€ crise de la pensée

L’évolution des rendements des bons du Trésor américain donne un bon film fidèle du déroulement de l’€ crise…

Lorsque ce bon vieux Greenspan présidait la Fed, c’était peinard : on savait où on allait, les rendements des Notes à 10 ans fluctuaient normalement dans les 4 % et la Fed relevait gentiment son taux de base après l’avoir baissé à un plus bas pour faire repartir la croissance.

Avec le bombardier furtif B-2 à la tête de la Fed, ce sont les grandes turbulences qui commencent pour créer un choc mondial fatal à l’euro comme l’avait prédit Milton Friedman : l’inversion de la courbe des taux préludait au grand plongeon qui a débuté avec la crise des sub-prime puis la faillite de la banque des frères Lehman,

Document 1 :

Tout est rapidement revenu dans l’ordre voulu par les Américains (comme je l’ai écrit à l’époque contre tous mes détracteurs) avec des rendements du 10 ans dans les 3,5 % à un niveau idéal inférieur à celui de ce bon vieux Greenspan mais les rendements sont retombés au plus bas au second semestre 2011 avec les craintes suscitées par l’€ crise, ce qui a perturbé le cycle du bombardier furtif B-2,

Document 2 :

La brusque hausse des rendements du 10 ans américain qui vient de se produire ces derniers jours signifie que les bons investisseurs considèrent que le tsunami bancaire euro-zonard a été reporté à une date ultérieure : les capitaux ressortent un peu de leur refuge helvète pour se reporter sur les actions sous-valorisées,

Document 3 :

L’€ crise n’est pas terminée : la Grèce est en survie temporaire sous assistance miraculeuse mais l’issue fatale est inéluctable,

Document 4 :

Les autres dominos sont prêts à tomber : le Portugal puis l’Espagne et l’Italie,

Document 5 :

Comme un de mes lecteurs l’a justement fait remarquer, les indices d’actions comme le S&P-500 et les rendements des Notes à 10 ans étaient fortement corrélés depuis au moins 10 ans mais le S&P-500 a fortement augmenté fin 2011 dans l’anticipation aventureuse du sauvetage temporaire de la Grèce alors que les rendements du 10 ans sont restés prudemment au plus bas, les gros investisseurs restant sagement réfugiés dans cette zone prudentielle,

Document 6 :

Ce mouvement se voit plus clairement sur le graphique sur les 12 derniers mois,

Document 7 :

Bien entendu, les indices d’actions européennes ont décroché par rapport à celles des Etats-Unis qui sortent grands vainqueurs de ces turbulences, la vieille Europe étant irrémédiablement plombée par la création monétaire qui s’est développée pendant une dizaine d’années à cause de l’existence de cette monnaie unique contre nature,

Document 8 :

Le plus drôle est que tous les idiots inutiles sont persuadés, comme toujours, c’est-à-dire depuis plus de 50 ans, que les Américains sont au bord du gouffre alors que l’Europe vient de perdre la guerre monétariste.

Seuls les lecteurs qui comprennent ce que j’écris auront compris le déroulement de cette chute, cf. mes analyses à ce sujet (M1 représente 50 % du PIB dans la zone euro !).

Tout est simple.

8 réflexions sur “€ crise de la pensée”

  1. Le banquier anonyme vient de nous contacter pour nous apprendre la situation désastreuses du courtier worldspreads

    http://www.worldspreads.fr/

    Commentaire du banquier anonyme :

    “Preuve s’il en était besoin à ceux qui ne voient rien, de ce qui se prépare… Pour moi, ils ont fait faillite et il y en aura beaucoup comme ça. Faites donc très attention et dégagez l’argent des comptes des courtiers en ligne. C’est un conseil éclairé. Mieux vaut aider les gens dans le besoin que de risquer la perte de votre capital. Mais si vous croyez que les choses iront encore mieux demain… ne faites surtout rien. J’ai des clients européens qui étaient chez MF Global. Ils sont désespérés et à mon avis ne seront jamais remboursés”.
    Faites donc très attention et dégagez l’argent des comptes des courtiers en ligne.
    Swissquote est-elle courter en ligne sans probleme , ou non?

    1. Tous les liens vers cette société affichent “error…”
      /Google, j’ai trouvé cette info ancienne :

      WorldSpreads lance en France sa nouvelle plateforme de trading en ligne et supprime les commissions de courtage !

      WorldSpreads, société financière innovante et présente dans 14 pays, propose aujourd’hui aux investisseurs particuliers français une nouvelle plateforme de trading en ligne. Forte d’un succès international, WorldSpreads est la première société en France à simplifier le trading en supprimant les commissions de courtage.

      Fondée en 2000 et cotée à la bourse de Londres, la Société s’appuie sur une expertise de 10 ans au Royaume-Uni et dans le monde entier pour lancer un concept de trading unique en France : les e-Spreads. Ils représentent un moyen efficace et peu coûteux d’accéder aux marchés financiers :indices, actions, matières premières, devises et produits de taux.

      Les e-Spreads, véritable investissement à effet de levier, permettent de prendre des positions en déposant une somme inférieure à celle demandée par des courtiers classiques. De plus, les clients peuvent effectuer de petites opérations et bénéficier de stops loss garantis et gratuits.

      « WorldSpreads a pour vocation de proposer un service de trading accessible et de qualité, en ayant en permanence la volonté d’en simplifier l’usage. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle nous avons supprimé les commissions de courtage» précise Derek Lawless, Di recteur France de WorldSpreads.
      « Les français témoignent aujourd’hui d’un appétit grandissant pour les marchés financiers dans leur globalité et nous sommes confiants que notre offre saura répondre à leurs besoins, en leur permettant de profiter d’un concept financier unique en France avec les e-Spreads. »

      Deux plateformes de trading (Lite et avancée) sont accessibles directement sur WorldSpreads.fr, et ne nécessitent aucun téléchargement. La plateforme Lite est associée à un compte à risque limité, les clients ne pourront jamais perdre plus que leur dépôt initial.
      Ces véritables salles de marchés en ligne mettent à disposition des investisseurs particuliers tous les avantages et outils pour investir avec succès : graphiques détaillés et interactifs, rapidité d’exécution et suivi des ordres en cours à tout moment, actualité en direct et en continu des marchés mondiaux…

      Retrouvez WorldSpreads sur : http://www.worldspreads.fr

      A propos de WorldSpreads

      WorldSpreads est une société spécialisée dans les services financiers, notamment les e-Spreads.
      Fondé en 2000, WorldSpreads est présent dans 14 pays à travers le monde. Le siège de WorldSpreads se situe à Londres, au Royaume-Uni. Les bureaux européens sont implantés à Paris, Francfort, Stockholm, Copenhague,
      Madrid et Dublin. En 2008, un premier bureau a été ouvert en Asie, à Kuala Lumpur, Malaisie. Des partenariats ont aussi été développés localement en Hongrie, Grèce, Pologne, Portugal, Slovénie, Amérique du Sud, et
      Afrique du Sud.
      WorldSpreads est autorisée et réglementée au Royaume-Uni par la FSA, numéro d’immatriculation 230730, et est soumise à la réglementation de l’Autorité des Marchés Financiers en France.

      Site web : http://www.worldspreads.fr

  2. En effet, en tant que courtier, les ratios normaux d’entreprises devraient lui être appliqués, en particulier son gearing (le montant de ses dettes à long terme) devrait être inférieur à la moitié de ses capitaux propres, mais en tant que banque, c’est le leverage qui s’applique : le total des dettes ne doit pas dépasser 10 fois le montant de ses capitaux propres
    D’abord, un courtier ayant le statut de banque est une incongruité.
    Swissquote est-elle sans probleme , ou non? Le montant de dettes à long terme est inférieur à la moitié de capitaux propres ? Les depots sont sures?

    1. J’ai écrit x fois qu’il faut se méfier comme de la peste des courtiers en ligne et qu’il est important de ne pas leur confier de l’argent sous peine de tout perdre !
      Les banques helvètes qui ont de bons µ sont fiables (dont Swissquote) car elles ont une garantie juridique en béton en séparant les titres de leurs clients de leurs opérations ordinaires !

  3. Intéressant cette historie de worldspreads. Les articles en ligne mentionnent que la couverture “cash” (reste à préciser) se montait à un peu plus de 50% des montants dus aux investisseurs. Ce qui est intéressant est que c’est suffisant pour mettre la société en faillite.

    En fait, oui, moi je trouve cela plutôt surprenant qu’ils l’aient mise en faillite. Comment cette histoire est ressortie? Je sais que ce n’est pas une banque, mais il y a tellement de banques qui ne respectent ni Bâle 3 ni même Bâle 2. Et elles ne sont pas déclarées en faillite. D’où ma question: comment cette histoire est sortie de l’ombre?

    Question subsidiaire: On connaît le montant de la couverture de Binck par exemple? Bon, c’est la Hollande et non l’Irlande… peut-être qu’ils sont plus…. souples 😉

    Bonne nuit et à demain pour de nouvelles aventures…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *