Zone euro : 1° guerre monétariste mondiale ! (actualisation fin août)

Pour comprendre les raisons du désordre qui augmente dans la zone euro et de la croissance zéro qui va durer longtemps, voire une crise durable, il faut un minimum de culture monétariste. Tout est pourtant simple…
Les heureux euro-zonards ont perdu la 1° guerre monétariste mondiale sans rien y comprendre !

Les Français peuvent être contents : la situation de la zone euro est pire que celle de la France !
En effet, d’après les derniers chiffres de la zone euro fournis par la BCE, l’agrégat monétaire M1 (qui correspond à l’argent qui se trouve globalement sur les comptes courants et dans les portefeuilles des euro-zonards) représentait 57,9 % du PIB annuel contre 16 % aux Etats-Unis qui sont la référence en la matière,

Document 1 :

Si la zone euro n’avait pas existé, M1 de la zone euro aurait pu évoluer en Europe comme aux Etats-Unis, c’est-à-dire sans création monétaire à ce niveau.
M1 se montait fin à la fin de ce dernier mois à 5 647 milliards d’euros, en augmentation de… 35 milliards par rapport au mois précédent !

Document 2 :

Comparativement aux Etats-Unis, M1 devrait se monter à 1 560 milliards d’euros. 4 090 milliards d’argent non gagné se trouve donc en circulation dans la zone, ce qui correspond à de la création monétaire pure et parfaite, létale, irrattrapable.

Les entreprises de la zone sont maintenant exsangues : leur trésorerie globale (correspondant à l’agrégat M3-M2) est tombée à 610 milliards d’euros à la fin de ce dernier mois contre… 3 576 milliards de dollars aux Etats-Unis fin février 2006, dernier chiffre publié par la Fed)…

Document 3 :

… ce qui ne représente plus que 6,2 % du PIB (contre 26 % du PIB aux Etats-Unis fin février 2006, derniers chiffres publiés pour M3),

Document 4 :

Le krach éclair du début mai provoqué par un défaut de paiement d’une banque grecque a eu des conséquences catastrophiques sur les entreprises de la zone.

Comparativement aux Etats-Unis, M3-M2 devrait se monter à 3 250 milliards d’euros. 2 640 milliards d’argent non gagné se trouvent donc dans les poches et sur les comptes courants des heureux Euro-zonards au lieu d’être dans les comptes des entreprises, ce qui correspond à de la création monétaire pure et parfaite, létale, irrattrapable.

L’augmentation de la masse monétaire totale M3 est faible : 1,8 % d’une année sur l’autre…

Document 5 :

… ce qui est grave car cela signifie qu’une faible hausse de M3 n’entraine plus celle du PIB car la création monétaire a été trop forte par le passé.

L’argent sain est le premier pilier des Reaganomics qui laissent faire (en silence apparent) les euro-zonards creusant eux-mêmes leur tombe par ignorance du monétarisme.

Les Marioles de la BCE sont à côté de leurs pompes.
Tout est simple !

14 réflexions sur “Zone euro : 1° guerre monétariste mondiale ! (actualisation fin août)”

  1. Bonjour,

    si M1=57.9% du PIB et que MV=PQ (où plutôt M1*V=P*Q car c’est la monnaie en circulation qui fait les prix)

    peut on en déduire alors,vu que M1 est tres élévée,que la vitesse est circulation est très faible: d’où une situation déflationniste?

    Que pensez vous de ce raisonnement ?

    Merci

    1. Le problème ne vient-il pas de l’argent gagné qui lui circulent dans l’économie réelle alors que les injections de la BCE circule sur les marchés financiers(pour résumer) ?

  2. Bonjour,

    Vous dites régulièrement que les USA ne font pas de création monétaire, mais chaque mois la FED imprime 100 milliards de dollars pour racheter des titres de dettes, entre autre …

    Ca fait des années que cela dure donc M1 devrait être bien plus importante que les 16%. Auriez-vous quelques précisions, svp ?

    Merci.

  3. Vu que la classe moyenne s’appauvrit et que les salaires diminuent, sur quels comptes sont passés toutes ces liquidités ?? J’ai du mal à croire que tout cet argent dort dans des comptes courants…
    Il y a là un paradoxe.

  4. Le livret A est il un compte courant?
    M1 et M2-M1 ne refletent pas forcement le patrimoine des menages.
    Aux USA et au Canada, on investis les économies dans des comptes action (epargne retraite par capitalisation, comptes action libre d’impot, …) qui rapportent potentiellement beaucoup (15% sur le SP500) alors que les Francais se font pigeonner par l’Etat avec un livret A de 1% qui lui permet de s’endetter gratos.

  5. @Glude :
    On parle de la zone euro, les petites économies plafonnées sur les livrets A française ne sont certainement pas capables d’expliquer ces 2 640 milliards d’euros. Alors je répète ma question, où est cet argent ? Je ne pense pas qu’il se trouve sur les comptes courants des ménages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *