Petits Suisses : grands vainqueurs, suite

Les petits Suisses sont encore et toujours les grands vainqueurs de la coupe du monde économique et financier…

Les explications sont simples : le total des dettes publiques est inférieur au tiers du PIB, la balance commerciale est largement excédentaire (19 milliards de francs suisses sur les 10 premiers mois de 2011), pas d’hypertrophie monétaire, l’argent est sain, c’est le premier pilier des Reaganomics.

C’est simple, tout est simple.

Les bons spéculateurs qui voient juste et loin y placent leurs capitaux préférentiellement en bons du Trésor à 10 ans (qui sont la référence en la matière) dont les rendements sont bas, sans que la banque centrale ait besoin d’intervenir,

Document 1 :

Rendements en pourcentages, courbes de tendances polynomiales.

L’écart (en pourcentage) entre ces rendements et ceux de leurs homologues allemands et américains augmente,

Document 2 :

Ecarts en pourcentages.

Cette tendance haussière lourde n’est pas tenable pour l’€URSS. Pour la fin de ce mauvais film, le suspense est entier.

4 réflexions sur “Petits Suisses : grands vainqueurs, suite”

  1. Bonjour,

    Merci pour cet article. J’ai deux interrogations par rapport à la stabilité du système suisse dans son ensemble :
    – quid en cas de faillite des banques systémiques CS et UBS ?
    – quid en cas de cassure par le marché du floor avec la devise européenne ?

    Par avance merci.

    Cédric

  2. Mardi 22 novembre 2011 :

    Le taux d’emprunt à court terme de l’Espagne s’envole.

    Preuve de la défiance persistante des investisseurs, l’Espagne a émis ce mardi 22 novembre pour 2,98 milliards d’euros de dette à court terme à des taux records depuis 10 ans. Une progression qui était attendue alors que Madrid vit depuis une dizaine de jours un fort regain de tension sur les marchés.

    Par rapport à la dernière émission comparable, fin octobre 2011, le taux des bons espagnols à 3 mois a doublé, à 5,1 %, contre 2,3 % la fois précédente.

    Le taux des bons à 6 mois a également fortement augmenté, à 5,2 %, contre 3,3 % lors de la précédente émission.

  3. l’ecart allemagne suisse a continué a s’agrandir ce jour; Mais le fait marquant sur les taux est le décrochage de la belgique de 4.82% à 5.10% sur le 10 ans en une journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *