Bons et mauvais spéculateurs

Dans un premier temps, le Mariole de la BCE a déclaré que la BCE allait racheter de mauvais bons des Trésors de ces cochons de pays du Club Med. Les mauvais investisseurs ont alors sorti leurs capitaux du Bund dont les rendements ont grimpé à 1,424 %.

Dans un deuxième temps, le Mariole a été obligé d’avouer que le patron de la Buba s’y opposait. Les mauvais investisseurs ont alors racheté du Bund dont les rendements ont baissé à 1,225 %,

Document 1 :

Les bons spéculateurs, ceux qui voient loin et juste, ont porté leurs capitaux sur les bons bons du Trésor helvète dont les rendements ont atteint leur plus bas historique à 0,456 %,

Document 2 :

Les idiots a priori inutiles voire nuisibles peuvent devenir utiles pour les bons spéculateurs.

1 réflexion sur “Bons et mauvais spéculateurs”

  1. “L’Argentine a fini de rembourser ses dettes”

    (…) “Un lourd tribut pour les Argentins

    “En gelant les avoirs bancaires dont le montant s’élevait à 70 milliards de dollars, Domingo Cavallo, le ministre de l’Economie a certes empêché la chute des banques mais il a déclenché le plus important défaut de paiement de l’histoire: 100 milliards de dollars (75 milliards d’euros). « C’était une fuite en avant. Au lieu de changer de politique économique, on prend alors une décision désespérée qui ne fait qu’aggraver la situation », a déclaré l’ancien ministre argentin de l’Economie Roberto Lavagna (2002-2005), dans une interview avec l’AFP”.

    (…) Tous les comptes ne sont pas soldés (…) “On donnait un titre à un épargnant, mais comme il avait besoin d’argent, il le revendait à une banque : s’il valait 100, on lui en donnait 60. Aujourd’hui, alors que le gouvernement annonce la fin du corralito, ce même titre est payé 100 dollars, mais c’est la banque qui encaisse ! », se souvient Eugenio Artaza, le sénateur radical, membre de l’opposition qui a pris la défense des épargnants”.

    http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20120803trib000712549/l-argentine-a-fini-de-rembourser-ses-dettes.html

    Tout ça pour 100 milliards de dollars !
    Alors qu’est-ce qui attend l’Europe ???
    N’en sommes nous pas “rendus” à … 3 000,00 milliards… d’euros !?…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *