Oh! What a Lovely War

Le camarade Poutine n’a manifestement toujours pas compris les bases du fonctionnement du capitalisme…

Comme au bon vieux temps de l’URSS, il est encore persuadé qu’il est possible d’aligner impunément des centaines de chars et des dizaines de milliers de soldats pour constituer une zone de libre-échange avec ses satellites tout en annexant au passage la Crimée pour y maintenir sa flotte de guerre.

Ses décisions ont fait chuter la bourse de Moscou de 30 % le 3 mars par rapport à son plus haut, ce qui correspond à une perte de… 300 milliards de dollars (US$) environ !


Les Russes qui le peuvent changent de plus en plus leurs roubles contre des dollars ou des euros. La Banque centrale russe a dû vendre 11,3 milliards de dollars (US$) le 3 mars pour que le rouble ne perde pas davantage de valeur par rapport aux monnaies fortes.

La guerre économique est ruineuse, non seulement pour la Russie, mais aussi pour les pays de l’Ouest européen qui en dépendent pour les hydrocarbures qu’ils y achètent et pour leurs exportations.

Une fois de plus, les Européens montrent qu’ils sont parfaitement toujours capables de s’autodétruire comme ils le font depuis plus d’un siècle, ce qui permet à l’Amérique de garder son leadership sur le monde, sans trop se fatiguer.

Oh! What a Lovely War n’est pas qu’une comédie musicale, mais la réalité. Elle a pour avantage de faire moins de morts qu’une véritable guerre (dite de haute intensité).

22 réflexions sur “Oh! What a Lovely War”

  1. Bon d’accord, ce n’est jamais agréable pour l’amour-propre de voir sa bourse ainsi que sa devise chuter.

    Cela étant, les russes sont auto-suffisants en tout et les potagers sont une vieille habitude.
    Bien sur, quelques esclaves, pardon consommateurs”, ne pourront plus se payer le dernier Ipod ou s’étriper à l’entrée des magasins afin de s’arracher l’objet convoité que la propagandastaffel version 2.0 a inscrit en grosses lettres dans nos crânes de chimpanzés dégénérés.

    Mais les citoyens russes sont riches de leur histoire, leur identité préservée; et subir des pertes ainsi que des souffrances pour un objectif qui en vaut la peine, c’est aussi une vieille habitude dont les nazis allemands auparavant puis leurs descendants ukrainens Sloboda et Pravy Sektor (voir leurs jolis écussons) ont fait et font la désagréable expérience.

    Evidemment, “nous” sommes riches de notre deutschemark, pardon Euro, de notre UERSS, de Hollande, de nos banlieues pleines de richesse dont le Général De Gaulle s’était défié, craignant que Colombey les deux églises deviennent Colombey les deux mosquées ce qui ne saurait tarder.

    Il ne faudra pas 20 ans pour que les derniers français fuient Francarabia en guerre civile pour trouver refuge en Russie, du moins ceux qui le pourront.

    Et pour ce qui est des Usa, j’ai un voisin qui y a passé sa jeunesse avec son père américain, et il m’a fait remarqué que le melting pot n’est qu’un conte de fée pour bobos attardés soixantehuitards..

  2. Point de vue de Charles Gave sur le grand jeu de Poutine :
    “Poutine veut créer un corner sur le pétrole en s’alliant aux Chiites, la Crimée est essentielle dans ce plan”
    http://www.bfmtv.com/video/bfmbusiness/les-experts/nicolas-doze-experts-04-03-1-2-181340/

    Les chinois soutiennent Poutine :
    “China Sides With Russia On Sanctions; Ambassador Warns “Western Nations Would Be Hurting Themselves”
    http://www.zerohedge.com/news/2014-03-07/china-sides-russia-sanctions-ambassador-warns-western-nations-would-be-hurting-thems

    Point de vue de Martin Armstrong :

    “Les pirates Russes peuvent très bien faire kracher tout le système informatique bancaire mondial sans lancer le moindre missile” :
    “Therefore, the morons who play with other people’s lives and see no problem starting World War III, neither comprehend history or Sun Tzu’s Art of War, which counseled against long-draw-out campaigns as economically disastrous. The waste of resources in both Iraq and Afghanistan demonstrate that Sun Tzu understood what he wrote about. Our leaders start wars easily, but they never know when to leave or how to end them. There is no victory at the end of the day.

    So for now, the situation is fluid. We tend to think Ukraine is the pawn and power exists to simply push Putin around. Putin might not be able to match the USA ship for ship, but they have weapons designed to sink the ships. Their computer skills for hacking are second to none and they may be able to spin the US around in circles much easier than people think. It remains plausible to crash the banking system by hacking where that will disrupt the economy faster than any missile attack. So it is not over by a long-shot.”

  3. A quel niveau seront les “leverage” des banques US (et européennes) quand toutes ces nouvelles dettes seront rapatriées en Chine en catastrophe… 100… 200… 1000… ???

    ” That is an increase of $14 trillion in just a little bit more than 5 years. Much of that “hot money” has flowed into stocks, bonds and real estate in the United States. So what do you think is going to happen when that bubble collapses ? ”

    “We estimate that 88% of the revenues of Chinese trust companies is at risk in the long term,” said McKinsey and Ping An.

    ***
    Billionaire investor George Soros recently wrote on a popular news website that the impending default and the growing fear reflected in Chinese markets has “eerie resemblances” to the global crisis of 2008.
    The big picture: the $23 trillion dollar Chinese credit bubble is starting to collapse.

    As Michael Snyder wrote in January:

    It could be a “Lehman Brothers moment” for Asia. And since the global financial system is more interconnected today than ever before, that would be very bad news for the United States as well. Since Lehman Brothers collapsed in 2008, the level of private domestic credit in China has risen from $9 trillion to an astounding $23 trillion. That is an increase of $14 trillion in just a little bit more than 5 years. Much of that “hot money” has flowed into stocks, bonds and real estate in the United States. So what do you think is going to happen when that bubble collapses?

    The bubble of private debt that we have seen inflate in China since the Lehman crisis is unlike anything that the world has ever seen. Never before has so much private debt been accumulated in such a short period of time. [Note: Private debt is much more dangerous than public debt.] All of this debt has helped fuel tremendous economic growth in China, but now a whole bunch of Chinese companies are realizing that they have gotten in way, way over their heads. In fact, it is being projected that Chinese companies will pay out the equivalent of approximately a trillion dollars in interest payments this year alone. That is more than twice the amount that the U.S. government will pay in interest in 2014.

    ***

    As the Telegraph pointed out a while back, the Chinese have essentially “replicated the entire U.S. commercial banking system” in just five years…
    Overall credit has jumped from $9 trillion to $23 trillion since the Lehman crisis. “They have replicated the entire U.S. commercial banking system in five years,” she said.

    The ratio of credit to GDP has jumped by 75 percentage points to 200pc of GDP, compared to roughly 40 points in the US over five years leading up to the subprime bubble, or in Japan before the Nikkei bubble burst in 1990. “This is beyond anything we have ever seen before in a large economy. We don’t know how this will play out. The next six months will be crucial,” she said.
    As with all other things in the financial world, what goes up must eventually come down

  4. et qui prendra des sanction contre les russes les européens certainement pas avec des allemants qui sont le deuxième partenaire commerciale de la russie et qui exporte de la haute technologie et leur voiture de haute gamme pour plus de 80 milliards euros et qui dépende en plus de 30 pc des exportation russe de gag et de pétrole et encore moins les chinois qui sont le premier partenaire commerciale

  5. Jean-Pierre Chevallier écrit :

    “Une fois de plus, les Européens montrent qu’ils sont parfaitement toujours capables de s’autodétruire comme ils le font depuis plus d’un siècle”

    Oui.

    Le cadre maximal de la solidarité est le cadre national.

    La solidarité supranationale, ça n’existe pas.

    Il n’y a aucune solidarité entre les pays européens.

    La zone euro va exploser. La seule question est : “Quand ?”

    Jeudi 6 mars 2014 :

    La Grèce exige des réparations de guerre de l’Allemagne.

    http://www.lemonde.fr/europeennes-2014/article/2014/03/06/la-grece-exige-des-reparations-de-guerre-de-l-allemagne_4378951_4350146.html

    1. C’est surtout la manière de procéder qui est subtile : “les caisses régionales et locales vont être sollicitées”. Donc braquées.
      Encore une bonne nouvelle qui doit faire bouillir la caisse ARKEA qui a des velléités d’indépendance à peine voilées.

  6. “What a Lovely War”
    Doucement, Mr Chevallier, Poutine n’est pas un enfant de cœur aux jeux d’échec. Avec 17 trillons de dettes, les US risquent le blocage pour la rallonge nécessaire à une intervention militaire…

    Et la souveraineté n’a pas le même prix à l’Est qu’à l’Ouest !

    Cette histoire en Ukraine ne sent pas bon, pour la zone EU avant tout…Gazpar contre nourriture ?

  7. En Europe, les banques ne se font plus confiance entre elles.

    En Europe, les banques savent qu’elles sont en faillite. Conséquence : les banques européennes refusent de se prêter de l’argent. Les prêts interbancaires s’effondrent.

    La question est : “QUAND aura lieu l’effondrement du système bancaire européen ?”

    Lundi 10 mars 2014 :

    Les prêts interbancaires ont chuté de 31% en zone euro.

    Les prêts entre les banques de la zone euro ont chuté de 31% depuis 2008, signe que la confiance fait terriblement défaut. Les yeux sont désormais rivés sur l’Union bancaire, censée régler le problème.

    Décidément, ramener la confiance entre les banques de la zone euro est un enjeu de taille. Car, le repli national dans le secteur est le principal marqueur de l’après crise, à en croire les chiffres de la Banque des règlements internationaux (BRI) rendus publics dimanche.

    http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20140310trib000819086/les-prets-interbancaires-ont-chute-de-31-en-zone-euro.html

  8. Mr Chevalier,

    Un petit article sur Pimco? le futur Lehman Brothers ? Il pourrait bien venir des US finalement le prochain à sauter !. Dégâts collatéraux possibles le cas échéant….

  9. Vous n’avez pas voulu restructurer les dettes……………vous aurez la guerre…….et vous la voulez………..pour cacher vos turpitudes………….qu’allez vous titiller l’Ukraine………..laissez les se débrouiller……….c’est bien la preuve que vous voulez la guerre.

  10. Ils veulent surtout les 40 tonnes d’or de l’Ukraine qui auraient déjà été rapatriés aux USA par avion spécial sous forme d’une quarantaine de caisses…

  11. Je m’étonnerai toujours de l’attitude des US vis à vis de la relique barbare comme ils l’appellent.
    En gros bientot va falloir les remercier d’avoir pris l’or en Ukraine, car vous comprenez ca ne vaut rien mais ca attise la convoitise, on est les gentils qui mettent l’or à l’abri des méchants qui volent l’or.
    Mais pourquoi tant d’importance pour un produit dénigré en permanence?

    1. @ Magaja : même hypocrisie de tous les états en cas de guerre : nombre de campagnes publicitaires d’époque “invitent” le bon français à livrer son or à la Nâtion afin de venir en aide au bon soldat français sur le champ de bataille…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *