Swissquote 2017

Swissquote respectait les règles prudentielles d’endettement préconisées par ce bon vieux Greenspan fin 2012 mais ce n’est plus le cas depuis lors et la situation s’est même aggravée en 2017 avec un véritable multiple d’endettement (leverage) de 19,1 correspondant à un ratio Core Tier 1 de 5,2 %,

Document 1 :

Swissquote20132014201520162017
1 Assets3 234,683 705,593 717,823 966,265 115,79
2 Equity207,976274,362267,67280,834295,148
3 Preferred st-----
4 Goodwill40,99840,8240,64340,46540,288
5 Tangible eq166,978233,542227,027240,369254,86
6 Liabilities3 067,703 472,053 490,793 725,894 860,93
7 Leverage (µ)18,414,915,415,519,1
8 Tier 1 (%)5,46,76,56,55,2

Sommes en millions de francs suisses.

Swissquote ne publie plus ses comptes trimestriels depuis 2013, mais uniquement des comptes semestriels, ce qui n’est pas normal pour une société cotée.

Pour rappel, le total des dettes des banques ne devraient pas dépasser 10 fois le montant de ses véritables capitaux propres que sont les capitaux propres tangibles.
Pour respecter cette règle prudentielle d’endettement, il faudrait que cette banque diminue ses dettes de… 2,5 milliards d’euros !

Document 2 :

La situation de Swissquote est d’autant plus inquiétante que cette banque s’est lancée dans les transactions en crypto dites monnaies, ce qui est particulièrement dangereux.

Par ailleurs, cette banque comme beaucoup d’autres, n’a pas du tout anticipé, en particulier dans ses prévisions pour 2018 (publiées fin 2017) un €-crash et encore moins la hausse vertigineuse du spread entre le 10 ans italien et le Bund,

Document 3 :

Enfin, les deux big banks too big to fail que sont UBS et Crédit Suisse font toujours peser sur le système bancaire suisse des risques anormalement élevés alors que les autorités suisses ne font rien de positif pour leur imposer de respecter les règles prudentielles d’endettement.

Swissquote était une banque fiable et recommandable mais la situation s’est considérablement dégradée depuis ces dernières années et les perspectives sont inquiétantes…

Cliquer ici pour accéder au site de la banque.
Cliquer ici pour lire mon article datant de novembre 2013 sur cette banque sur ses comptes arrêtés à la fin du 3° trimestre 2013.

12 réflexions sur “Swissquote 2017”

  1. Bonjour,

    Tout d’abord merci pour vos analyses précises.

    Est-ce intéressant de déplacer sa fortune sur du CHF et de délaisser totalement l’euro ?

    Merci pour votre réponse,

    Cdt

    1. Paris, C’est le genre de question que j’ai du mal à comprendre vue que JPC écrit : “UBS et Crédit Suisse font toujours peser sur le système bancaire suisse des risques anormalement élevés”.

  2. josick,

    Merci pour votre réponse.

    Effectivement, j’ai bien lu l’article avant de poster. Mais je lis beaucoup de divergence sur internet, voilà pourquoi je fais appel a votre expertise.
    Je remercie Mr CHEVALLIER pour ces analyses, mais en étant débutant, c’est assez complexe.

    En cas de faillite d’une banque suisse, comme lors du risque de UBS en 2008. La BNS et la confédération devrait intervenir après le fond de solidarité ? Il est fixé a CFH 100 000 par compte . Est-ce aussi illusoire qu’en France ?

    Le système bancaire Suisse et t’il plus solide que les autres ? Il y a une interconnexion entre les banques suisse et européennes ?

    A t’on intérêt de placer nos billes en Suisse ?

    Si non, que faire ????

    Merci pour votre réponse

    Cdt

    1. Je ne sais pas pour le fonds suisse mais ça m’intéresserait de savoir, y’a t-il des infos disponibles comme pour le fonds français ? Merci

      1. Pas mieux qu’en France ?

        http://aaapositifs.ch/mon-compte-en-banque-est-garanti-jusqua-chf-100-000-vraiment/

        Il y a donc CHF 1770 milliards de dépôts dans les banques en Suisse qui sont garantis par CHF 3 milliards.

        On a donc un ratio de 0.17% de couverture

        Le système de garantie de dépôt ne fonctionne que pour les petites banques.

        Mais dès qu’il s’agit de la faillite de grosses banques systémiques, le système du fond de garantie de maximum CHF 6 milliards de esisuisse n’est plus suffisant.

        L’histoire tend à montrer qu’il y a un sérieux risque de faillite d’une banque systémique tous les 10 ans en suisse !!

        Quand arrivera la prochaine faillite systémique: 1998, 2008, …. 2018 ?

  3. (humour) arretez de nous faire peur pour rien mr Chevallier !!

    Daprés le FMI les capitaux propres des banques de la zone euro ont renforcés les banques !

    Le Fonds a choisi 29 banques dont BNP Paribas, Crédit Agricole, Société Générale, Groupe BPCE et Crédit Mutuel, disposant d’un total d’actifs de plus de 16.000 milliards d’euros à fin 2017. Le « stress test » conduit par les experts du FMI pour évaluer la résistance de ces établissements financiers en cas d’évolution défavorable de leur environnement (chute des marchés financiers, hausse des taux d’intérêt, effondrement de la croissance…) montre que la situation s’est améliorée.

    elle est pas belle la vie ?

  4. Finalement je crois que ce n’est pas une bonne idée.
    Si j’ai bien compris vos articles sur la BNS, elle est gavée d’€ et sera donc emportée par €crash…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *