Ecart franc français / DM battu 1 fois de + !

L’écart entre les rendements des bons du Trésor français à 10 ans (3,207 %) par rapport à ceux du Bund (2,014 %) était de 119 points de base soit de 59,2 % aujourd’hui 21 octobre à 10 heures, record historique… d’hier déjà battu,

Document 1 :

Cet écart s’accentuera dans l’avenir proche car les agences de notation ne pourront pas maintenir longtemps cette fiction d’un franc équivalent au deutschemark, ai-je déjà écrit.
Moody’s a déjà annoncé lundi 18 qu’elle envisageait de reconsidérer le triple A de la note de la dette publique française et d’après un article du Figaro de ce jour, c’est maintenant au tour de Standard & Poor’s de le faire. Ça sent de plus en plus le roussi !

Les écarts des rendements des bons des Trésors à 10 ans des pays du Club Med peuvent bondir très rapidement car les marchés n’anticipent pas les différences de productivités relatives à leur juste valeur. L’écart de l’OAT par rapport au Bund commence à se voir clairement,

Document 2 :

Les taux hauts seront létaux. Notre histrion ignare ne pourra plus sauter longtemps comme un cabri avec Angela. Ils sont en train de couler l’Europe sous des milliers de milliards de dettes ! L’acharnement de la nomenklatura à défendre l’indéfendable euro-système est difficilement compréhensible pour toute personne sensée.

De plus en plus de dirigeants commencent à admettre que la Grèce doit faire faillite, ce qui provoquera une chute de dominos difficilement contrôlable dans la mesure où les fondamentaux de la vieille Europe sont exécrables.
La sous-capitalisation des grandes banques ne leur permettra pas de passer ces turbulences.

Cliquer ici pour lire cet article du Figaro.

17 réflexions sur “Ecart franc français / DM battu 1 fois de + !”

  1. Devant l’avalanche de mauvaises nouvelles j’avoue que de vous lire: “Notre histrion ignare ne pourra plus sauter longtemps comme un cabri avec Angela” me fait beaucoup rire car je les imagine réellement sauter ensembles et c’est hilarant.
    Merci pour votre humour, et pour billets.

  2. Je commence à croire qu’il vaut mieux garder son immobilier locatif car l’argent ne vaudra plus rien bientôt, la bourse baisse, l’assurance vie ne sera pas remboursée, et l’or ne sert à rien.

  3. Bonjour,

    Pas d’inquiétude à avoir, le Parlement veille. Ne vient-il pas de voter opportunément une taxe sur les sodas pour nous tirer d’affaire.
    Le nouveau report du énième sommet européen décisif traduit, mieux que n”importe quelle statistique, le désarroi qui règne en haut lieu. La faillite de la Grèce est quasiment actée et, malheureusement, derrière, il y a du monde qui se bouscule au portillon. Preuve s’il en était de la gravité de la situation, le gouvernement semble envisager de descendre de son piédestal et de considérer cette dernière avec un peu plus de sérieux: http://www.boursier.com/actualites/economie/paris-serait-sur-le-point-d-abaisser-sa-prevision-de-croissance-11320.html. Plus de doute, en période d’épidémie d’anosognosie virulente, les clignotants sont de moins en moins vert.

    Encore merci pour vos billets qui permettent d’y voir un peu plus clair. Bonne journée.

  4. Le prochain president et son premier ministre devront liquider le “modele francais”. A l’espagnole ou a la grecque. Ou a la candaienne en 1995. 20 a 25% de la focntion publique avait ete viree.. En Espagne et en Grece ils ont baisse salaires et pensions des fonctionnaires. Tous les ingredients pour des insurrections de nos “proteges de l’emploi a vie”..Un peu moins de sovietisme. Courage a tous.

  5. Si notre endettement coûte ainsi de plus en plus cher, la bonne nouvelle c’est que la fin des déficits est pour bientôt et c’est plutôt une bonne nouvelle pour les enfants de mes enfants qui n’auront pas à financer les retraites de nos vieux !

  6. Enfin concrètement (et sérieusement), c’est facile de jouer les Cassandre… mais au final on ne sait pas vraiment quelle direction fiable prendre. Les autres monnaies ne sont pas en meilleur état et je n’ai pas la possibilité d’acheter du yuan, l’or c’est un peu lourd et l’immo est hors de prix depuis 4 ans.

    Alors Cassandre quel est votre recette… sinon votre blog est stérile.

  7. Moi je ne le trouve pas stérile ce blog … plutôt intéressant !
    D’ailleurs je viens de lire que Dexia avait prêté 1.5 Milliards d’euros à ses filiales afin qu’elles souscrivent à une augmentation de capital, le prêt étant contre-garanti par les-dites actions …(valeur 21 euros l’unité à l’époque)… La communication officielle de Dexia a évoqué récemment le chiffre de 13 % de capitaux propres? Tout va bien !

    Alors j’aime bien quand quelqu’un nous éclaire sur la réalité de la capitalisation de nos banques.

  8. L’Union européenne au bord de la crise de nerfs.

    La crise de la dette met à rude épreuve la cohésion de l’Union européenne, avec non seulement des divisions croissantes entre pays latins et nordiques sur la marche à suivre, mais aussi un vif mécontentement des pays de l’UE non membres de l’Union monétaire, tenus pour quantité négligeable.

    Nerfs à fleur de peau et phrases assassines en bouche, les dirigeants de l’Union européenne sont au bord de la rupture et le double sommet convoqué à Bruxelles pour tenter de sauver l’euro s’annonce mouvementé, selon plusieurs diplomates.

    Deux clans s’affrontent : les “Latins” qui affichent les dettes les plus élevées et les “Nordiques”, riches et peu enclins à payer.

    Le premier réunit les Italiens et les Espagnols, rangés derrière la France.

    Le second unit les Pays-Bas et la Finlande, ralliés à la cause de l’Allemagne.

    http://www.boursorama.com/actualites/l-union-europeenne-au-bord-de-la-crise-de-nerfs-0aed0c5d850666538a692bf9df4867cb

  9. Les pays de la zone euro planchent en parallèle sur un chantier beaucoup plus vaste : une participation nettement plus importante que prévu des banques dans le cadre du second plan d’aide à la Grèce, décidé dans son principe en juillet et portant sur des prêts publics de 109 milliards d’euros.

    Selon un rapport de la troïka des créanciers de la Grèce (UE, FMI et BCE) remis aux ministres, dont l’AFP a obtenu copie, il faudra que les banques acceptent une dépréciation (décote) de 60 % de leur créances si l’on veut que le montant de 109 milliards d’euros reste inchangé.

    Avec une décote à 50 %, le FMI et les Européens et le FMI devront augmenter leurs financements à 114 milliards d’euros, selon les calculs du rapport.

    Et selon une source diplomatique, les ministres des Finances ont de facto entériné les conclusions. “Au moins 50 % sont nécessaires” pour la décote, a-t-elle souligné. C’est sur cette base que se tiennent désormais les négociations avec les représentants du secteur bancaire, censées aboutir au plus tard lors d’un sommet décisif de la zone euro le 26 octobre.

    Reste à savoir si les banques accepteront volontairement de subir ces nouvelles pertes de grande ampleur. En juillet, leur “effort” avait été fixé à seulement 21 %.

    http://www.romandie.com/news/n/Les_banques_doivent_se_preparer_a_de_lourdes_pertes_sur_la_Grece221020110110.asp

  10. Bonjour Monsieur Chevallier,

    Pas de panique, il y a une solution, tout est simple, il suffisait d’y penser:

    Christine Boutin, la candidate à la présidentielle du Parti chrétien-démocrate (PCD), a préconisé samedi la création d’un “eurofranc”, qui serait “une monnaie complémentaire” de l’euro, pour la consommation intérieure, et, selon elle, “sauverait l’Europe”. Invitée d’Europe 1, Christine Boutin a souligné qu’elle n’était “pas du tout comme Marine Le Pen” qui est opposée à l’euro. “L’euro fort doit être préservé, mais je préconise la création d’une monnaie complémentaire” a-t-elle dit.

    Dans ce schéma, a-t-elle expliqué “l’euro reste la monnaie forte pour les échanges internationaux et on crée pour la fluidité, pour la croissance, une monnaie nationale qui serait l’eurofranc, ce qui permettrait pendant un certain temps d’augmenter le pouvoir d’achat”.

    En effet, a poursuivi la présidente du PCD, “quand il est créé de la monnaie par la banque, la fluidité fait que si on crée un euro, on a trois euros de pouvoir d’achat. Si on fait l’eurofranc pendant un certain temps, cela multiplie par quatre ou cinq cette monnaie”. “C’est une monnaie intérieure pour la consommation, l’euro étant gardé pour l’épargne, les échanges internationaux et les investissements de logement par exemple”, a-t-elle précisé, ajoutant que “cette idée est partagée par un certain nombre d’économistes”. “Cela redonnerait de la souplesse et du pouvoir d’achat, et éviterait d’aller vers la folie comme on est actuellement, cela sauverait l’Europe” a-t-elle affirmé, en réclamant “une étude approfondie sur ce sujet”.

    http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2011/10/22/97002-20111022FILWWW00378-boutin-pour-la-creation-d-un-eurofranc.php

    Je crois que les hommes politiques ont beaucoup d’imagination…..ils feraient bien de commencer à faire les valises avant que ça pète.

  11. Tout cela est très intéressant et bien déprimant ! pourtant l’Europe est le premier marché mondial avant les USA et la Chine … Etes-vous en mesure de nous communiquer des éléments qui nous permettraient d’espérer ? Merci par avance pour votre réponse. Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *