Pfizer : bravo les artistes !

Pfizer vient de publier ses résultats pour le 4° trimestre 2020 et donc sur l’année 2020.

Ses bénéfices (Net income…) sur cette année 2020 tous comptes faits se montent à 9,616 milliards de dollars pour un chiffre d’affaires (Revenues) de 41,908 milliards, ce qui fait une marge nette de… 22,95 % !

Bravo les artistes !

Cette performance est hors normes. En effet, normalement, les bénéfices des entreprises sont de l’ordre de 5 % par rapport au chiffre d’affaires.

Ces bénéfices s’expliquent en particulier par un taux d’imposition extraordinairement bas : 6,36 % alors que le taux d’imposition (de l’Etat fédéral) aux États-Unis est de 21 % !

En effet, ses impôts sur les bénéfices (Provision for taxes on income) sont de 477 millions de dollars pour les activités continues après la sortie de ses comptes de sa filiale de médicaments non brevetés Upjohn en novembre et le montant des bénéfices avant impôts (Income from continuing operations before provision for taxes on income) est de 7,497 milliards de dollars pour ces activités continues.

Manifestement, ça sent à plein pot la corruption !

Document 1 :

Le coût des ventes (Cost of sales), c’est-à-dire ce que coûtent directement les produits vendus par Pfizer (les coûts directs de fabrication de ces produits, c’est-à-dire les coûts des ingrédients, des contenants, de l’acheminement aux clients) sont de 8,692 milliards de dollars.

Le coût des ventes ne représente que 20,7 % des produits vendus, ce qui signifie que Pfizer vend 100 dollars ce qui lui coûte 20,7 dollars, donc… 79,3 % de marge brute !

Bravo les artistes !

Les dépenses de recherche et développement (Research and development expenses) de 9,405 milliards de dollars sont inférieures aux 9,616 milliards de bénéfices nets (Net income…) et aux dépenses administratives et disons de marketing (Selling, informational and administrative expenses) qui se montent à 11,615 milliards.

Parmi ces dernières dépenses, selling, informational, il doit très certainement y avoir quelques milliards de bakchichs comptabilisés sous diverses formes.

Manifestement, ça sent là aussi à plein pot la corruption !

Tout va bien pour Pfizer car l’année 2021 s’annonce merveilleuse avec son vaccin imposé plein pot par tous les gouvernements et tous les médias.

La corruption est généralisée et tout le monde, ou presque marche dans la combine !

Pfizer anticipe pour cette année 2021 un chiffre d’affaires supplémentaires sur son vaccin d’une quinzaine de milliards de dollars pour une marge nette de… 30 %.

5 milliards de bénéfices supplémentaires en vue : il faut absolument vous vacciner, bonnes gens, et vite !

Le pire aurait pu arriver avec ce Raoult et son hydroxychloroquine à 4,17 euros la boite !

Vive le covid !

Vive Pfizer !

Vive son vaccin.

Vivent les hommes politiques corrompus.

***

Le cours de Pfizer a décollé à partir de 1996, au début de l’exubérance irrationnelle des marchés, dixit ce bon vieux Greenspan en culminant à 47,5 dollars le 12 avril 1999…

Document 2 :

… et il fluctue depuis cette date sans profiter outrageusement de son vaccin,

Document 3 :

Les investisseurs ne sont pas reconnaissants, mais réalistes…

Les 15 milliards de dollars supplémentaires anticipés sur les ventes du vaccin vont bouleverser la structure des ventes de Pfizer,

Document 4 :

Cliquer ici pour accéder au site investisseurs de Pfizer.

© Chevallier.biz

1 réflexion sur “Pfizer : bravo les artistes !”

  1. Très bel article qui confirme ce que tous les “complotistes” pensent depuis le début avec cette histoire de coronavirus et son taux de létalité très faible, et bravo à Didier RAOULT qui a dénoncé ce plan depuis le début de cette fausse pandémie en parlant de GILEAD (dont on n’entend plus parler). The winner is ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *