Balance commerciale d’août : déficit de 5,3 milliards !

La balance commerciale française est encore et toujours déficitaire d’après les derniers chiffres publiés par la douane : 5,3 milliards d’euros en août contre 18,3 milliards d’excédents en Allemagne,

Document 1 :

(série de la Banque de France, dernier chiffre de la Douane)

Ce déficit est de l’ordre de 70 milliards d’euros sur une année pleine,

Document 2 :

Depuis la rupture de juin 2004, le déficit cumulé est de 375 milliards d’euros !

Document 3 :

Comme je l’ai écrit maintes fois, avant, c’est-à-dire avant l’adoption de l’euro, tout le monde (de la ménagère au président de la République) savait qu’un déficit persistant de la balance commerciale française conduisait inévitablement à une dévaluation du franc français par rapport aux autres monnaies pour rétablir les équilibres fondamentaux.

Maintenant, presque plus personne ne comprend rien à ces problèmes élémentaires, y compris au niveau du gouvernement.

Le résultat sera une dévaluation de l’ordre de 50 à 80 % par rapport au deutsche mark quand l’euro éclatera. Pire encore : cet éclatement s’accompagnera de désordres considérables.

Pour l’instant, la vie est belle. Ça va toujours très bien avant un tsunami.

12 réflexions sur “Balance commerciale d’août : déficit de 5,3 milliards !”

  1. 5,3 milliards ? C’est encore à cause du prix du pétrole, il y a eu un très mauvais été dans le Nord et les gens ont dû rallumer le chauffage…

    Blague à part, a-t-on le détail d’une balance “primaire”, hors énergie ?
    (un peu comme le budget “primaire” de l’Etat, hors service de la dette….)

  2. Mardi 9 octobre 2012 :

    Le président de la BCE : la Banque centrale n’imprimera pas de monnaie face à la crise.

    La Banque centrale européenne (BCE) n’imprimera pas de monnaie pour résoudre la crise de la dette en zone euro, a déclaré mardi son président Mario Draghi.

    “La BCE ne peut s’engager dans du financement monétaire et ne peut pas remplacer l’action des Etats membres (de la zone euro). Il est trop facile de penser que la BCE peut remplacer l’action des gouvernements ou leur manque d’action en imprimant de la monnaie. Cela n’arrivera pas”, a dit M. Draghi lors de son audition devant la Commission des affaires économiques et monétaires du Parlement européen, retransmise par la télévision du Parlement.

    “La BCE a déjà fait beaucoup”, a-t-il ajouté, en référence aux liquidités mises à disposition des banques et aux programmes de rachat de dette des Etats en difficulté de la région, dont le dernier en date, l’OMT, a largement contribué à l’accalmie sur les marchés depuis son annonce début septembre.

    “Nous avons nos propres responsabilités et nous devons agir dans le cadre de notre mandat”, a signifié M. Draghi. Un mandat qui lui interdit de financer les déficits publics en imprimant de la monnaie, notamment pour éviter de créer de l’inflation alors que l’objectif fixé à la BCE est de la maintenir sous le seuil de 2% à moyen terme.

    Les rachats d’obligations publiques effectués par la BCE depuis 2010 sont entièrement stérilisés, c’est à dire que l’institution prend en dépôt de la part des banques le montant de ces rachats pour éviter de créer de la monnaie.

    http://www.romandie.com/news/n/BCEPresident_la_Banque_centrale_n_imprimera_pas_de_monnaie_face_a_la_crise40091020121128.asp

  3. Pitié, sortez nous de l’Euro !!!
    J’aimerai savoir quels sont les critères de rupture. Quel indicateur peut déterminer l’implosion et/ou la provoquer. Le montant du déficit commercial est totalement innaceptable et n’aurait jamais été toléré par le passé..
    Vous êtes certainement mieux placé que nous tous pour pouvoir savoir d’ou peu venir l’étincelle qui allumera la mêche de l’explosion de l’Euro.
    Les élections allemandes? Bof cela fait des années que je crois en la démocratie et le bon choix du peuple mais c’est une utopie !! Même si cela finit par une guerre, au moins on saura pourquoi on est pauvre et on aura pas le temps d’y penser.

  4. je me pose une question,eh ouai
    je m’achète une baraque ok ?
    je rembourse 1000 € par mois
    l’€ viens à disparaitre
    la nouvelle monnaie dévalue de 20, 30 ou 40 %
    mon remboursement passe à combien ?
    il resterait en € ?
    Merci de votre réponse

    1. – 1000 euros de remboursement mensuel,
      – cela fait 6559,57 francs de remboursement mensuel,
      – que “ta” banque continuera de te réclamer (ou “la” banque ayant racheté “ta” banque),
      – si tu gagnes ta vie en DM (puisque l’euro a disparu), tu es gagnant,
      – si tu gagnes ta vie en FF, ça ne change mathématiquement rien… sur le papier,
      – MAIS ça change en réalité tout à ton quotidien… dans la vraie vie,
      – car le FF étant dévalué par rapport à l’euro,
      – tout devient plus cher (la France importe tout),
      – ton quotidien est donc beaucoup plus pénible,
      – Les 30% d’endettement peuvent se transformer en 40%, 50%, … qui sait exactement le %tage de dévaluation à cette heure ?…
      – Même traitement pour ton bas de laine si tu en as un.
      – Les vacances à l’étranger au soleil pour pas cher, c’est fini ! Vive la baie de somme ! 🙂

  5. Bonjour à tous,
    Pardonnez ma question de béotien : si l’Euro est une telle calamité pourquoi ceux qui ont la chance de l’avoir refusé dépensent-ils des millions (de francs suisses) pour s’y accrocher ?
    RM

    1. Bonjour Richard,
      à question de béotien, réponse de béotien :
      – Le gendarme est américain,
      – Le gendarme mène une guerre contre l’euro,
      – Le gendarme fait les gros yeux à la BNS,
      – La BNS achète des euros contre la volonté de son peuple,
      – La BNS ne fait pas ça que pour faire plaisir au gendarme, mais aussi pour lutter contre le renchérissement de sa monnaie à l’international,
      – La BNS a également des centaines de milliards de dépôt en euros chez elle et ne veut pas les voir partir en fumée.

      1. Dites Mr Chevallier, pour Richard j’ai moins bon que pour Waliton ?
        Il est vrai que répondre à une telle question relève de la gageure, cher Richard… sauf à prendre parti pour un scnéario ou un autre… car le pari de la BNS sur l’euro est un sujet aux implications et effets multiples tant en matière monétaire que… politique. Nombre d’articles contradictoires sur le sujet.

  6. Bonjour, pensez vous que la faiblesse des taux d’intérêt allemand et français ne provient-elle pas en partie de la défense de la parité avec la franc suisse par la BNS ? Actuellement, tout le monde veut des franc suisse et donc la BNS achète des euros pour maintenir la parité sous forme de dette publique européenne. Comme elle doit diversifier un peu, elle achète donc de la dette française qui est quand même un voisin avec qui elle a beaucoup d’échange.

    En continuant ce raisonnement, on peut arriver à la conclusion que les taux d’intérêt français ne remonteront que si la BNS change de politique ou si d’autres débouchés se créent (miracle en Espagne ou en Italie). Hors de ces évènements, même un échec flagrant de la politique de FH en 2013 aurait peut être peu d’effets sur nos taux d’intérêt. Cela expliquerait aussi le fait que les taux d’intérêt ont baissé après l’élection de FH, ceux-ci dépendant de facteurs complètement extérieurs au pays. Au contraire, des mauvaises nouvelles pourraient mener à des achats massifs de franc suisses et donc maintenir bas nos taux d’intérêt.

    Au final, si ce raisonnement est correct, notre pays ne devrait son répit qu’à la politique de la BNS. Si celle-ci venait à changer, nous en subirions immédiatement les effets.

  7. La survie de l’euro est une question de vie ou de mort pour l’arrogante nomenclatura francaise.

    La sortie de l’euro et la dévaluation ferait mécaniquement chuter la France de la 5ieme vers plus ou moins la 10ieme place en terme de classement mondial du PIB. Entrainant une perte d’influence proportionnelle.

    L’euro empêche l’effondrement du château de carte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *