€clatement et M1

L’hypertrophie de M1 est considérable dans la zone euro où elle se monte à 54 % du PIB ! … contre 15 % normalement comme aux Etats-Unis (à titre de comparaison) où l’argent y est sain, ce qui est le premier pilier des Reaganomics.

Or M1 se trouve finalement essentiellement concentrée en Allemagne, pays pourtant censé être vertueux ! En effet, M1 se monte à 1 326 milliards d’euros fin novembre dans ce pays, en augmentation de 550 milliards par rapport à août 2008, juste avant la faillite de la banque des frères Lehman,

Document 1 :

L’explication est simple : l’argent non gagné distribué en masse dans ces cochons de pays du Club Med se retrouve surtout dans des comptes en Allemagne, car en cas d’éclatement de la zone euro, ces comptes, dans des banques allemandes, seront en bons deutsche mark et non sur des comptes bancaires en monnaies nationales méditerranéennes fortement dévaluées.

La création monétaire a été très forte en Italie comme le montre le montant de M1 qui est supérieur à celui de la France, ainsi qu’en Espagne (leurs montants sont proches), ce qui n’est pas du tout justifié, surtout dans la mesure où il y a déjà beaucoup d’argent non gagné en France.

La situation est donc beaucoup plus grave qu’on pouvait le redouter : c’est maintenant toute la zone euro qui est touchée, y compris l’Allemagne ainsi même que l’Helvétie où se sont réfugiés des devises pour 400 milliards de francs provenant surtout de la zone euro.

La fuite des capitaux de ces cochons de pays du Club Med vers l’Allemagne et la Suisse se voit clairement sur le graphique représentant l’évolution de M1 de la Grèce qui a fondu de 40 % depuis 2010, de plus de 40 milliards d’euros,

Document 2 :

Les bons spéculateurs, ceux qui voient juste et loin, placent leurs capitaux dans les bons refuges. Ce sont des particuliers avisés mais aussi les banquiers de la zone euro qui virent leurs disponibilités dans leurs filiales en Allemagne en profitant de la liberté de circulation des capitaux dans la zone euro.

Les Marioles de la BCE ne font qu’aggraver la situation en la prolongeant avec leur politique monétaire dite accommodante.

Dure sera la chute.

Ces graphiques sont tirés des données de la BCE qui ne sont complètes et facilement accessibles que pour M1.
Cette analyse part de remarques judicieuses d’un de mes lecteurs que je remercie.

10 réflexions sur “€clatement et M1”

  1. Héfaillitos, dieu de l'impossible faillite et de l'argent non gagné

    merci à vous pour cet article, ainsi qu’au lecteur qui avait parlé de la situation en commentaire.
    On doit certainement estimer que ce sont des bonnes nouvelles du coté des stratégistes obligataires…

    une analyse l’évolution du M1 français est-elle prévue ?
    ou du moins des articles réguliers sur le bilan de la bad banque de france qui doit certainement être pas mal sollicitée pour les conards boiteux comme dexia

    Cela complèterait utilement l’analyse de fond que vous faites régulièrement (les articles dont le corps principal se répète avec actualisation des données et adaptation dans les conclusions)
    Il est quand même important de savoir ce que fait ce monsieur Noyer dans la défense des banques françaises.

  2. Héfaillitos, dieu de l'impossible faillite et de l'argent non gagné

    c’est une blague ?
    Ils peuvent compter des prêts immobiliers titrisés dans le ratio core one.
    Non mais je suis mort de rire…

    les prêts immobiliers titrisés… c’est tout simplement les fameuses subprimes.

    les banquiers US ont prêté aux NINJA (travailleurs précaires saisonniers insolvables) pour achat immobilier
    ils ont ensuite titrisé l’emprunt (c’est dire échangé la rente fictive que constituent les futurs remboursement contre un capital immédiat)
    ces titres pourris sont passés par les voyous d’agence de dégradation pour leur coller un triple A (les fameux moody’s, standard and piigs and co qui viennent justement de nous dégrader)
    et des gentilles euro-banques dites de dépot comme la Northern rock ont acheté… ainsi que des bourricots d’assureurs et autres banksters français

    par contre, c’est une bonne nouvelle pour Bankia… ils ont maintenant un tier score one de 80% vu les crédits pourris qu’ils ont.
    Vive la bulle immobilière en espagne, elle a renforcé la solvabilité de Bankia.

  3. Bonsoir,

    Vous écrivez: “…l’argent non gagné distribué en masse dans ces cochons de pays du Club Med se retrouve surtout dans des comptes en Allemagne, car en cas d’éclatement de la zone euro, ces comptes, dans des banques allemandes, seront en bons deutsche mark et non sur des comptes bancaires en monnaies nationales méditerranéennes fortement dévaluées.”
    On devrait pouvoir alors retrouver facilement ces sommes dans les bilans des banques allemandes, non?

    Bonne soirée

  4. Au plaisir` 🙂
    Au final, cette création monétaire dans les pays du Sud se trouve “stérilisée” par la destruction de monnaie de base qui intervient de manière concomittante en Allemagne.
    En effet, le stock de crédit diminue en allemagne du fait que de moins en moins de crédits aux entreprises allemandes sont financés par appel au refinancement de la Bundesbank.

    1. héfaillitos, dieu des choses importantes

      C’est une bonne nouvelle selon natixis…
      Merci Gilles 🙂

      Sans compter que la Grèce a été regradée par les agences de dégradation… comme si l’économie y était repartie et que le chomage avait été résorbé

      Dans ce cas, pourquoi les politocards continuent-ils à créer volontairement des sujets sociétaux clivants pour attirer l’attention des idiots et les détourner des choses vraiment importantes ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *