Ah Dieu ! que la guerre est jolie, mais chère !

La guerre coute cher, très cher, même la guerre économique qui précède un conflit qui n’aura jamais atteint le niveau de haute intensité, c’est-à-dire celui d’une véritable guerre avec un feu massif et des morts.

Ainsi par exemple, dans les années 80, les Reaganomics ont eu la bonne idée d’augmenter les dépenses militaires des Etats-Unis contre un éventuel conflit contre l’URSS, mais elles ne sont passées que de 6 à 8 % du PIB,

Document 1 :

En fait, ce sont surtout les investissements dans la défense qui ont beaucoup augmenté : ils ont presque doublé (en valeur relative) en passant de 1,25 % à 2,38 % du PIB en 1986,

Document 2 :

(données de notre ami Fred de Saint Louis)

Les dirigeants de l’URSS ont voulu suivre cette augmentation des dépenses militaires, mais comme le PIB de leur pays était trop faible (par rapport à celui des Etats-Unis), cet effort a été fatal au communisme dur qui s’est écroulé sans que la guerre n’atteigne le niveau de haute intensité.
Dans ces conditions, la guerre est vraiment jolie mais chère… sans l’être vraiment !

Les communistes actuels au pouvoir dans ce qui reste de l’URSS ont la nostalgie de leur puissance passée. Ils veulent reconstituer une Grande Russie en menant une guerre de conquête comme dans les temps anciens, sans tenir compte des réalités économiques et financières actuelles.

Cette erreur leur a déjà coûté très cher en fuite des capitaux. Elle leur coûte cher en baisse du PIB.
Elle risque de leur être fatale.

Cerise sur le gâteau des Etats-Unis : les Américains poussent les Européens surendettés et en crise à augmenter leurs dépenses militaires, ce qui aura pour conséquence de les affaiblir davantage encore.

Ah Dieu ! que la guerre est jolie et amusante !

Pour information, cet extrait d’une dépêche de L’AFP : En 2013, seuls quatre pays de l’Otan (Etats-Unis, Estonie, Grèce et Royaume-Uni) atteignaient ou dépassaient le seuil des 2% de PIB consacré à la défense requis par l’Alliance atlantique. Le budget militaire des Etats-Unis s’établissait alors à 735 milliards de dollars, contre un total de 288 milliards pour les 27 autres membres de l’Otan, selon les statistiques de l’Alliance.

8 réflexions sur “Ah Dieu ! que la guerre est jolie, mais chère !”

    1. @ g. nos. : me suis posé la question, puis ai constaté que Chevallier décrit techniquement, sans idéologie, sans prendre parti.

  1. Chère ?? mais que neni….c’est l’action la + économique , avec 1% d’investissement sans même les dépenser vous semez la terreur chez vos concurrents , la terreur connaissez pas , c’est le moyen d’obtenir ce que vous voulez , par exemple que les gens vous donnent leur argent sans demander rien en échange.
    La dette c’est bien connu çà se rembourse par l’inflation ou la guerre.
    avec l’ukraine il n’y aura même pas de guerre simplement une terreur et les gens vont donner leur argent pour rembourser les dettes.
    Bien vu Merkel .

  2. Ah! mr Chevallier,

    il va falloir reviser: ils ne sont pas plus communiste que je suis japonais.

    l’appareil d’Etat est au mains des anciens agents des services de sécurité. ce qui reste des communistes sont plutôt dans l’opposition.

    de plus, combien ça coutera si ils coupent les livraisons de gaz, ou ne se font pas payer en dollar…..

  3. Essayer d’emboiter le pas aux US sur quelque terrain que ce soit ne peut QUE être SUICIDAIRE d’un point de vue économique : ils sont en effet les seuls à avoir LA monnaie de réserve. Et 2 ou 3 autres choses essentielles en matière de leadership géopolotique. Les seuls boxeurs de catégorie 1… et boxent avec les amateurs. Quand on a compris ça, on se contente (intelligemment ? raisonnablement ?) d’adopter l’attitude de Hollande… qui est accueilli courtoisement aux US.

    Les partisans du coq gaulois cherchant cherchant à se faire plus gros que l’âne ou le boeuf ne peuvent qu’attirer des ennuis à leurs congénères… et tous de se faire plumer au final !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *