Bons : mauvais !

Ça empire dans la zone euro…

Les rendements du Schatz qui avaient battu un plus bas record le 8 avril…

Document 1 :

ont encore battu un plus bas record hier lundi 13 avril

Document 2 :

… ce qui place la médiane Bund-Schatz nettement en territoire négatif, ce qui est une situation totalement hors normes préludant au Grexit ou au Grexident, c’est-à-dire aux très grandes turbulences à venir dans la zone euro et par incidence dans le monde…

Document 3 :

… ce qui est bien visible dans les courbes des écarts entre les rendements des bons à 10 ans et à 2 ans,

Document 4 :

Les rendements des mauvais bons à 10 ans du Trésor français ont battu un plus bas record le 9 avril…

Document 5 :

… quasiment égalé hier 13 avril…

Document 6 :

encore battu ce matin !

Document 7 :

Ce plus bas record vient encore d’être battu à 0,406 %, le temps d’écrire cet article !

Les rendements des mauvais bons de la vieille Europe continentale sont dramatiquement aux plus bas

Document 8 :

… alors que ceux des Notes américaines restent dans une bande acceptable, à un niveau anormalement bas à cause de l’€ffondrement à venir,

Document 9 :

Pour l’instant, tout va bien, la plage est belle, mer calme, pas de tsunami.

26 réflexions sur “Bons : mauvais !”

  1. Bonjour,

    Tout va bien, ciel bleu pur, température idéale 25°C,…
    Y a t-il des précédents historiques équivalents à cette situation anormale, manière de voir ce qui peut se passer par la suite.

    Merci

  2. A noter que derrière l’introduction de toute ces premières monnaies papier se cachait un état sur-endetté qui voulait diluer sa dette dans les liquidités puis une spoliation habile des épargnants …

  3. – La Grèce est incapable de rembourser les prêts qui arrivent à échéance. Du coup, la Grèce doit se surendetter encore davantage et, ensuite, elle utilise cet argent pour rembourser les prêts qui arrivent à échéance. Résultat : la dette publique de la Grèce continue à augmenter (176 % du PIB).

    – Les banques privées grecques sont en faillite. Du coup, elles doivent emprunter encore davantage de milliards d’euros à la banque centrale de Grèce. C’est le programme ELA, en français : « Prêt de liquidités en urgence. » Résultat de ces prêts en urgence : pour pouvoir encore survivre quelques semaines, les banques privées grecques empruntent le chiffre record de 74 milliards d’euros à la banque centrale de Grèce ! Record battu !

    – La banque centrale de Grèce a dans ses livres des dizaines de milliards d’euros d’obligations de l’Etat grec. Problème : la Grèce est incapable de rembourser. Résultat : la banque centrale de Grèce est en faillite.

    Conclusion :

    1- La Grèce est en faillite.

    2- Les banques privées grecques sont en faillite.

    3- La banque centrale de Grèce est en faillite.

    4- Mais à part ça, ça va.

    Mardi 14 avril 2015 :

    La BCE accorde une rallonge à la Grèce.

    La Banque centrale européenne (BCE) a relevé de 800 millions d’euros le plafond des liquidités d’urgence (ELA) que les banques grecques peuvent retirer auprès de leur banque centrale, selon l’AFP qui site une source bancaire.

    Ce dernier relèvement porte le plafond des liquidités d’urgence à 74 milliards d’euros.

    http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2015/04/14/97002-20150414FILWWW00416-la-bce-accorde-une-rallonge-a-la-grece.php

  4. Mercredi 15 avril 2015 :

    La Grèce « a de l’argent pour deux semaines. »

    Le temps presse pour la Grèce : le gouvernement a jusqu’au 20 avril pour présenter aux autres membres de la zone euro la liste des réformes qu’il entend mener, un dossier sur lequel Grecs et Européens ont déjà étalé leurs désaccords à trois reprises. Mais où en est le pays à moins d’une semaine de cette échéance décisive ? Kostas Botopoulos, président de l’autorité grecque des marchés financiers, était l’invité d’Europe 1 mercredi matin. Et il n’a pas caché la situation difficile du pays.

    Des caisses vides dans « deux semaines ».

    « Le gouvernement lui-même a admis qu’il y a de l’argent dans les caisses pour deux semaines, jusque début mai. Après, il y aura des problèmes pour honorer nos obligations intérieures et extérieures », a reconnu le président de l’autorité grecque des marchés financiers.

    http://www.europe1.fr/economie/la-grece-a-de-l-argent-pour-deux-semaines-2428349

  5. German Finance Ministry says April aid payout to Greece is not possible and April 24th meeting is not expected to see Greece issues resolved

  6. j’ai une petite idée de ce qui pourrait arriver dans les mois à venir en Europe, de plus en plus d’argent vient se placer sur le Bund allemand et le franc suisse portant en territoire négatif et si tous ses investisseurs en senti le vent tourné d’une autre manière, je m’explique et si l’Allemagne crée la surprise en décidant de sortir de la zone euro et laissant euro au reste de la zone, automatiquement le Deutsch marc se réévaluerai de 20 pc et le franc suisse aussi par rapport au reste de Europe, que pensez-vous de mon idée réaliste au pas

  7. La courbe du BUND est d’autant plus joli que l’on voit très bien les turbulences importantes depuis février et la franchissement des 0.5%

Répondre à polo Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *