Unicredit Group 3° trimestre 2014

Peu progrès pour Unicredit en 2014 qui, après avoir assaini ses comptes en comptabilisant une perte nette de… 15 milliards d’euros au dernier trimestre 2013, publie un leverage de 21,12 correspondant à un ratio Core Tier 1 réel de 4,74 % en application des règles de Bâle III mais sans le justifier,

Document 1 :

Il faudrait augmenter encore les capitaux propres de 39,2 milliards d’euros ou diminuer le total des dettes de… 430 milliards pour respecter les règles prudentielles d’endettement de ce bon vieux Greenspan, à savoir un leverage inférieur à 10 correspondant à un ratio Core Tier 1 supérieur à 10 %.

Document 2 :

Unicredit2013 Q32013 Q42014 Q1*2014 Q2*2014 Q3*
1 Assets864,782827,538841,623838,689858,013
2 Equity62,2546,72247,4648,93751,357
3 Deductions4,0412,5068,857,99
4 Goodwill11,4063,5333,5283,5363,565
5 Tangible eq46,80340,68335,08237,50138,792
6 Liabilities817,979786,855806,541801,188819,221
7 Leverage (µ)17,519,322,9921,3621,12
8 Core Tier 1 (%)5,75,24,354,684,74

Sommes en milliards d’euros. Les données de ce tableau sont retraitées à partir des ratios Core Tier 1 de 2014 publiés par la banque qui sont a priori en conformité avec la directive européenne CRD IV.

Les grandes banques européennes ne respectent pas les règles prudentielles d’endettement. Les résultats des tests de résistances européens de la BCE ne sont pas fiables.

Document 3 :

Cliquer ici pour voir le dernier bilan d’Unicredit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *