Inflation américaine optimale

L’inflation a été un très grand mal difficilement maitrisable pendant une trentaine d’années mais elle reste à un niveau optimal aux Etats-Unis depuis… 1998, surtout depuis ces derniers mois, c’est-à-dire dans la bande comprise entre + 1,0 % et 1,5 %.


En effet, il ne faut pas qu’elle descende sous cette barre critique de 1,0 % car la situation pourrait alors dégénérer en déflation, ce qui est un mal pire que l’inflation, et il ne faut pas qu’elle soit supérieure à 1,5 % car elle risquerait alors d’être difficilement maitrisable.

L’inflation doit être mesurée par le PCEPILFE, Personal Consumption Expenditures: Chain-Type Price Index Less Food and Energy car les prix de l’énergie et des produits alimentaires sont très volatils.

Donc, tout va bien ! … du moins aux Etats-Unis.

4 réflexions sur “Inflation américaine optimale”

  1. Bonsoir,

    Je serai dirigeant américain, je m’autoriserai bien des choses en matière de politique étrangère vu les réussites observées en matière économique. Si j’étais dirigeant européen, je ferai profil bas pour les mêmes raisons.
    En 1928, le futur amiral Darlan est en escale à San Francisco (ce sera son seul contact physique avec les USA). Il fait état d’un courant d’opinion assez fort d’anti-européannisme qui vise à instaurer des États-Unis d’Europe aux ordres des États-Unis d’Amérique. Près de 90 ans plus tard, certain indices laissent à penser que ce n’est plus une opinion (Darlan par Hervé Couteau-Bégarie et Claude Huan chez Perrin).

    Bonne soirée

Répondre à NB Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *