BNPas de bilan au 1° trimestre 2012

Comme je l’ai déjà écrit, BNP, l’une des grandes banques du monde par le total de ses dettes, ne publie pas de bilans trimestriels, point.
C’est comme ça en France. Un vil manant qui a eu l’audace de demander (par deux fois) le bilan trimestriel de BNP parce qu’il ne le trouve pas sur son site, reçoit cette réponse laconique sans appel.
Partout dans le monde, toutes les banques cotées publient leurs comptes trimestriels, sauf en France.
Une fois de plus : comment se fait-il que je sois le seul à m’en offusquer ?
BNP et les autres Gos banques françaises ne sont pas cotées ni fortement présentes aux Etats-Unis, ce qui se comprend, car elles seraient condamnées du fait qu’elles ne respectent jamais les règles.
Une seule banque française a osé l’aventure américaine : c’est la seule qui a été condamnée assez lourdement (le Crédit Lyonnais).

Une petite précision : les artistes de BNP publient quand même une information juste dans la présentation de leurs résultats du 1° trimestre 2012, page 35, à savoir le montant de leurs véritables capitaux propres qui se montaient comme je l’ai écrit à 68,0 milliards d’euros fin 2011 et 69,9 milliards fin mars, ce qui correspond aux chiffres que je retenais (sans les titres folkloriques),


Par contre, BNP ne publie pas le montant total du bilan, ce qui ne permet pas de calculer l’instrument d’analyse des banques le plus important : le véritable multiple d’endettement, le leverage ! … ce qui n’empêche pas les péquenots de Crédit Agricole (Cheuvreux) d’écrire que « les fondamentaux du bilan continuent de s´améliorer » et que « BNP reste l´une des banques européennes les plus rentables et son bilan figure parmi les plus robustes » d’après une dépêche de Dow Jones rapportée par un de mes lecteurs (que je remercie).

Soit Cheuvreux dispose du bilan de BNP et ce commentaire est acceptable mais révèle un délit d’initié, soit Cheuvreux ne dispose pas du bilan de BNP et publie des informations non justifiées, ce qui est condamnable dans les deux cas mais pas condamné ni même sanctionné car, une fois de plus, on ne peut constater qu’en France, les banques font ce qu’elles veulent, sans respecter les lois ni les règlements qu’elles font pourtant à leur convenance.

Ça marche pour les Français qui ne comprennent rien aux problèmes financiers et bancaires élémentaires, mais ça risque de créer une grosse catastrophe quand les dominos euro-zonards tomberont. Comme ce sont eux qui paieront la casse en dernier ressort, ils comprendront alors, mais trop tard, que leurs erreurs leur auront coûté très cher !

Depuis une quinzaine d’années, le cours de BNP n’a pas augmenté, en euros courants ! … ce qui montre l’étendue du désastre de la gestion des grosses têtes de nos Gos banques.

Heureusement, je suis le seul à faire de telles analyses !

Cliquer ici pour accéder à la page de la publication des résultats de BNP.
Cliquer ici pour lire mon article sur les comptes de BNP fin 2011.

6 réflexions sur “BNPas de bilan au 1° trimestre 2012”

  1. Et le CREDIT MUTUEL /CIC qui n’a toujours publié son bilan 2011.
    Il va avoir beaucoup de travail à faire notre Nouveau Président sachant que le dernier nous a annoncé que la crise était derrière nous

  2. Et pendant ce temps, à l’AMF, on fait joujou avec le sort du Crédit Immobilier de France….

    Quid des obligations légales ?

    “Les obligations d’information d’une société cotée sur le marché NYSE-Euronext sont nombreuses tout au long de l’année. Les principales sont les suivantes :

    – Dans les 45 jours de la clôture du précédent exercice, publication des informations financières trimestrielles du 1er et du 3eme trimestre.

    – Dans les 2 mois de la clôture du précédent exercice, publication du Rapport financier semestriel comprenant : les comptes semestriels condensés et consolidés, un rapport semestriel d’activité, la déclaration des personnes physiques responsables du document, la revue limitée des commissaires aux comptes.

    – Dans les 4 mois de la clôture du précédent exercice :
    o publication du Rapport financier annuel comprenant : les comptes annuels condensés et consolidés, un rapport annuel d’activité, la déclaration des personnes physiques responsables du document, les rapports des commissaires aux comptes.
    o Communiqué de presse sur les honoraires des commissaires aux comptes.”

    1. Le patron de l’AMF est l’un des futurs premiers collaborateurs du petit père des peuples € zonards qui est devenu président à la place de l’histrion ignare, ça va nettement s’améliorer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *