Commerce extérieur et €-crise (août)

Le commerce extérieur de la zone euro est globalement équilibré mais les déséquilibres entre les pays membres sont très importants : les excédents des uns (109 milliards d’euros pour l’Allemagne sur les 7 premiers mois de l’année, 29,1 milliards pour les Pays-Bas et 24,8 milliards pour l’Irlande) compensent les déficits de ces cochons de pays du Club Med, dont la France qui est le pire cancre (48,9 milliards d’euros) et de l’Espagne (20,5 milliards),


Comme je l’ai écrit à maintes reprises, les déficits de la balance commerciale de la France (197 milliards d’euros depuis 2004) et des Investissements Directs Etrangers (617 milliards) sont compensés par les entrées de capitaux qui se portent imprudemment sur les mauvais bons du Trésor : 63,8 % des 1 382 milliards de dette publique soit 882 milliards, d’après les derniers chiffres donnés par l’Agence France Trésor.

Comme je l’ai écrit à maintes reprises, les déficits de la balance commerciale d’un pays comme les Etats-Unis (558 milliards de dollars en 2011) peuvent être compensés par les entrées de capitaux investis à long terme (584,3 milliards) dans des valeurs mobilières et attirés par la rentabilité des entreprises américaines.

C’est cette politique gagnante-gagnante qui a été défendue surtout par ce bon vieux Greenspan qui profite si bien aux Américains et aux Chinois.

Pour l’instant, la zone euro n’a pas éclaté, l’avenir est dans la zone Pacifique.

Cliquer ici pour voir le communiqué d’Eurostat donnant les derniers chiffres du commerce extérieur de la zone euro.

2 réflexions sur “Commerce extérieur et €-crise (août)”

  1. Qui a dit : « La dette est l’ennemie de l’économie » ?
    Cette personne devrait avoir honte d’avouer publiquement son incompétence en matières bancaire et économique…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *