelques variantes utilisables:
    – “Et pour quelques dollars de plus”
    – “Million Dollar Baby” qu’on pourrait changer en “Million Dollar Draghi”
    – “Le dollar troué”

    Bonne soirée

  4. La vente des actifs de bnpp à wells fargo est surement une excellente nouvelle pour wells mais surement aussi selon les stratégistes bienheureux de Natixis pour qui tout est toujours une bonne nouvelle.
    C’est qui le boss à Natixis ? Il s’appellerait pas Pangloss ou Coué par hasard ? O_o

    Moi, ce que je comprends dans tout ça, c’est que la décimation des banques européennes se poursuit.
    Elles vendent les seules choses de valeur qu’elles ont dans les coffres.
    Et les milliards du Mariole sauveront encore les apparences.

    C’est comme une course de résistance qui pourra être plus ou moins lent et à la fin, seuls les plus forts survivront. Et ce sera pas les banques européennes et encore moins les banques françaises.

    On se demande bien pourquoi aucun stratégiste n’a l’idée de chercher moyen pour se débarrasser de la soumission au dollar au lieu d’en mendier à la fed. Comme l’ont fait les chinois et japonais.

  5. ” Ca ne peut pas durer éternellement” , mais ça peut durer très très longtemps non? d autant que ça permet de maintenir l euro cher, tant qu il est utile aux US

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *