Tout va bien !

La crise est derrière nous, etc. etc. ont dit notre histrion ignare et tous les autres idiots plus ou moins nuisibles : les rendements des nouveaux mauvais bons à 10 ans du Trésor grec sont à près de 30 %,


Il suffit de faire comme avant : apporter des centaines voire des milliards d’euros pour sauver la Grèce et la maintenir dans l’euro système, ainsi que ces autres cochons de pays du Club Med.

9 réflexions sur “Tout va bien !”

  1. J’espère que les faancais se réveilleront le jour où ils auront compris que l’argent donné pour sauver tel ou tel pays est perdu…

    Déjà on parle de plus de 50 milliards de pertes pour la France concernant l’argent donné à la Grèce. Eh les petits Français, vous dormez ou quoi ? Moi j’aimerais savoir pourquoi on me taxe de partout, surtout pour tout perdre comme au casino !!!

    Tout le monde dort ou quoi ?????

    Je vais finir par croire que avec mon simple BEPC je suis plus intelligent que tous les autres !!!

      1. Non non Dugas, je ne dors pas !.
        Jean-Pierre : non non, ce n’est pas forcément génétique !.
        On peut remercier l’Ecole de France et son travail de sape envers les Peuples de l’Hexagone.
        La France se dit démocrate, républicaine ?, du moins les bourgeois à sa tête !.
        Personnellement je suis descendante, entr’autre, des républicain d’Escartons. Les valeurs se sont transmises dans notre Famille. J’ai du sang breton. Et je suis au 3/4 vôgienne.
        Passionnée d’histoires des Peuples qui finissent par faire la Grande Histoire, remodelée selon comme çà arrange les “gouvernants”….
        L’Histoire se répète, sous une forme ou sous une autre.
        Comme disait ironiquement Confucius : “l’expérience est une chandelle qui éclaire le passé”. A méditer.

  2. En Grèce, le bank run s’accélère.

    Mardi 15 mai 2012 :

    Grèce : 700 millions d’euros retirés des banques grecques lundi.

    Les retraits d’argent dans les banques grecques ont atteint 700 millions d’euros lundi, a indiqué le président de la République Carolos Papoulias aux chefs des partis politiques grecs qu’il a reçu, selon les actes publiés mardi sur le site de la présidence.

    “Lors d’un entretien téléphonique avec le gouverneur de la Banque de Grèce, Georges Provopoulos, ce dernier m’a informé que la situation des banques était très difficile et que le système bancaire était actuellement très faible. Les retraits ont atteint la somme de 700 millions d’euros jusqu’à 16H00 lundi” a déclaré Carolos Papoulias, estimant par ailleurs que la situation serait pire au cours des deux prochains jours.

    “M. Provopoulos a dit qu’il n’y avait pas de panique, mais qu’il y avait une grande inquiétude qui pourrait se transformer en panique”, a ajouté M. Papoulias.

    L’inquiétude est provoquée par l’incertitude politique qui a suivi le scrutin législatif du 6 mai, au cours duquel aucun parti n’a reçu de majorité, plongeant le pays dans une paralysie politique.

    Le chef de l’Etat a présidé lundi et mardi des réunions des chefs de partis, tentant en vain de former un gouvernement de coalition. Finalement, le pays doit avoir recours à de nouvelles élections en juin.

    En février, l’ancien ministre des Finances, Evangélos Vénizélos, avait chiffré à quelque 16 milliards d’euros les sommes déposées à l’étranger depuis 2009, début de la crise de la dette, dont 32% dans des banques au Royaume-Uni, et 10% dans des banques en Suisse.

    http://www.romandie.com/news/n/_Grece_700_millions_d_euros_retires_des_banques_grecques_lundi_96150520122138.asp

  3. Si l’on considère juste l’aide de 143 milliards rapportée aux nombre de grecs (11,3), on arrive à une aide de 12.654 € par tête de grec ! J’ai beaucoup de mal avec l’arithméitque.

  4. J’ai entendu une interview ce matin à la radio suisse “la première”. Je ne me souviens plus du nom du personnage, mais c’était un professeur d’université à Lausanne. Pathétique… Il affirmait que :

    – les banques européennes n’avaient plus d’argent
    – la Grèce ne devait absolument pas sortir de l’euro car ce serait dramatique pour le peuple grec

    C’est faux et archi faux. Et les 800 miliards d’euros déposés par les banques eurpéennes à la BCE en overnight deposit, il en fait quoi?

    Quant à la sortie de la Grèce de l’euro, c’est surtout que lors d’un tel événement, les banques seraient obligées de concrétiser leurs pertes, car jusqu’à présent les intérêts sur les prêts continuent d’être payés, ce qui ne serait plus le cas en cas de défaut de la Grèce (et non plus de restructuration).

    C’est vraiemnt pathétique ce que les gens disent, même les intellectuels… et le journaliste a bien sûr tout gobé tout cru.

  5. Après quelques recherches il s’agit de Stéphane Garelli à la HEC de Lausanne (Hautes Etudes Commerciales). Il donne des cours d’intégration europénne. C’est tout dire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *