The 10-2 year yield spread, €-crash, and US recession.

The 10-2 year Yield spread curve (which gives a good idea of the evolution of the steepening of the yield curve) has been declining inexorably since the beginning of 2011, and it is now close to zero after crossing all the resistance lines.

Document 1:

For some forty years, the causes of recessions have always been endogenous, that is to say, caused by dysfunctions that occurred in the United States itself.

That is why, FOMC members always put the Fed’s base rate at very high levels to counteract these dysfunctions.
The good speculators anticipated these recessions and invested their capital in 10-year Treasury notes, which capped (or lowered) their yields.
The scissors effect then created an inverted yield curve and recessions occurred one to two years later.

These American recessions then were spreading throughout the rest of the world (and particularly in Europe) as America is considered as the locomotive of the global economy.

However, currently (in fact since 2010), the situation is entirely different, and it is even the opposite: it is the crisis that is currently developing in the euro-zone that will impact the United States.
In that sense, the United States will be a victim of an anticipated recession causes by this 10-2y yield spread which is almost equal to zero…

The yields of the 10-year Treasury notes cannot exceed the 3% limit whereas in such circumstances they should have been in the range of 4 to 5% as in 2006-2007 because the good speculators invest their capital on these Treasury notes.

Document 2:

In addition, FOMC members are forced to raise the Fed’s base rate to counter the risk of a resurgence of inflation since the fundamentals of the US economy are perfect.
The scissors effect lowers the 10-2y Yield spread, and an inverted yield curve will occur later
.

This €-crisis was transmitted on the10-2y Yield spread curve in several stages

Document 1 clearly shows the first drop in the 10-2y Yield spread curve in May 2010 because a Flash Crash occurred in early May, which highlighted the fragility of some countries in the euro area, especially Greece.

However, as the growth potential of the US economy was very high, this Flash Crash has been quickly eliminated, and the 10-2y Yield spread curve returned in its high trend range.

Following that, at the end of July 2011, the exacerbation of the €-crisis was manifested by a rapid drop in the 10-2y Yield spread curve due to the problems of Greece.

The “Euro-zone’s nomenklatura” then put the pressure on keeping Greece in its monetary zone by spending hundreds of billions of euros however the good American speculators have quickly lost confidence in this euro area.
In that sense, the 10-2y Yield spread curve resumed its downtrend interrupted by a rescue of the German 10 year bond (Bund) by the FOMC Democrats during their meeting on April 28, 2015.

Document 3:

Once again, good American speculators quickly lost confidence in the euro area, and 10-2y Yield spread curve resumed its downward trend interrupted, involuntarily, by the election of Trump, which surprised them.

Finally, the good American speculators quickly lost confidence in this distressed euro-zone and, the socialist wing of the FOMC having been ousted, 10-2y Yield spread curve resumed its downward trend until now.

Everything is simple.

10-2y Yield spread is now close to zero (after breaking the symbolic bar of 20 basis points).

The euro area has no more room for manoeuver.
A butterfly’s wings beating could bring the yields down and could reduce the 10y Treasury Notes and 10-2y Yield spread
.

When the banks of PIGS will start to fall like dominoes, all the banking system of the euro area will be paralyzed.

Then, it will be the €-crash.

19 réflexions sur “The 10-2 year yield spread, €-crash, and US recession.”

  1. Cher M Chevallier

    Vous devriez creer un compte Twitter et publier vos analyses en anglais.
    C’est super interessant.

    Merci
    Stef du Canada

  2. Si vous n’en avez pas dans votre trousse de survie:

    http://www.anbex.com/

    L’Etat maman ne viendra pas vous aider. Ni le temps, ni l’argrnt, ni l’envie.
    L’Etat préfère entretenir ses fonctionnaires inutiles et couteux.

    Pensez à l’eau, le pq, les pates. Pour 3 semaines.

    Merci

    *j’y trouve mon intérêt dans cette préparation….

    1. A Milton
      Vous avez tout à fait raison, mais prévoyez 3……..ans .
      En réserve de boites de conserve même périmé.
      Un seul souci, pas en ville, si votre voisin n’a plus rien ….. cela divisera vos réserves par deux… si vous êtes toujours vivant.
      C’est un shéma en progression géométrique

      1. J’habite à la campagne, j’ai de l’eau à gogo, mon jardin a des belles réserves comestibles !
        Cela permet de ne pas susciter la convoitise. Ils sont rares les fous qui brouttent des arbres et des plantes de nos jours.
        Je milite pour l’autonomie des individus. Et l’état est mon premier ennemi.
        Par contre seul, rien est possible. J’aimerais bien creer une assoce de survivalistes !!!

          1. @ Milton. Bha assoc de survivaliste, il faut bien savoir où on est pour “s’associer moralement”. Au moins la région si avec le département tu as peur que je te retrouve 🙂 Occitanie (comme dise les jeunes) ici.

  3. Bienvenu à nouveau bébé: “En quête d’un nouveau souffle sur fond de déclin du courrier, La Poste devrait bientôt pouvoir compter sur le soutien d’un grand pôle financier public constitué par les deux géants CNP Assurances et La Banque Postale, que l’Etat a décidé d’unir.”

    Ce nouvel ensemble financier, d’un bilan de plus de 1.000 milliards d’euros, sera “l’un des pôles financiers publics les plus importants au monde”, s’est félicité le ministre.

    1. Comme sncf, edf, orange. On dirait que dans un élan compulsif (et avec notre argent) ils investissent dans n’importe quoi. C’est assez croustillant que des loosers puissent se payer de la diversification. C’est contre nature, impensable…

  4. Trump’s Plunge Team Protection won’t make any crash possible by say end of October whatever it takes stay tuned on this nice french Riviera

  5. @Milton

    Ce constituer un réseau de gens solidaires, organisés est effectivement la première chose à faire.
    J’habite en périphérie d’une grande ville, autour de moi les preppers, le survivalisme je n’en parle pas, on me prends pour un fou. C’est différent à la campagne profonde d’ou je viens et quelques soient les générations.

    Dans les centres urbains, les gens ont peu ou très peu de liquide, quelques jours de bouffes, pas de reserves d’eau et sont individualistes. En cas de vrai coups dur, tous les citadins métrosexuels, smartphone à la main vont baisser les bras mettre à chialer.

    Ce qu’il s’est passé à St Martin l’an passé ça fait réfléchir

    Les gens ont peu ou très peu de liquide, quelques jours de bouffes, pas de reserves d’eau et son individualiste
    Les centres villes vont etre des mourroirs si ça dégénerait vraiment. tout le monde n’aura pas le temps de

    Dès que ça dégénère je file fissa chez le paternel, village paumé, 80 ames, des stocks pour un régiment

  6. Macron hésite sur le prélèvement à la source. Le poupon sapin tacle le poudré. Cette rentrée 2018 va être croustillante !
    Youpi.

  7. Je ne sais pas comment intepréter ça … Depuis 3 mois les taux de change EUR/USD/CHF étaient stables EUR/USD=1,16 et EUR/CHF=1,15 (ce qui donne USD/CHF=0,99).
    Vers le 10 août, décrochage : EUR/USD=1,13 et EUR/CHF=1,12.
    Dès le 15, remontée aussi rapide que la descente du EUR/USD à nouveau vers 1,16.
    Par contre, EUR/CHF reste vers 1,12. et le USD/CHF a plongé vers 0,96 …
    La BNS aurait-elle accepté de laisser se renchérir le Franc Suisse ?

  8. Stephen Jen, expert en devises chez Eurozon SLJ, confie que les directeurs financiers en Asie et dans d’autres régions du monde pourraient aussi laisser tomber l’euro si une épreuve de force survenait entre l’UE et le Royaume-Uni.
    « Les banques centrales restent très sceptiques sur l’Union économique et monétaire et sont déjà assez pessimistes sur l’avenir à long terme de l’euro », précise-t-il. Le bras de fer entre Londres et sa monnaie nationale d’une part, Bruxelles et son ersatz de monnaie supranationale de l’autre, n’est donc pas aussi joué d’avance qu’on pourrait le croire.
    https://leblogalupus.com/2018/08/31/attaque-des-financiers-globalistes-et-de-lue-contre-la-livre-en-cas-de-brexit-dur-arme-a-double-tranchant-pour-leuro/

Répondre à ratel Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *