Les règlements des politicards et les big pharmas mont tuer

Les politicards et les big pharmas continuent leur combat contre ceux qui veulent utiliser des molécules non brevetables pour soigner des personnes atteintes de certaines maladies comme par exemple ce coronavirus chinois…

Le professeur Didier Raoult et d’autres, à Marseille et en Chine ont expliqué qu’en pareilles circonstances, il faut d’abord diagnostiquer correctement les patients pour bien identifier la cause de leur maladie en faisant des tests pour le plus grand nombre possible des personnes susceptibles d’être atteintes par ce virus, comme cela s’est fait en Corée, du Sud.

Ensuite, ayant bien identifié ce coronavirus qui est la cause de cette maladie, il suffit de prescrire de l’hydroxychloroquine (200 mg x 3 par jour pour 10 jours) + Azithromycine (500 mg le 1er jour puis 250 mg par jour pour 5 jours de plus) comme l’indique le communiqué de l’Institut Hospitalo-Universitaire Méditerranée Infection publié le 22 mars,

Document 1 :

Cette molécule est utilisée depuis plus de 70 ans par un très grand nombre de personnes séjournant dans les pays dans lesquels sévit le paludisme et sa toxicité très faible est bien connue.

Malgré tout, le directeur général de la santé en France a décidé de classer le 13 janvier 2020 l’hydroxychloroquine sur la liste des substances vénéneuses !

Document 2 :

L’acharnement des politicards de tous bords et des groupes de pression des big pharmas qui font tout pour empêcher les gens de guérir de cette maladie contagieuse qui sévit en particulier en Europe en ce moment est particulièrement criminel.

Seul parmi les chefs d’Etat, le Donald préconise les remèdes du professeur Didier Raoult et d’autres, et il doit se battre contre les fonctionnaires corrompus de la gauche américaine pour les faire adopter par la FDA !

Les solutions imposées par les politicards et les big pharmas (avec entre autres le confinement) ne font qu’aggraver la situation de tout le monde.

***

Cliquer ici pour voir le communiqué de l’Institut Hospitalo-Universitaire Méditerranée Infection publié le 22 mars.

Cliquer ici pour voir l’extrait du Journal Officiel relatif à l’arrêté classant l’hydroxychloroquine sur la liste des substances vénéneuses.

La photo du début de cet article montre la file d’attente des Marseillais voulant se faire tester du coronavirus devant l’Institut Hospitalo-Universitaire Méditerranée Infection.

© Chevallier.biz

11 réflexions sur “Les règlements des politicards et les big pharmas mont tuer”

  1. Les ordures de Ouest-France, après l’avoir fait passer pour un récidiviste, n’ont mis en avant qu’une phrase du communiqué et évidemment passent à la trappe ce qu’il met en avant pour enrayer le mal… Et mettent ensuite en avant en gros titre une critique, gens qui devraient être chez eux…
    ” Et il a récidivé dimanche, dans un communiqué cosigné avec cinq autres professeurs et médecins de cet institut hospitalo-universitaire dédié aux maladies infectieuses et tropicales : Conformément au serment d’Hippocrate que nous avons prêté, […] nous avons décidé, pour tous les malades fébriles qui viennent nous consulter, de pratiquer les tests pour le diagnostic d’infection à Covid-19.

    « Tous ces gens devraient être chez eux »”
    https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/coronavirus-marseille-les-depistages-organises-par-le-professeur-raoult-attirent-la-foule-6789325

  2. je n ai pu en prendre au dela de trois semaine en afrique a cause de douleur infernales..pourtant a faibles doses.
    Les expat ne peuvent pas en prendre de maniere durable.

  3. Au contraire moi enfant qui ai séjourné 3 ans au congo plus 6 ans à djibouti de 1957 à 1966 j’en ai pris pendant 9 ans comme mes parents et mes 4 freres et j’ai aujourd’hui 65 ans en pleine forme.

  4. Mr Chevallier , vous vous enfoncer et n’êtes pas prêt de passer sur YouTube !
    Vous semblez vous opposer vigoureusement à la reforme des retraites mis en place avec l’aide du covid .
    Moins de retraité permettra à ceux qui s’acharnent encore à vivre de toucher le même montant de pension.
    Même montant , moins de retraité , montant de pension conservée ! Tout est simple !

  5. attention à la posologie.mortel en cas de surdose ou erreur de prises des cachets.s’il y a automédication il va y avoir des décès.

    1. Comment pourrai-t-il y avoir automédication. La vente libre a été interdite, ce n’est maintenant dispo que sur ordonnance !!!

  6. J’en ai pris des années durant (et à deux reprises) sans être expatriée et sans avoir aucun problème.
    Peut-être que vos molécules venaient du marché noir africain ?

  7. Bonjour,
    Même l’OMS s’en mêle afin d’éviter de soigner la population à temps, et ainsi maximiser le choc (cf. Naomi Klein) qui permettra un nouvel ordre (financier) et notre spoliation. J’invite à regarder l’excellence interview de Jim Rickards de 2018 ainsi que les communications de Pierre Jovanovic, Charles Gave, Olivier Delamarche, TVLiberté, etc.

  8. Cela concerne tous les médicaments contre le paludisme les résidents d’outre mer ne prennent pas les cachets durant de longue période. Les médicaments sont utilisés pour les périodes de courte durée environ 3 mois . Ils peuvent créer des troublés intestinaux avec en particulier des douleurs au niveau du foie.

Répondre à Monique Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *