Wells Fargo 4° trimestre 2012

Wells Fargo est une fois encore l’un des meilleurs élèves de la classe des big banks américaines et des banques systémiques mondiales sinon encore le meilleur car, non seulement cette banque va bien au-delà des exigences des règles prudentielles d’endettement dites de Bâle III avec un multiple (mon µ, le leverage en anglais) de 8,8 en cette fin de 4° trimestre 2012, ce qui correspond à un véritable ratio Tier 1 de 11,3 %, mais encore, elle est rentable avec un bénéfice de 4,510 milliards de dollars sur le trimestre, ce qui fait un ROE de 12,5 % (annualisé) très proche de la norme de 15 %, ce qui est plus que parfait !

Wells Fargo2011 Q42012 Q12012 Q22012 Q32012 Q4
Pref. stocks11,43112,10111,69412,28312,883
Liabilities1 185,061 200,381 199,831 232,321 278,30
Equity128,81133,415136,376142,396144,671
Leverage (µ)9,298,88,658,84
Tier 1 (%)10,8711,1111,3711,5611,32

Sommes en milliards de dollars. Les capitaux propres retenus excluent les actions de préférence et les minoritaires selon les règles édictées par ce bon vieux Greenspan et la BRI.

Wells Fargo réussit à augmenter ses capitaux propres proportionnellement au total de ses dettes… ce qui est encore là plus que parfait car cela montre que les dirigeants de cette banque respectent scrupuleusement les règles d’endettement de ce bon vieux Greenspan et qu’ils développent maintenant normalement leurs activités après les turbulences passées !


Comme je l’ai déjà écrit, évidemment, la meute des pires idiots ne peut que se déchainer contre les banques, surtout celles des Etats-Unis, ce qui leur assure un succès facile et garanti auprès de leurs innombrables congénères.
Il est curieux de constater que les moyens de communication les plus modernes et les plus sophistiqués ne conduisent pas à une meilleure connaissance des problèmes économiques et financiers (comme le prédisait ce bon vieux Greenspan) mais à l’obscurantisme le plus total, le retour aux croyances les plus folles, sans aucun rapport avec la réalité. C’est le triomphe de l’absence totale de réflexion, des réactions panurgistes de l’immédiat (avec par exemple les Tweets, Facebook, etc.).
Cependant, ces idiots a priori inutiles deviennent miraculeusement utiles car ils alimentent la spéculation gagnante qui est basée sur des analyses justes.

Cliquer ici pour voir les résultats de Wells Fargo pour ce dernier trimestre.

5 réflexions sur “Wells Fargo 4° trimestre 2012”

  1. Le refus américain de se soustraire à Bâle III est donc plutôt lié au refus de se soustraire aux critères de liquidités ? Selon vous JPC, cette régulation sur les liquidités à-t-elle raison d’être ?

    Est ce que pour simplifier encore plus toutes ces abominables réglementations, ne serait-il pas plus simple d’imposer une taille limite du bilan en % du PIB du pays? 10% semblent être une bonne base de travail…

    Penser qu’on peut empêcher tout le monde de perdre des sous est illusoire. Il me semble plus judicieux de rechercher à limiter le nombre de personne lésées… Enfin c’est mon avis!

  2. @merio : c’est pas une remontée du CHF, c’est une remontée de l’EUR/CHF. Et j’ai cherché un peu, mais rien trouvé de significatif… mais j’ai peut-être raté qqch.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *