PIB France 1° trimestre : cocorico ou couac ?

Bécassine triomphe : la croissance du PIB réel a été de 1,0 % au 1° trimestre par rapport au précédent, soit 3,9 % en taux annualisé !
Graphique 1 :

Cliquer sur les graphiques pour les agrandir.

C’est nettement mieux qu’aux Etats-Unis !
D’une année sur l’autre, la croissance a été de 2,3 % aux Etats-Unis comme en France,
Graphique 2 :

Oui mais il y a au moins une anomalie dans les nouvelles séries de l’Insee

Le PIB réel passe de 446,2 milliards d’euros au 4° trimestre 2010 à 450,6 milliards en ce 1° trimestre, ce qui représente une augmentation de 4,4 milliards.
D’après l’Insee, le déficit du commerce extérieur est de 11,2 milliards d’euros au 1° trimestre contre 19,7 milliards pour la Banque de France !

L’écart entre les chiffres de l’Insee et ceux de la Banque de France est considérable et anormal, d’autant plus que cet écart était inférieur à 5 milliards d’euros au 4° trimestre 2010 !
Les chiffres de la Banque de France sont plus fiables que ceux de l’Insee comme le montrent les articles d’Olivier Fluke et les miens.

En reprenant un écart de 5 milliards d’euros constant d’un trimestre à l’autre compte tenu des différences de méthodes d’évaluation, avec un déficit du commerce extérieur de 19,7 milliards, la croissance du PIB réel de la France au 1° trimestre par rapport au précédent devient… négative !

Par ailleurs, les chiffres de la Banque de France sont plus fiables que ceux de l’Insee quand on prend en considération la hausse de l’euro par rapport au dollar.
Le manque de cohérence des chiffres de l’Insee par rapport à ceux de la Banque de France est inquiétant.

4 réflexions sur “PIB France 1° trimestre : cocorico ou couac ?”

  1. Bonsoir,

    Je suis étonné de ce décalage. L’INSEE ou la BDF manipuleraient-elles les chiffres? Sinon, comment justifier une tel écart? Si la manipulation est avérée, notre pays est vraiment tombé très bas.

    Bonne soirée

    1. Les chiffres publiés par l’Insee et la BdF divergent, je l’ai déjà écrit dans un article, l’écart est important ici.
      Seuls les chiffres de la BdF sont fiables. Conclusion…
      J’ai mis un certain temps pour trouver l’anomalie constituée par cette croissance étonnamment élevée, mais je suis arrivé à la bonne solution,
      je crois que là aussi, je suis le seul à l’avoir trouvée…

  2. J’ai publié en 2008 qu’à 15% de baisse de prix des immos et revenus corrélés , le remboursement était impossible et prendrait 250 ans.
    C’est ce qui se passe actuellement en Irlande – 52% depuis 2007.
    Alors pourquoi renflouer les banques hypo , totalement inutile , il faut reconsidérer les engagements.
    Pauvres Irlandais et bientôt pauvres Français car la spéculation de 100 % est passée par la France , mais pas en Allemagne , y sont pas idiots ces boches , y savent que ou la spéculation passe , l’économie trépasse.

  3. bonsoir:

    L’Insee explique sur son site pourquoi le PIB diverge fortement ce trimestre:

    Le profil du PIB est révisé sur le passé

    “Les révisions sont plus fortes ce trimestre que lors des publications précédentes, mais leur ampleur est habituelle à ce moment de l’année : elles s’expliquent par le calage des comptes trimestriels sur les comptes annuels révisés sur les années 2008 à 2010 et par la ré-estimation des modèles de CVS et de CJO. De surcroît, cette année, le passage à la « base 2005 », marqué notamment par un changement de nomenclature de produits et d’activités, constitue une source supplémentaire de révisions.”

    en passant,pas un mot dans les médias de la nouvelle comptabilité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *