€URSS crise : France, Italie, etc…

Les CDS de la dette publique de la France battent les records (à 203 points de base) de même que l’écart entre les rendements des bons du Trésor français à 10 ans (2,568 % vers 16 heures) par rapport à ceux du Bund (1,692 %) à 51,8 %,

Document 1 :

Il en est de même pour l’Italie, en pire,

Document 2 :

Le plus gros problème de l’€URSS et maintenant du monde entier est que la nomenklatura européenne refuse obstinément de reconnaitre la réalité. Plus on monte, plus dure sera la chute !

5 réflexions sur “€URSS crise : France, Italie, etc…”

  1. Mais Mr Chevallier, l’essentiel ce sont les emplois d’avenir (300.000 je vous le rappelle), ainsi que la sortie d’urgence du nucléaire, un tsunami est si vite arrivé…

  2. Mr Chevallier, Dugas, Ratel et les autres collègues de ce site, je suis d’accord avec vous. La situation est effroyable. Et quand on entend les déclarations niaises de ceux qui siègent sur le trône et celles de ceux qui veulent le prendre, on ne peux qu’être encore plus effrayés.
    “Un homme averti en vaut deux” ; Merci Mr Chevallier, Merci.

  3. Si il y a un parti qui veut prendre les choses en main et ne se voile pas la face, n’est pas non plus empêtré dans les affaires et la corruption

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *