Gilets jaunes, euro, banksters et la France

J’ai écrit précédemment quatre articles sur les gilets jaunes qui ressentent bien que quelque chose ne va pas quelque part, sans en connaitre clairement les causes, ce qui est compréhensible car il faut quand même une certaine culture monétariste pour les découvrir et comprendre les problèmes qui se posent…

Cependant, parmi les photos prises lors de manifestations antérieures, il en est une qui montre que certains gilets jaunes ont parfaitement bien compris l’essentiel de ces problèmes et même les solutions qu’il faudrait appliquer,

Les Français ont accepté d’abandonner leur monnaie nationale pour adopter une monnaie contre nature surévaluée qu’ils ne maîtrisent plus et qui provoque leur appauvrissement inéluctable.

Récupérer la monnaie nationale maintenant ou dans un avenir envisageable ne pourra que provoquer dans un premier temps qu’une crise majeure qui n’aura des répercussions positives qu’à terme.

Les bansksters, en ne respectant pas les règles prudentielles d’endettement, créent une hypertrophie de la masse monétaire qui provoque l’appauvrissement inéluctable des Français qui n’ont pas de hauts revenus.

La bonne solution est effectivement de les mettre en prison et d’imposer aux banques un leverage réel au maximum de 10 comme aux Etats-Unis, ce qui ne pourra que provoquer dans un premier temps qu’une récession majeure qui n’aura des répercussions positives qu’à terme.

Dans tous les cas, toutes les issues ont des conséquences fortement négatives.

Le référendum d’initiative populaire, comme en Suisse peut être une solution pour que le peuple puisse imposer sa volonté contre la nomenklatura qui le manipule.

***

Cliquer ici pour lire mon article : Gilets jaunes et monétarisme

Cliquer ici pour lire mon article : Gilets jaunes et €-crash

Cliquer ici pour lire mon article : Gilets jaunes, taux et spread, même combat

Cliquer ici pour lire mon article : Gilets jaunes et banksters

 

 

 

23 réflexions sur “Gilets jaunes, euro, banksters et la France”

  1. …”de les mettre en prison et d’imposer aux banques un leverage ../.. ce qui ne pourra que provoquer dans un premier temps qu’une récession majeure qui n’aura des répercussions positives qu’à terme.”

    En fait, il n’ y a rien à dire de plus. C’est ce que je pense. Mais une récession majeure qui dans un pays comme le nôtre ne peut aller sans une révolution très profonde avec toutes ses extrêmes, et en France on s’y connait, surtout que vient se greffer dessus des motifs de fâcheries supplémentaires qui font la Une des journaux.

    (Revoir les anciens articles de notre auteur, tout est expliqué au passé, et c’est une projection utile pour l’avenir. )
    Les restrictions peuvent être un atout pour comprendre l’essentiel.
    Nous avons vécu dans une société où tout pouvait être acquis, à tort, aujourd’hui nous devons apprendre avec sagesse et non colère à mesurer nos limites, quel qu’elles soient avant qu’il se soit trop tard, car bientôt nous n’aurons plus rien.
    Ceux qui ont beaucoup auront beaucoup à perdre.

  2. bonsoir, monsieur Chevallier,
    j’apprécie vos analyses fondées sur le monétarisme, école de
    Monsieur Jacques Rueff, me semble-t-il, le professeur du Général de Gaulle.Le président, Charles De Gaulle,
    dans sa conférence de presse de Octobre 1964 (163?), avait , selon les fins observateurs,
    et selon l’adage “l’élève a dépassé le professeur, avait annoncé que les U.S.A. allaient vers un grave problème monétaire.
    Que la convertibilité Or/Dollar allait être posé problème, cela en 1964(1963?), cela s’est révélé exact puisque concrétisé le 15 Août 1971, avec la décision de Richard Nixon. Tout économiste Monétariste tirant les conséquences de cette décision ENORME, aurait fait fortune. Je me rappelle, à cette époque, conseillant des clients, d’acheter des lingots d’Or, en 1972, 1973.
    Cela me parle et j’ai une mémoire intacte à ce sujet (taux d’intérêt, prêt en dollars, etc.)
    Néanmoins, quand je parcours le livre de Adam TOOZE ” crashed” “comment la crise financière de 2008 a changé le monde” -autopsie de cette crise 2008 à 2017-, je me dis que les grands de ce monde, soi disant les Politiques qui savent, relèvent de la petite section de la maternelle, jouant dans le bac à sable !!!!!!.
    Consternant de voir que la Fed s’est substituée aux Grands de ce Monde !!!!.
    Aussi, en conclusion, nous ne savons plus vers qui se retourner.
    Si, si , le président chinois, selon “China Dream”, ramassera la mise au niveau planétaire, dans un temps, hélas,
    très proche.
    Selon l’Evangile, “heureux les simples d’esprit……”

    1. “…nous ne savons plus vers qui se retourner.”
      La réponse cher “carpe idem” est pourtant évidente : vers Notre Seigneur Jésus Christ!

  3. Pour abandonner l’Euro, les textes du traité de Lisbonne ne laissent aucune autre alternative que de sortir de l’union européenne. Le seul parti qui le propose est l’UPR de François Asselineau.
    M. Chevallier, vous êtes au moins d’accord avec lui sur le choix de la monnaie.

    1. Il est évident que la France doit sortir de l’euro système pour commencer à restaurer le début des fondamentaux, tout le monde le sait !
      Il est grave que plus aucun parti en France ne l’admette !
      Asseli No ! n’est pas un parti…

      1. pourtant ce traité a venir que signera notre président ressemble au sauvetage de notre faillite
        sous le couvert d une sorte de rachat de notre territoire qui ne peut plus faire face a ses dettes
        afin de sauver l euro.

      2. UPR le site politique le plus consulté de France (33 604 adhérents)
        NOUVEAUX RECORDS : Le site Internet de l’UPR entre dans le club des 1000 sites les plus consultés de France et distance très largement les sites de tous les autres partis politiques français.
        https://www.upr.fr/actualite/france/le-site-internet-de-lupr-entre-dans-le-club-des-1000-sites-les-plus-consultes-de-france-et-distance-tres-largement-les-sites-de-tous-les-autres-partis-politiques-francais/
        https://www.upr.fr/

        1. je dois affirmer au risque d’allonger les commentaires,que l’ UPR ne fait pas recette, que les autres partis l’utilisent et le phagocytent les idées pour se les attribuer, ce qui est scandaleux.
          Asselineau a de bonnes idées mais il fait trop vieux jeu, c’est pourquoi il n’a aucune chance.
          Si Macron a réussi, c’est parce que en dehors du soutien des médias, il a un beau look, on voudra dire ce qu’on vont, ça fait beaucoup dans la balance surtout auprès des femmes; jeune, dynamique et parlant clair, (quant au fond qui s’en est soucié ?). Désolé pour le constat mais autour de moi, parmi les femmes elles étaient toutes pour lui…..cqfd

  4. Nous ne pouvons pas laisser dire, émettre ces hypothèses.
    Soyons cohérents, crédibles dans nos raisonnements, les Traités sont faits de telle manière que cela est ficelé et qu’aucune sortie n’est possible.
    Nous avons un exemple dans l’actualité,un cas d’école: le Brexit.
    Aussi, c’est une situation inextricable, aucun “expert” ne peut émettre des solutions.
    L’issue, hélas, fatale à long terme relève de la “philosophie”: “laissons le chien crevé au fil de l’eau” .
    Nous sommes dans une imbrication d’une extrême complexité, mondialisée, financiarisée, avec des croisements
    dans lesquels les Etats-Nations ont disparus.
    Oui, avec les décisions de l’OMC lors des années 1998/2000, toute la géo-politico-écomico mondiale a muté.
    C’est un constat, que nous pouvons, hélas, que regretter. !!!!!!!!!!!!!
    mais, la situation est là, présente, s’imposant à nos faits et gestes que vous soyez, en France, aux U.S.A., en Chine, etc.

  5. Bonjour Monsieur CHEVALLIER,
    J’apprécie vos explications, souvent longues, mais toujours fondées.
    Pour une fois, de façon abrupte et sur une pirouette patronymique, vous écrivez que le parti politique UPR créé par M. ASSELINEAU n’est pas un parti. Pourriez-vous fonder en quelques lignes votre jugement ? Cela évacuerait la gêne ressentie.

  6. Et mettre en prison les dirigeants passés et présents des esc où sont formés bcp de banksters. A commencer par Amiens la ville de macroff le Dorian gray de l oligarchie.

  7. Le RIC, oui, mais les français sont majoritairement communistes, ils veulent vivre des aides en tous genre, c’est merluche qui risque de passer.
    Remarque c’est ce qui est mieux pour totalement détruire la France et repartir complétement a zero.

    1. Marc, je suis d’accord avec vous. Les français sont endoctrines par l’idéologie communiste depuis la Révolution française. Nous serions capables de voter pour un type comme Melanchon assez fou pour dire qu’au-delà de 4000€ “Il prend tout” . Le petit peuple français est intoxiqué par
      l’égalitarisme. Il faut voir ce que l’éducation nationale leur inculque…À une heure de grande écoute à la radio, on a entendu récemment un journaliste dire qu’il faudrait supprimer l’héritage ! Même les pires communistes de ces dernières décennies ne l’ont pas fait. Les français qui sont en perdition depuis l’assassinat de Louis XVI , seraient capables d’adhérer à de telles idées
      Et voter pour un psychopathe comme Melanchon. La meilleure preuve c’est qu’ils ont voté pour Macron…

  8. J’ai echange des euros contre des dollars dernierement et je suis surpris que le cours euro/dollar reste stable.
    De plus, je viens de lire ceci:https://www.rstreet.org/2019/01/10/the-fed-is-technically-insolvent-should-anybody-care/.The Fed disclosed in December that it had $66 billion in unrealized losses on its portfolio of long-term mortgage securities and bonds (its quantitative easing, or QE, investments), as of the end of September.
    J’ai du mal a evaluer les comptes des societes bancaires,c’est d’ailleurs en cherchant a resoudre ce probleme que j’ai decouvert votre site.

    la fed est elle en difficulte? surement moins que la bce mais qu’en pensez vous?

  9. Président Bernay

    Sortir de l’euro : oui !
    Ce qui pourrait entraîner une dévaluation du nouveau Franc de -50% en quelques semaines.
    Or la dette de la France est en euros et donc remboursable en euros.
    Pour une dévaluation de 50%, cela doublerait le montant de la dette à rembourser en nouveaux francs.
    Sortir de l’euro implique donc de s’asseoir sur la dette publique.
    PARFAIT !
    Malgré une transition compliquée, j’estime que le pays sera sur de bons rails en 2 à 5 ans après de telles mesures.
    Il faudra juste gérer les créanciers… USA ? Japon ? Allemagne? Hedge funds dans les pays exotiques ?

  10. Bonjour,
    Petit aparté sur le rôle de la BCE dans ce qu’il se passe. Elle n’est pas responsable…

    « Cependant, le mandat de la BCE, pas plus que celui de toute autre banque centrale moderne d’ailleurs, ne consiste pas à lutter contre les inégalités croissantes ou à piloter la distribution des revenus, que ce soit entre riches et pauvres ou entre prêteurs et emprunteurs. Notre mandat consiste à préserver la stabilité des prix. »
    https://www.ecb.europa.eu/press/key/date/2013/html/sp131009.fr.html
    Lol!

Répondre à Paulvar Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *