BNS 2013 : révolution calme

C’est la révolution chez les petits Suisses : la BNS va enregistrer une perte historique de 9 milliards de francs… suisses en 2013 à cause de la baisse des cours de l’or qu’elle détient dans ses réserves (pour un montant de 37,8 milliards fin novembre) comme toutes les banques centrales…

L’or n’est pas une devise, ni une monnaie de référence sinon la monnaie de référence comme le croient tous les idiots inutiles, mais un métal qui attire magiquement leur convoitise et dont le prix dépend d’un certain nombre de facteurs, en particulier de la demande des Indiens qui dépend elle-même de leur richesse et des taxes sur l’or…

Comme le prix de l’or a baissé en 2013, la perte de cet actif a généré des pertes de 15 milliards de francs compensées en partie par d’autres postes,

Document 1 :

L’essentiel des actifs de la BNS est constitué de devises pour près de 450 milliards de francs (48 % en euros, sans changement depuis le mois de juin, et à 27 % en dollars US)

Document 2 :

… qui représentent 90 % de l’actif et 7,6 % pour l’or,

Document 3 :

L’essentiel de ces actifs est financé par des comptes de virements des banques en Suisse, c’est-à-dire par des capitaux (318 milliards de francs) venus du monde entier se réfugier en Helvétie par l’intermédiaire de virements bancaires, et en particulier par des capitaux provenant de la zone euro,

Document 4 :

Les capitaux propres de la BNS ne se montent qu’à 47,9 milliards de francs…

Document 5 :

… soit 9,6 % du passif contre 64 % pour les comptes de virements des banques en Suisse,

Document 6 :

Le leverage de la BNS est de 9,4 (ce concept a une faible signification pour les banques centrales),

Document 7 :

Pour l’instant, les pertes ne sont pas venues de l’euro mais de l’or.
Tout va bien, pour les Helvètes.

Tout est simple.

Cliquer ici pour lire mon dernier article sur la BNS.

14 réflexions sur “BNS 2013 : révolution calme”

  1. “L’or n’est pas une devise, ni une monnaie de référence sinon la monnaie de référence comme le croient tous les idiots inutiles”
    Mais alors pourquoi les banques centrale stock de l’or dans leurs coffres? L’inde principal stimulus sur l’or, c’est un peu vite oublier la Chine. J’avoue ne pas toujours comprendre l’engouement de l’or, mais je me pose la même question en ce moment sur le prix des actions et de l’immobilier en France.

  2. Pertes sur l’or ? Vous rigolez!!!!!!! espoirs de gains décus c’est tout.
    Tant que l’or ne sera pas revenu à ce qu’il était en 1990 personne n’aura perdu quoi que ce soit.
    Et jetefaismonterlecoursartificellementett’aurasqu’àdirequetasfaituneperte,monculoui.

  3. M.Chevalliez s.v.p un commentaire sur les déclarations de cet internaute du site Crottaz,qui me semble avoir vu juste sur les risques pris par la BNS:
    … car la BNS croit qu’elle fixe le niveau du CHF en vertu de la loi sur la Folie des grandeurs. En réalité le niveau est fixé par la FED et le BCE. Avec tous les CHF en circulation, ils peuvent parfaitement faire monter ou plonger le CHF sans que la BNS n’y puisse plus rien. Un coup à la Sorros est tout-à-fait possible sitôt qu’un pays, comme c’est le cas pour la Suisse, a perdu la maîtrise de sa masse monétaire. Quand et à quel prix ou/et conditions le CHF reviendra-t-il chez l’émetteur, ne dépend plus du tout de la BNS. Son sort est ne mains des grandes banques dont la BNS a déjà imploré le secours. Et les banquiers, on le sait, sont des modèles d’altruisme…

  4. La valeur de l’or à baissé en 2013

    Déjà un bon point, ça fait plaisir à certains.

    ( bien que j’en possède, j’espère que l’or ne montera pas
    comme en temps de guerre )

    Si comptablement, les comptables ( ou les profs d’éco ) comptabilisent correctement,
    la BNS à “perdu” 9 milliards.

    Le plus intéressant, c’est que la BNS n’a pas vendue une once d’or.

    Mais ça les comptables ne le compte pas,
    un comptable c’est fait pour compter
    alors ça fait un bilan pour l’année
    et le comptable il est content.

    Sauf que faire une perte sans vente,
    c’est une anticipation de résultat, ça ne compte pas.

    Mais bon, comme c’est un peu compliqué d’expliquer ça
    à un comptable qui compte juste,
    laissons-le compter en paix.

  5. LE plus marrant est que la BNS elle, a valoriser à leur juste valeur ses actifs or.
    A contrario des banques peuvent et ont pu ne pas valoriser Market to market leurs actifs. Ca les a sauvé, c’est une sorte de fleur qui leur a été fait afin d’éviter que le système ne s’écroule.
    L’or peut être manipulée simplement. Les ETF sont détenus par les émetteurs de marché. Le levier du papier est tel qu’il est assez facile de faire varier les cours dans une certaine mesure certe.

    @Merio Pour revenir sur la BNS et le mouvement du CHF réalisable par n’importe quel grosse main, je ne suis à priori pas tout à fait d’accord. Pourquoi:
    L’histoire ou le mythe Soros est lié essentiellement à une position short prise sur la livre. déjà premièrement la livre était une monnaie liée à l’époque au SME.
    Si une banque centrale a cette capacité pour faire chuter le CHF elle ne s’y aventurera pas car ce serait trop flagrant. Quant à comparer la situation avec Soros, lorsque ce dernier a pris sa position short, la livre était déjà très fortement sous pression, bien plus que le CHF, et cela a aidé à faire sauter la banque, mais le jeux était déjà joué pour ceux qui connaissaient bien la macroéconomie.
    De plus finalement a bien y regarder c’est un cadeau qu’à fait Soros à l’Angleterre pensez y.
    A ce jour le système monétaire a bien changé, et le forex est le lieu ou les manipulations par des “touristes” est impossible. La seule manipulation sur le forex correspond au jeu des banques centrales. Mais cela n’est pas de la manipulation de cours.(à mon sens).
    De plus il n’y aurait que peu d’intérêt à faire sauter la BNS sinon appauvrir des riches… et je ne pense pas que cela soit le but non plus.

    L’or a baissé car la “peur a baissé”. Le jusqueboutisme des banques centrales à défendre leur monnaie a entrainé
    une certaine sérénité sur les marchés. remontée des actifs etc… Donc baisse des actifs de crise. Non pas parce que la crise est finie, mais parce que le marché n’a aucun élément macro économique (on parle moins des dettes etc…). Les banques ont l’assurance des banques centrales de couvrir les pays qu’ils représentent. Pourquoi voulez vous qu’ils attaquent le marché des taux? En Europe ce sont les banques qui participent activement aux achats de bons pourris. C’est cela qui est dramatique, et selon moi les spreads des taux, et leurs niveaux sont à surveiller de prêt, c’est ça le marqueur d’agitation des marchés.

  6. M.Chevallier n’est pas un idiot,il n’a pas d’or.Mais s’il a des économies,ou les range-t-il?.Sous son matelas ou a-t-il acheté des adtions twiter ou Tesla?.
    Je fais partie des idiots mais cela ne me géne pas.D’ailleurs, je lis le blog de M.Chevallier régulièrement et apparemment, à part lui, le monde est rempli d’idiots.

    Ceci étant, son blog est très intéressant et je pense que sa condannation par l’ AMF est un bon exemple de l’emprise des banques sur l’Etat français

Répondre à magaja Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *