Gos banques et Greenspan

Ce bon vieux Greenspan a rappelé la règle de bonne gestion qui s’impose aux banques : le total de leurs dettes ne doit pas dépasser 10 fois le montant de leurs capitaux propres, étant entendu qu’ils doivent correspondre au capital versé et aux bénéfices accumulés à l’exclusion de tout autre titre, le reste du bilan étant par définition des dettes.

Ce multiple de 10, que je représente par µ, le leverage en anglais, correspond à un ratio Tier de 10 %.

Les big banks américaines respectent déjà cette règle d’endettement (JPMorgan s’en écartant encore un peu) ainsi que les banques helvètes (à l’exception d’UBS et de Crédit Suisse) et un certain nombre de grandes banques dans le monde en sont proches.

Les Gos banques françaises sont loin, très loin de respecter ces règles malgré leurs chiffres publiés,

2011 Q2BNPCdt Ag Grp Q1Soc GenBPCE Q1
Total des dettes1857,8631 640,801 110,501 010,50
Capitaux propres68,21672,722,546,3
µ (leverage)27,222,649,321,8
Tier réel (%)3,74,424,6

Sommes en milliards d’euros.
Les 1 110 milliards de dettes réelles des mécanos de la Générale représentent presque 50 fois le montant de leurs véritables capitaux propres : 22,5 milliards d’euros !

Dans ces conditions, il n’est pas étonnant que les Américains, les Asiatiques et toute personne sensée prennent peur face à un tel désastre potentiel et que les cours de nos Gos banques tombent en attendant un tsunami bancaire…

La communauté bancaire française a tort de tricher. Ce µ, c’est sérieux.
Avec 210 milliards seulement de capitaux propres, il manque 350 milliards pour que les Gos banques françaises respectent les règles d’endettement connues sous la dénomination Bâle III.

Une fois de plus, j’ai le plus grand tort d’avoir raison…

19 réflexions sur “Gos banques et Greenspan”

  1. Comment appele-t-on deja les dettes a tres long terme que nos gos-banques comptent comme des “quasi” capitaux propres? Merci.
    Stephane

  2. Comment ce fasse-t-il que la production de crédits immobiliers a atteint son record absolu, à 174 milliards d’euros sur un an (Contre 155 milliards en 2006/2007) alors que ces mêmes banques sont sous-capitalisées.

    Voir sur le site : http://eco-france.over-blog.com/

    C’est totalement irresponsable de la part du secteur bancaire d’agir de la sorte.

  3. bonjour.Il y a t il une petite chance qu’avec des eurobonds avec une politique à l’allemande évite l’explosion de l’europe avec ses conséquences financières.bien sur avec l’aval des populations.

  4. Cher Monsieur Chevallier,
    Merci pour votre travail passionnant. L’interview de Greenspan est passionnant. Mais je ne comprends pas comment en créant des billets (et ainsi augmenter M1) à l’opposé des préceptes de l’école autrichienne
    on puisse respecter les reaganomics et créer de l’argent sain…
    PS : Encore ici un commentateur sérieux qui est persuadé que depuis 71 les US usent de la planche à billets…
    exemple ici en suisse : http://www.tsr.ch/video/info/journal-19h30/?year=2011&month=7&day=31#id=3301613

  5. Vendredi 12 août 2011 :

    Grèce deuxième trimestre : aggravation de la contraction du PIB sur un an (- 6,9 %).

    Le produit intérieur brut (PIB) grec s’est fortement contracté au deuxième trimestre 2011 de – 6,9 % par rapport à la même période en 2010, contre – 5,5 % au premier trimestre, selon les estimations provisoires publiées vendredi de l’Autorité des statistiques grecques (Ase).

  6. Cher JP Chevallier, pourriez-vous nous décrire plus en détails (pour la France) une éventuelle sortie de l’euro et ses conséquences à court, moyen et long termes ? Merci à vous.

  7. Bonjour ,

    Concernant le Credit Agricole :

    Quel est le montant de ses actifs totaux ?
    Quel est le montant de ses dettes a très haut risques ? ex dettes grec , islandes etc ..

    Ceci nous aiderais peut être a mieux comprendre son état de santé

    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *