Monétarisme : France / € zone (octobre)

Les données partielles fournies par la Banque de France ne permettent pas de faire une analyse monétariste fiable, cliquer ici pour lire mon article précédent à ce sujet.
En effet, les données les plus récentes de M1 et de M2 sont celles du mois de mars dernier ! (cliquer ici pour lire mon article précédent à ce sujet)

Seuls les chiffres de la masse monétaire M3 sont disponibles pour ce dernier mois. Ils montrent que M3 chute vertigineusement de 2,2 % d’une année sur l’autre, sans que l’on puisse en connaitre les raisons exactes,

Document 1 :

La cause en est vraisemblablement un effondrement de la trésorerie des entreprises malgré les centaines de milliards d’euros prêtés quasiment gratuitement par la BCE et la Banque de France aux banques, et une baisse de l’épargne des Français qui en ont besoin pour vivre, cf. mes articles à ce sujet.

La chute de la variation de M3 (d’une année sur l’autre) correspond toujours à une montée du chômage qui ne peut donc que s’aggraver dans l’avenir proche…

Cette baisse de M3 en France est très différente de l’augmentation de cet agrégat de 1,0 % d’une année sur l’autre (mais aussi en forte baisse tendancielle) pour l’ensemble de la zone euro,

Document 2 :

La situation de la France pire que celle que l’on constate par ailleurs, en particulier à partir du leverage hors normes de nos Gos banques.

Seules les analyses monétaristes permettent de prédire l’avenir d’une façon fiable car elles reposent sur l’observation de données fondamentales qui conditionnent les évolutions futures qui se concrétisent alors en périodes de crises ou de croissance, ce qui n’est pas perceptible autrement.

Pour l’instant, tout va bien, comme toujours avant un tsunami.

12 réflexions sur “Monétarisme : France / € zone (octobre)”

  1. Bonjour et merci pour la qualité de vos analyses.

    Compte tenu de votre expérience, vous est-il possible de développer les scénarios du futur les plus vraisemblables. Car, au delà de l’enfumage officiel, les Gos banques (et peut-être les gouvernements, mais c’est moins sûr) ont, certainement déjà, une idée très précise de la manière dont ils vont pouvoir profiter de l’effondrement du système.

    Hyperinflation, chute (ou disparition) de l’euro, rôle de l’or, autre possibilités?. J’avoue mon ignorance et il serait très intéressant d’avoir votre avis.

  2. Quand je lis le dernier article de leap 2020,qui dit exactement le contraire de M.Chevalliez ,j’ai envie en temps que non économiste de croire que la vérité est entre les deux,c’est à dire que la Fed ainsi que la Bce sont tous les deux foutus!

    1. approfondissement question de merio

      de mémoire, mchevallier parle d’idiots nuisibles au sujet de ce groupe leap 2020

      je continue sue votre question merio
      si les banques systémiques peuvent faire péter le systéme de par leur défaillance… à votre avis, quelle monnaie resterait en place si une des banque centrales pète ? Réponse : aucune. indubitablement.
      Et on le sait depuis Keynes : tous les bons banquiers s’arrangent pour faire faillite en même temps de sorte à ce que rien ne puisse leur être reproché. c’est une forme de corporatisme, la synchronisation dans la faillite.

      est-ce que ça va arriver ? Oui, c’est inexorable. les créations sont irrattrapables, dépassent de loin le niveau d’épargne c’est à dire le niveau d’argent gagné… donc même en spoliant tous les déposants dès le premier sous, jamais il n’y aura assez d’argent pour payer les platres des produits dérivés qui s’effondrent tels les subprimes. (ce qui fut le première lourde erreur de nos politiques)

      cherchez goldman sachs sur wikipédia et vous trouverez que ce sont les produits complexes créés par cette banque qui ont foutu le bazard en 1929, que la tentative de fusion de toutes les banques pour tenir le système a raté car personne ne comprenait ces produits complexes… l’histoire se répéte.

      avec la mort des monnaies anciennes, on se dirige donc vers une monnaie nouvelle, une monnaie mondiale de préférence
      qui sera la seule possibilité en raison du désarroi créé par l’effondrement des autres.
      ce qui colle parfaitement avec les inscriptions du dollar : le fameux annuit coeptis novus ordus seclorum
      que des complotistes reprennent partout mais sans être capable de lire et comprendre.

      bientôt commencera le nouvel ordre que nos politiciens appellent d’ailleurs de tous leurs voeux… cf les diverses vidéos où tout le monde appelle une nouvelle gouvernance mondiale. leur dieu nouveau c’est le fric !!! c’est encore marqué sur le dollar : “in god we trust”.

      c’est ce que l’on appelle l’ordus ab chaos
      quand l’ordre nouveau est prêt, on créée le chaos pour l’imposer

      quand les actionnaires ordonnent des licenciements, les drh attendent le moindre signal de l’économie pour virer le monde. c’est ainsi que tout marche dans le monde. rien de nouveau sous le soleil.
      aucune théorie, aucun complot. tout est sous vos yeux.

      maintenant, pour vous dire vers quoi vous diriger pour sauver vos dépots… je n’en ai pas la moindre idée.
      ici s’arrête ma modeste compréhension des choses. si je pouvais faire mieux, je le ferais volontiers.

      1. Il ne sont néanmoins pas à l’abri d’une “inversion de la courbe de leur croissance tendancielle moyenne à la hausse à confirmer dans les prochains mois” pour utiliser le vocabulaire français de description des statistiques … …

  3. Bonjour,

    La banque de France semble disposer de chiffres d’une origine différentes et elle arrive à des conclusions à l’inverse des vôtres: http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2013/12/09/97002-20131209FILWWW00301-croissance-francaise-de-05-en-fin-d-annee.php
    Comment ce miracle peut-il avoir lieu? Rien, en dehors de cette affirmation, ne vient corroborer cette prévision (à moins d’une vente miracle de 1000 Airbus, de trois cents Rafales et de 200 000 Peugeot de plus)..
    2014 va être sportif.

    Bonne soirée

Répondre à Claude Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *