Tsunami bancaire en Europe : informations utiles…

Alors, ce tsunami bancaire en Europe, c’est pour quand ?

Depuis une dizaine d’années, les banksters jonglent pour éviter le pire par tous les moyens, et pour l’instant, ils ont réussi à survivre tant bien que mal, mais le jour fatal arrivera et ce sera alors trop tard pour les malheureux Euro-zonards qui n’auront pas pris leurs dispositions à temps pour mettre leur patrimoine à l’abri.

En 2012 déjà, les banksters de BNP-Paribas ne savaient pas pendant plusieurs mois en quittant leurs bureaux le soir, si leur propre banque allait pouvoir ouvrir le lendemain matin comme certains d’entre eux l’ont avoué quelques années plus tard aux auteurs de ce film documentaire, BNP Paribas Dans Les Eaux Troubles De La Plus Grande Banque Européenne, généralement censuré après mes articles car ces banksters de BNP me surveillent toujours…

Cliquer ici pour le (re)voir.

Un film à voir et à revoir, pendant qu’il n’est pas censuré du moins.

Document 1 :

Que se passera-t-il en cas de tsunami bancaire, c’est-à-dire quand des banques en France (ou, et dans la zone euro) ne seront plus en mesure de fonctionner normalement ?

Tout est déjà prévu depuis longtemps par leurs homologues les banksters de la BCE comme le précise l’AVIS DE LA BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE du 8 novembre 2017 sur les révisions du cadre de l’Union en matière de gestion de crises que j’ai analysé dans un article du 21 novembre 2017 (Le Mariole se surpasse !) que je mets en copie ci-dessous.

Que retenir pour l’essentiel ?

La référence en la matière est ce qui s’est passé en Grèce (2008) et à Chypre (2012) et aussi et surtout en Allemagne après la Première guerre mondiale, cf. le livre de Pierre Jovanovic : Adolf Hitler ou la revanche de la planche à billets.

D’abord, le système bancaire français sera entièrement bloqué pendant quelques jours : aucun distributeur automatique de billets ne fonctionnera, les agences bancaires seront fermées, personne ne répondra au téléphone ni aux emails, les comptes gérés par internet seront inaccessibles ou figés.

Ce sera le début d’une grande panique, pire que cette histoire de coronavirus.

Ensuite, après une relance poussive des activités, au mieux, les gens pourront retirer 50 euros par jour et par personne, ce qui aggravera la situation économique et la pauvreté et ce qui s’accompagnera de désordres difficilement prévisibles mais possiblement avec des conséquences très graves.

Pour rappel : il n’existe aucune garantie des dépôts bancaires en France dans la mesure où le Fonds de Garantie des Dépôts et de Résolution ne dispose que de 4,7 milliards d’euros, soit moins de 100 euros pour chacun des 50 millions de clients !

Document 2 :

Ensuite viendront les mesures les plus spoliatrices pour les personnes disposant d’un certain capital…

Pour les personnes possédant un capital financier, les comptes bancaires des particuliers qui dépassent pour leur total 100 000 euros seront confisqués pour au moins la moitié de la somme dépassant ce seuil (mais il est possible que ce seuil soit abaissé !).

C’est la fameuse coupe de cheveux, hair cut.

Les malheureux propriétaires d’un capital immobilier seront condamnés à payer des impôts sur la valeur de leurs biens dont les montants les forceront à les vendre en catastrophe à prix cassés pour éviter leur saisie encore plus préjudiciable.

Le Mignon poudré a semble-t-il bien anticipé cette éventualité en créant l’IFI, l’Impôt sur la Fortune Immobilière pour lequel il suffira d’augmenter les taux en un clic de mulot.

Le plus grand désordre régnera ainsi que le manque de sécurité.

Il est possible que les mesures coercitives et liberticides prises dans ce cadre de cette histoire de coronavirus soient une sorte de répétition générale pour limiter le désordre car il sera difficile de maitriser le mécontentement de dizaines de millions de personnes.

Ceux qui auront imprudemment acheté de l’or seront les victimes privilégiées des cambrioleurs parfois cruels.

Pour rappel : les juifs qui ont quitté l’Europe continentale dans les années 30 sont morts de mort naturelle au Royaume Uni, aux États-Unis ou ailleurs…

***

Copie de mon article précédent à ce sujet…

Le Mariole se surpasse !

21 novembre 2017 / Banques EuropéennesMonétarisme /

Le Mariole se surpasse car il vient de signer un document qui fait peur… à ceux qui l’ont découvert, qui l’ont lu et qui savent le lire !
En effet, il prévoit la suppression de la garantie des dépôts bancaire de 100 000 euros et son remplacement par une nouvelle procédure qui peut ruiner toute personne ayant conservé de l’argent dans une banque risquant de faire faillite

Il s’agit d’un document particulièrement abscons de 58 pages qui est destiné à préparer l’adoption de nouvelles règles applicables par les banques de la zone euro en diverses circonstances.
Quelques phrases seulement décrivent cette nouvelle procédure qui s’appliquera aux banques qui sont susceptibles de ne pas pouvoir continuer à fonctionner normalement.

Elles prévoient qu’en de telles circonstances, ces banques pourront cesser d’effectuer toute opération pour leurs clients (qui ne pourront donc plus retirer d’argent, même quelques billets aux distributeurs) pendant une période de 5 jours ouvrables au cours desquels les dirigeants de ces banques et les Marioles de la BCE devront trouver des solutions en fonction des contraintes pour que ces banques puissent continuer à fonctionner pendant un certain temps.

Une très grande liberté est donnée aux Marioles qui peuvent par exemple décider que les titres détenus par les clients, en totalité ou au-delà d’un certain seuil, 50 000 euros par exemple (ou moins), peuvent être vendus pour éponger les dettes de ces banques !
Les Marioles peuvent aussi obliger ces banques à autoriser certains paiements comme par exemple les loyers de logements, les remboursements de certains prêts, certaines dépenses mais pas d’autres, limiter les retraits en billets à 50 euros par jour et par personne, etc.

Ce changement de réglementation se prépare plus ou moins discrètement car beaucoup de banques de la zone sont sur le point de faire faillite et il ne sera plus possible d’utiliser les solutions qui ont été adoptées précédemment, à savoir le sauvetage par l’Etat ou par des banques plus importantes en maintenant la garantie des 100 000 euros par personne.

Document 3 :

Prévoyants et généreux, les Marioles précisent que les clients des banques doivent pouvoir avoir une réponse de leurs banques dans les 5 jours (ouvrables) pour faire face à leurs dépenses courantes (le coût de la vie),

Document 4 :

Ces documents sont copiés de : OPINION OF THE EUROPEAN CENTRAL BANK of 8 November 2017 on revisions to the Union crisis management framework (CON/2017/47) en page 8, cliquer ici pour le lire.
Il ne s’agit pas d’un faux ni de fake news car ce document se trouve bien sur la page des documents préparatoires dits d’opinions de la BCE, cliquer ici pour y accéder.

***

Ce document confirme l’aggravation récente de la crise qui couve dans la zone euro, cf. mes analyses.
La situation va vite devenir totalement incontrôlable. C’est la raison pour laquelle les règles antérieures ne peuvent plus être appliquées.

En pareilles circonstances, le bombardier furtif B-2, Ben Bernanke et ses acolytes n’ont pas hésité à flinguer pour l’exemple à bout portant et sans sommation une banque, ce qui a provoqué une Grande Récession mais ce qui a permis assez rapidement de restaurer les fondamentaux, la croissance et le plein emploi aux Etats-Unis.

Les malheureux Euro-zonards n’ont pas pris les mêmes mesures alors que les causes de la crise sont les mêmes : les banques ne respectent pas les règles prudentielles d’endettement, ce qui crée une hypertrophie de la masse monétaire dont l’éclatement indispensable provoque des dommages collatéraux importants mais il s’agit là d’un passage obligé pour repartir sur de bonnes bases.

Je remercie le lecteur d’un de mes articles précédents qui m’a donné l’information de base et les liens.

Cliquer ici pour accéder à cet article.

Cliquer ici pour accéder à l’AVIS DE LA BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE du 8 novembre 2017 sur les révisions du cadre de l’Union en matière de gestion de crises avec le texte en version originale en anglais.

***

Je propose dans le cadre de mon abonnement Platinum des solutions pour sauver et même pour valoriser son patrimoine financier en cas de tsunami bancaire…

© Chevallier.biz

8 réflexions sur “Tsunami bancaire en Europe : informations utiles…”

  1. Écrire des nouvelles lois pour bloqué des comptes j’en vois pas l’utilité au vu de ces mesures totalement illégale qui serais prise en cas de faillite bancaire !

  2. Bonjour,
    Pourquoi l’inflation ne sera pas le solution utilisée en Europe ? Si vous considérez la connivence des élites (riches qui n’ont pas très envie qu’on leur prenne leur argent), et la fourberie politique, c’est plus adapté et plusse contrôlable, ça évite le chaos immédiat, non ? Après tout, l’Allemagne a fini en hyperinflation en 1923…

    Autre solution : le crypto euro et des taux négatifs sur les comptes ? (Mais pareil, ça voudrait dire prendre de l’argent aux riches)

    Pas convaincu “qu’on” laissera le système se planter…

    Je me permets une suggestion de lecture, si jamais :
    https://www.lynalden.com/fiscal-and-monetary-policy/
    Bonne journée

    1. C’est simple et même évident : sur leur site, prendre menu en haut à droite puis base documentaire puis rapports annuels !
      C’est en cachant un peu l’essentiel que vivent tous les banksters…
      Y faut toujours chercher dans les coins…

  3. la pièce d 'or

    Les USA est un pays capitaliste, mais ils ont les capitaux. L’Europe se veut capitaliste, mais elle n’a pas les capitaux. On invente des techniques de levier allant de 30 à 60 par euro de capital tandis qu’aux USA pour 1 dollar de capital, on ne peut faire un effet de levier de 10. On voit le mur se fissurer. Hedgefund en faillite, société de factoring en faillite, rachat de banque en faillite pour éviter de la déclarer, licenciement rapide du personnel bancaire, provision insuffisante. Je me rappelle de ces signes en 2006, 1 an et demi avant le grand crack. J’espère que l’on ne va pas dans cette direction Europe.

  4. Christian Bailleul

    Bonjour Monsieur Chevallier et bonjour à tous. Mais alors quelles solutions ?????? Et peut-on encore emprunté et jusqu’à quelle somme ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *