Impôt sur l’épargne : notre Bécassine se surpasse !

Notre Bécassine adorée se surpasse : le FMI propose de taxer l’épargne !


Elle jubile !

Ce ne sont plus des idiots nuisibles qui dirigent les pays occidentaux, mais des crapules sans scrupules qui n’hésitent pas à prendre l’argent là où il se trouve, y compris dans le bas de laine des ménages qui auront imprudemment placé leurs économies dans des caisses d’épargne ! … en étant persuadés qu’elles étaient en sécurité.

Les Chypriotes qui avaient épargné ou investi ont déjà été spoliés sans pouvoir se défendre.

Il en sera de même des malheureux euro-zonards : pour l’instant, ils envisagent de ne voler que 10 % de l’épargne.

Les Français sont des veaux. Ils ne réagissent pas. Ils ne réagiront jamais. Ils capitulent toujours.

Cliquer ici pour lire un article du Figaro évoquant ce problème.

20 réflexions sur “Impôt sur l’épargne : notre Bécassine se surpasse !”

  1. La “trappe à dettes” fort bien expliquée de longue date par Gave est en effet en train de conduire à l’inéluctable : la mise en danger toujours accrue de l’épargne qui va fondre comme neige au soleil dès lors que les marchés ne prêteront plus !

    Mais qui peut dire à quand le tsunami, Monsieur Chevallier ?… à part Dieu, peut-être, et le FMI sûrement : “Après nous, le déluge !” …

  2. Le vol de l’épargne des Chypriotes était un test.

    Or les Chypriotes se sont laissé faire.

    Les Chypriotes se sont laissé voler leur épargne.

    Donc les dirigeants politiques des pays en faillite vont généraliser le vol de l’épargne.

    Et personne ne bougera.

    Ni les épargnants français, ni les autres.

    1. Les chypriotes n’ont pas bougé car il n’y a pas eu de spoliation en dessous de 100 000 €.
      La question à un euro est : A partir de quel seuil y aura t’il réaction ?
      A vos réponses ….

  3. Oui tout cela était prévisible et prévu. C’est clair. Ils auraient tord de se priver d’ailleurs. Avec une telle bande de moutons amputés du cerveau, pourquoi se priveraient-ils?

      1. Oui Jean-Pierre. Mais à la réflexion, c’est quand même peu flatteurs, que ce soit pour les moutons ou pour les veaux. Mettons que c’est l’esclavagisme moderne…

        1. Gigot d’agneau, tête de veau, pieds de porc, poulet rôti, dinde aux marrons, …

          Les illustrations gastronomiques ne manquent pas quand il s’agit de statuer sur la situation : les carottes sont cuites ! 🙂

  4. Aujourd’hui, franchement, faites un joli bras d’honneur au fisc français, payez votre exit tax et déplacez vos liquidités :
    – en Suisse
    – à Londres
    – à Oslo si ça vous chante
    – à Hong-Kong ou Singapour pour les plus exotiques

    Je pense que même la Russie représente une alternative bancaire moins dangereuse que l’Eurodaube (Jean-Pierre, mettez-vous au russe et débroussaillez-nous le paysage bancaire russe SVP 🙂 )

    Le pire est que cette idée de ponctionner 10% de l’épargne va tellement recevoir l’adhésion de la population anesthésiée au socialisme qu’ils pourront la faire passer comme une lettre à la Poste (pas en grève cette fois-ci). L’application va être sanglante.

    Avec mes maigres connaissances en géostratégie, je pensais que les plus grands conflits à venir (intérieur ou extérieur) auraient pu venir de (dans le désordre) :
    – l’accès à l’eau (bande de Gaza) et à la nourriture de manière générale (corne de l’Afrique)
    – le pétrole (sous-sol lybien et syrien, comme par hasard – et iranien à venir)
    – frictions ethnico-religieuses (y compris – surtout !- en Europe Occidentale)
    – la montée du radicalisme et du terrorisme (que je pense instrumentalisé, mais ça c’est autre chose)

    Mais non.
    Nos politiques vont y arriver tout seul comme des grands, grâce à un cumul de 40 ans de décisions ineptes.

    Chapeau.

  5. Le souci est qu’en France, tout cela existe déjà … On a déjà un ISF qui n’est pas exceptionnel mais annuel et ne concerne pas que l’épargne mais l’ensemble du patrimoine. Je ne parle même pas des augmentations “exceptionnelles” des impôts qui existent déjà en France depuis le début de la crise ni de l’augmentation permanente de tous les impôts déjà existants !

    Dans la plupart des pays du monde où les taux de prélèvements sont beaucoup plus faibles qu’en France, des impôts “exceptionnelles” pour se sortir du trou peuvent peut être se concevoir. D’ailleurs leur côté exceptionnel leur permettrait peut être d’éviter les problèmes de la courbe de Laffer si les agents économiques ne peuvent pas s’adapter pour une unique annuité. Par contre, en France, on est déjà recordman mondiaux des prélèvements (sauf Cuba et Corée du Nord qui sont hors concours …). Une “saisie”exceptionnel de ce type chez nous aurait des effets léthaux. En plus, une telle mesure plairait à nos politique car elle pousserait les gens )à consommer immédiatement avant saisie ! De plus, une telle mesure ne toucherait pas la clientèle de notre gouvernement qui est plus riche de droits acquis que d’épargne. Les déclarations de patrimoine du gouvernement ont bien montré que ces gens là ont étonnement très peu d’épargne mais uniquement de l’immobilier. En effet, comme ils ont des revenus garantis plus ou moins à vie y compris pour leurs retraites, ils n’ont pas besoin de liquidités pour faire face à des aléas.

  6. les français sont des veaux, le monde entier est un troupeau, de quoi est faite la garantie implicite des états?
    de l’épargne de tous, moi ça me surprend même pas.

  7. @Deres,le FMI à proposé de taxer l’épargne net y compris le patrimoine immobilier, ce qui peut provoquer des ventes en cascade pour ceux qui avaient peu de fond propre!D’où à mon avis c’est une idée irréaliste à part si on veut provoquer une crise encore plus grave.

  8. il faut être réaliste, un état qui s’endette chaque à tôt ou tard un pb, l’histoire montre qu’il y a toujours au final une confiscation de l’épargne sous forme:
    de dévaluation
    hyperinflation
    confiscation direct

    (seul la forme change, au final c’est la meme chose l’état confisque une partie de l’épargne)
    avec l’euro seul la confiscation directe est possible

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *