Croissance américaine confirmée (3° trimestre)

Les derniers chiffres publiés par la Fed vendredi soir confirment ceux des semaines précédentes : l’augmentation de M2-M1 (d’une année sur l’autre) fluctue autour de +7,5 %…
Document 1 :

… ce qui signifie que la croissance du PIB réel aura été positive en ce 3° trimestre : de 1,3 % d’une année sur l’autre ou de 1,1 % par rapport au trimestre précédent (en taux annualisé) d’après ma loi sur la masse monétaire libre (cf. mes articles précédents à ce sujet) grâce à la relative bonne performance du mois de juillet,
Document 2 :

Ouf ! … mais les Américains n’ont pas une confiance totale en leur avenir : le montant total des dépôts dans les caisses d’épargne a atteint un record de 7 469 milliards de dollars le 10 octobre dernier,
Document 3 :

Les turbulences sont très fortes : en une semaine finissant le 10 octobre, M2-M1 a augmenté de 56,7 milliards de dollars et M1 a baissé de 40,1 milliards !
Document 4 :

Les Américains ont peur des problèmes posés par les Européens ! (ce n’est pas l’Amérique qui est au bord du gouffre, mais l’€URSS !).

Par ailleurs, les Américains continuent à augmenter globalement le total de leurs dépôts sur leurs comptes courants (TCD) qui atteignent 1 200 milliards de dollars,
Document 5 :

Et une fois encore, il n’y a pas de création monétaire aux États-Unis du fait de la politique monétaire accommodante menée par la Fed et surtout pas de planche à billets qui tournerait à plein régime : le montant total des billets en circulation augmente peu.

Cliquer ici pour lire mon article précédent à ce sujet.

7 réflexions sur “Croissance américaine confirmée (3° trimestre)”

  1. “Naguère réputées comme solides, les grandes banques françaises sont prises dans la tourmente de la crise des dettes souveraines de l’Eurozone. La faute à trop d’arrogance, péché responsable d’avoir reporté l’adoption de remèdes appropriés ? Longue analyse de David Enrich et David Gauthier-Villars en pages 14 et 15 du WSJE.” du 24 oct 2011

  2. Une bonne crise, cela va nous permettre de nous enrichir sans trop se prendre la tete (comme dans les années 90, ou tous les actifs étaient très bas).

  3. oui la FED utilise la “l’équivalent électronique moderne de la presse à imprimer” comme l’a dit Bernake dans son discours à Friedman, il suffit de suivre l’explosion de son bilan et son effet de levier sur son capital.

  4. “il n’y a pas de création monétaire aux États-Unis du fait de la politique monétaire accommodante menée par la Fed et surtout pas de planche à billets qui tournerait à plein régime : le montant total des billets en circulation augmente peu”

    ???

    N’importe quoi… Qu’est-ce que les pièces et les billets ont à voir avec la monnaie ?

    Avec 98% ou plus de crédits l’expansion monétaire n’a pas de rapport avec les billets ou les pièces ! On achète tout avec la monnaie électronique ou par chèque depuis des lustres.

    La masse des crédits mesure l’expansion monétaire tandis que pièces et billets sont des reliques barbares !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *