Krankreich, kranke ECB

Jeudi 2 octobre, les rendements du Bund ont battu leur plus bas historique à 0,854 % en fin de séance américaine d’après les chiffres du Wall Street Journal…

Document 1 :

… alors que les rendements des mauvais bons du Trésor français à 10 ans ont légèrement monté (par rapport à la veille) à 1,217 % à cause de la politique économique française antilibérale et de la politique monétaire menée par les Marioles de la BCE.

En conséquence, l’écart entre les rendements de ces bons a grimpé à 46,8 % ce qui correspond à la dévaluation potentielle du franc français par rapport au deutsche mark assurant l’équilibre des échanges dans un système de changes libres, comme c’était le cas avant l’adoption de cette monnaie contre nature qu’est l’euro,

Document 2 :

Les grandes turbulences à venir ont déjà commencé à se manifester,

Document 3 :

Les Français en rajoutent une couche en dépensant moins.

C’est foutu. Valls t’es foutu.

1 réflexion sur “Krankreich, kranke ECB”

  1. “C’est foutu. Valls t’es foutu.”

    « My government is pro-business! » La valls a mis-le temps…trop tard.

    Hollande vient de sortir, il pleut.

    Le pédalo a déraillé, et il n’y a pas de roue secours…

    Sapin n’a pas changé de lunettes, les courbent sont toujours inversées, même les yeux ouverts.

    Ne demandez jamais à des clowns de vous faire pleurer, ils y arrivent très bien.

    Noir, c’est noir, la crise est derrière le bout du tunnel.

    Dit papa, c’est ou la France ? derrière la lune, mon fils.

    Le problème du socialisme, c’est de retourner sa veste en gardant le portefeuille à droite.

    Votre suivi est précieux, Monsieur Chevallier, même si cela ne fait plus rire du tout.

Répondre à Whoa Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *