Défauts de paiement de l’Etat Grec

De petites précisions sont nécessaires au sujet des défauts de paiement de l’Etat Grec…

La dernière décision de l’ISDA à ce sujet était logique et indispensable. Elle aurait dû être prise plus tôt car l’entente entre l’Etat Grec et ses créanciers ne correspondait absolument pas du tout à la libre volonté des parties (ces créanciers ont été obligés de l’accepter sous la menace de perdre la totalité de leurs investissements, ce qui aurait déclenché ainsi une chute de dominos dont ils auraient été les premières victimes).

Mes analyses à ce sujet sont donc parfaitement justifiées a postériori.

Cette déclaration de défaut de paiement de l’Etat Grec par l’ISDA n’a pas beaucoup d’importance car les pertes devraient se monter finalement (en net) aux alentours de 3 milliards de dollars, ce qui est… une somme négligeable pour les investisseurs perdants (des institutions financières, banques et assureurs).

Il n’y aura pas de ce fait de chute vertigineuse des cours lors des séances boursières européennes lundi matin.

La décision de l’ISDA a été prise un peu avant 20 heures françaises, 14 heures à New York, ce qui n’a provoqué qu’une petite chute des cours qui ont été finalement gagnants sur la séance comme le montre l’évolution du Dow Jones U.S. Total Stock Market Index,


Toutes les parties concernées par une déclaration en bonne et due forme de défaut de paiement de l’Etat Grec sont d’accord pour maintenir en place le plus longtemps possible le village Potemkine euro-zonard.

Pour l’instant, ça marche.

Bien entendu, tous les pires idiots les plus inutiles qui ne comprennent rien à rien et qui ne comprendront jamais rien, sont persuadés que les CDS sur la Grèce vont faire couler le Titanic, et surtout les banques américaines submergées par les milliards de milliards de dollars de CDS.

Ils rejoignent paradoxalement les pires idiots inutiles voire nuisibles, comme notre histrion ignare et les grosses têtes de Natixis qui sont persuadés que la Grèce est sauvée et qu’elle navigue désormais dans les eaux calmes de Méditerranée.

Ces CDS jouent un rôle indispensable car ils permettent de réduire les risques, le seul problème vient du fait qu’il est indispensable que la confiance règne sur ces marchés, ce qui a failli ne pas se produire lorsqu’il est apparu que l’ISDA pouvait prendre des décisions contraire à la logique dans l’intérêt de ses décideurs (ce qui correspond à un conflit d’intérêt majeur).

En fait, ces manipulations sur ces mauvais bons du Trésor grec correspondent au plus grand défaut de paiement d’un Etat jamais observé auparavant mais il a été minimisé par une gigantesque manipulation de l’information par et dans l’intérêt de la nomenklatura euro-zonarde.

7 réflexions sur “Défauts de paiement de l’Etat Grec”

  1. Bonjour,
    J’ai entendu que le volume des CDS ( sur la Grece ) n’était pas bien connu, comment savoir que le montant s’avoisinerai a +/- 3 M$ ?
    Merci de votre réponse

  2. les 3 Mds de pertes c est du Net , sur un volume global de 60 à 70 Mds ( source john mauldin), ce qui veut dire qu il y a des emetteurs de CDS qui vont devoir débourser 30 à 35 Mds et qu il y a des acheteurs de CDS qui vont réclamer 27 à 32 md, et ce ne sont pas les mêmes bien sur . En Autriche, il y a une petite banque d ‘état que personne ne connait et qui va devoir payer + de 1 mds à elle toute seule. Quand les banquiers sont mauvais, ce sont les conribuables qui morflent!

    .

  3. Le week-end a du être très très difficile pour certains. Par exemple, lundi, la banque autrichienne KA Finanz (spécialisée dans les CDS sur les Bons du Trésor) va tomber si le gouvernement autrichien et/ou l’UE n’interviennent pas. Mais elle ne sera pas la seule… Bloomberg, ZH, BI, CNBC, WSJ, etc. rapportent qu’elle devra trouver du jour au lendemain 1 milliard d’euros pour honorer ses obligations de contre-partie. Bloomberg a écrit: “A total 4,323 credit-default swap contracts may now be settled after ISDAs … ruled is a restructuring credit event … before the ruling, Greek swaps rose to a record 7.68 million dollars in advance and 100,000 annually to insure 10 million of debt for 5 years.”

  4. C’est une mauvaise nouvelle pour les idiots utiles de natixis…

    mais le personnel ira se recycler à carambar… en tant qu’auteur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *