Offres d’emplois aux US

Les derniers chiffres des offres d’emplois publiés par le Ministère du Travail des Etats-Unis confirment la pénurie de main d’œuvre qui ressort des chiffres sur l’emploi publiés la semaine dernière.

En effet, elles se montaient à 5,657 millions fin juillet dans le secteur privé

Document 1 :

en augmentation de 850 000 par rapport au mois précédent,

Document 2 :

Jeffrey Lacker a bien raison de vouloir augmenter les taux de base de la Fed dès la réunion du FOMC de ce mois de septembre.

La croissance, elle est là, mais aux Etats-Unis, avec les créations d’emplois !
Une fois de plus tous les idiots inutiles qui prétendent que l’Amérique est au bord du gouffrese trompent.

Complément : à titre de comparaison, la courbe des offres d’emplois en France

Document 3:

La croissance, elle est pas là, les emplois non plus !

11 réflexions sur “Offres d’emplois aux US”

  1. emploi ou pas emploi cela n’empêche pas que le secrétaire américain au trésor, jack lew, a adressé jeudi une nouvelle lettre au congrès pour relever le plafond de la dette qui est fixé a 18100 milliard de dollars

  2. Pour ma part, j’avais fait le pari amical avec des relations en sociétés de gestion qu’il n’y aurait pas de hausse cette année, qui eux la prévoyaient dès septembre (lorsque j’indiquais qu’il y aurait probablement un nouveau QE, on m’a répondu – toujours les salles de marchés – “peut-être mais après une hausse de 0.0x% des taux” !!!).

    Cependant, je vous rejoins sur le principe qu’eu égard à toutes les données communiquées ici ou là, il devrait y avoir une hausse des taux (à croire qu’on est limite au bord de la surchauffe économique avec un taux de plein emploi,…et on aurait peur des conséquences d’une hausse de taux ? si cette peur existe, peut-être que les chiffres communiqués ne sont pas si fiables ?).

    1. Comment contrer cet argument des chiffres bidonnés?
      On pourrait envisager le contre de Valls : ce sont les mêmes qui remettent en cause la version officielle qui remettent en cause la version officielle du 11 Septembre, et par ricochet l’existence des Chambres a Gaz.

  3. Aux USA : certes : M1 n’est pas hypertrophiée, M2-M3 est encore assez bonne, la proportion des dépenses publiques par rapport au PIB est raisonnable, et le QE de la FED est en vérité de la circulation monétaire et non de la création pure.

    MAIS : le taux de participation à la population active est rabaissé chaque jour à force de manipulation des chiffres opérée par les instances officielles ! …donc en apparence, les chiffres du chômage sont bons.
    Mais, en réalité, ce sont 90 millions d’américains en âge et capacité de travailler qui ne travaillent pas …sur une population active réelle de 160 millions …cela fait beaucoup !
    Le chômage REEL n’a jamais été aussi fort aux USA ; mais pendant la crise de 1929, il y avait moins de chômage.
    Le BLS est accessible à tous ; les données suscitées sont y tout à fait vérifiables.
    Merci pour votre blog de grande qualité en tous cas.

  4. Je n’ai pas écrit cela.
    Si les fondamentaux sont plutôt sains aux USA, une très large part de la population, elle, galère.
    Regardons les revenus des ménages, par exemple : ils diminuent (en terme de médiane et d’écart type).
    Mais, comme cette population qui galère ne bénéfice pas d’aides publiques conséquentes : alors oui : les fondamentaux restent sains.

    Éternelle dualité entre “Liberté” et “Egalité” : ces 2 notions ne sont pas compatibles.
    Là où la Liberté est favorisée, l’Egalité sera lésée.
    Et inversement.
    Les sociétés qui ont toujours favorisé la Liberté (libéralisme économique à l’américaine, qui opère à laisser s’opérer la destruction créatrice), ont toujours négligé l’Egalité (redistribution obsessionnelle des richesses qui est toujours passée par un sabotage des forces de production …ex : la France et son dogme religieux socialiste).
    C’est ainsi.
    Les sociétés qui ont toujours favorisé l’Egalité au détriment de la Liberté, ont toujours conduits leur population à la ruine et à la famine (systèmes claniques exclus) …l’Histoire nous l’apprend.
    Et le présent aussi : regardons le Venezuela.

    Mais, contre-exemple (désolé d’insister) : le VRAI taux de chômage US.
    Pourtant les US, ont toujours favorisé la Liberté.

    Conclusion : il semble qu’il serait judicieux de trouver le juste dosage entre Egalité et Liberté.
    Expérience nouvelle pour les sociétés contemporaines.

  5. Quelqu’un à la BCE a dû lire vos analyses sur les banques françaises.

    ————————————————————

    (Agence Ecofin) – Selon une étude élaborée par JP Morgan, certaines banques européennes risquent d’accuser un déficit de fonds propres pouvant atteindre 26 milliards d’euros si les autorités de régulation parviennent à imposer des normes prudentielles uniformes d’ici la fin 2018.

    La Banque centrale européenne travaille à l’élaboration d’une régulation qui se substituera aux dispositions de chaque pays qui ont parfois rendu difficiles, les comparaisons entre établissements entre les établissements bancaires. Parallèlement, le comité de Bâle travaille sur de nouvelles règles, qui limiteront la capacité des banques à profiter des variétés de régulation dans la gestion de leurs actifs.

    Parmi les 35 banques qui sont citées dans le rapport, on retrouve certains grands groupes opérant sur le continent africain, et dont des filiales sont sont cotées sur des marchés financiers africains. Il s’agit par exemple de Société Générale, Crédit Agricole, Natixis ou BNP Paribas. Un enseignement qui ressort de ce rapport, c’est que l’Union européenne prend la mesure de la régulation des groupes bancaires pan-européens, alors que la question ne semble pas encore à l’ordre du jour pour le continent africain.

    En février 2015, le FMI, dans un rapport, expliquait que l’expansion des groupes bancaires panafricains posait un défi en matière de transparence, de publication de résultats, de bonne gouvernance et surtout d’une supervision des ratios prudentiels à une échelle globale. « Si ces aspects ne sont pas pris en compte cela risque de poser un risque pour le système financier régional », avait fait savoir l’institution multilatérale dans son document.

    Idriss Linge

    http://www.agenceecofin.com/banque/1009-32231-des-banques-europeennes-seraient-bientot-a-court-de-fonds-propres-selon-jp-morgan

  6. Comme quoi il est primordial que le gouvernement reste le plus loin possible de système d’éducation pour que les forces “humaine” se dirigent naturellement vers les formations assurant le meilleur niveau de vie.

    Milton Friedman et même Allan Greenspan ont ouvertement critiqué le décalage qui est entrain de se mettre en place au US entre les besoins du monde du travail et l’orientation prise par les gens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *