Fed 2014 : son or et la suite…

La Fed a acheté pour 3 952 milliards de dollars de titres au 1° janvier…

Document 1 :

payés par 2 445 milliards de dollars de dépôts de différentes institutions financières et par 1 198 milliards en billets

Document 2 :

Pas de création monétaire dans ce mécanisme, mais de la circulation normale d’argent gagné.

Petit détail : les 11,037 milliards d’or comptabilisés dans l’actif de la Fed sont évalués à… 42,222 dollars l’once,

Document 3 :

Pour donner une image fidèle de la réalité, c’est-à-dire en évaluant l’or à sa juste valeur de marché, à savoir 1 224 dollars l’once ce jour, il faudrait enregistrer l’or à 320 milliards et… donc faire apparaitre un bénéfice de l’ordre de… 300 milliards !

Les gens de la Fed sont relax. Ils doivent savourer le Champagne, ou le whisky, en voyant les Européens s’enfoncer dans leur désordre et les idiots a priori nuisibles devenir miraculeusement utiles.

Tout est simple.

Cliquer ici pour voir les explications de la Fed sur son or.
Cliquer ici pour voir les derniers bilans de la Fed.

17 réflexions sur “Fed 2014 : son or et la suite…”

  1. Un comptable c’est fait pour compter,
    alors il compte ce qu’on lui dit de compter.

    La FED dit qu’elle à 9000 tonnes d’or physique dans ses coffres,
    alors le comptable il y croit.

    Il sort sa calculette et en plus il compte juste,
    donc il sait ou il va, tranquille.

    C’est beau un comptable qui ne sait pas ce qu’il compte
    mais qui compte juste.

  2. Yep.

    Il y a de séreux doutes sur le fait que l’or n’ait pas été prêté, au moins pour une part importante.
    C’est bien sûr impossible à vérifier, sans un audit, que même les sénateurs américains n’arrivent pas à obtenir.

    Soit ils ont l’or dans les coffres, et c’est très étonnant qu’ils ne souhaitent pas le valoriser depuis 40 ans.
    Soit ils n’ont pas tout l’or en coffre et garder une faible valeur permettra d’amortir le choc.

  3. Un “non” de votre part ne suffit pas à rejeter les gros doutes existants sur ce que contiennent réellement les coffres de la FED et je rejoins donc totalement DIDIER sur ce point.
    Vous êtes peut-être brillant mais vos “sentences” mériteraient un peu plus d’explications, faute à passer pour american idolâtre…

    De plus, “2 445 milliards de dollars de dépôts de différentes institutions financières et par 1 198 milliards en billets…” cela fait : 3643 milliards, non ? “La Fed a acheté pour 3 952 milliards de dollars de titres au 1° janvier…” Où sont donc passé les 3952-3443 Mi$, soit 309 Mi$ ? Avec quoi la FED les a donc achetés ?

  4. Bonjour,

    C’est un peu HS mais comme vous êtes indirectement concerné, je vous en fais part.
    Le hasard m’a fait déjeuner aujourd’hui au côté d’un cadre régional de votre banque française préféré. Entre la poire et le fromage comme on dit, j’ai évoqué les apparentes difficulté de cet établissement à respecter le leverage de ce bon Greenspan. Réponse (limite violente): “Circulez, il n’y a rien à voir. Seul ce que déclare le directoire de la banque est juste, il ne faut pas croire tout ce qu’on dit (sous-entendu sur Internet). De toutes façons, les journalistes disent n’importe quoi (voilà bien un point que j’approuve bien que je ne me souviens pas que des journalistes aient rapporté ou démontrer l’inanité de ces difficultés). De toutes manières, avec l’année 2013 et ce qui est attendu en 2014, la banque sera parfaitement dans les clous en 2015 avec un leverage de …. 9.”
    Je n’ai pas évoqué de l’EBA et de ses conclusions pour le moins sévères. Au vu de sa réaction (qui a clôt la discussion), le trait aurait-il porté? Cette banque ne serait-elle pas en plus mauvais état qu’elle ne prétend? Je me pose évidemment des questions -;)

    Bonne soirée

      1. Un de mas mais, qui travaille dans une autre très grande banque nationale (qui a eu l’insigne honneur d’être considérée au niveau mondial il y a de cela quelques temps déjà) , et à qui j’avais transmis vos conclusions sur cet établissement, a communiqué ces informations à ses supérieurs. Réaction de son chef (direction régionale) : sifflement de dépit et absence de dénégation. Certains ne nient donc pas la réalité.

        Bonne soirée

  5. Attendez.

    Vous dites “pas de création monétaire car contrepartie des dépots du réseau bancaire à la FED”
    Cependant il y a l’émission de billets de banques (Fed Notes) pour au moins un tiers de cette position et une croissance d’environ 6% de la masse monétaire sous la forme de billets de Banque depuis 2 janvier 2013. Certes c’est sous contrôle mais que dire des 100 Milliard $ de perte réelle de valeur de la position OR, pendant cette période? Ce qui explique sans doute le maintien à 42 $ de l’once…qui absorbe cette volatilité…
    Et lorsque la remontée des taux s’effectuera, que vaudra le stock de titres?

    On peut tout dire, mais dire qu’il n’y a pas de création monétaire…il faut le dire vite…

  6. dans tous les cas
    les USA sont a plus de 100% de dette sur PIB
    no limit
    no soluce
    quant a l or de la fed pas vue pas pris
    aller 16,8 tonnes de physique gold a livrer sur le SGE

    mes séjour au état unis ne laisse aucuns doute quant au devenir de cette nation
    la décadence est visuel des l arriver a l aéroport
    je parle mm pas de bled en georgie ,au texas et autres etat
    a los angeles c est camping paradis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *