€-crash : le départ est-il enfin donné ? (actualisation au 30 novembre, 18 heures françaises)

L’écart entre les rendements des Notes à 10 ans et ceux des Notes à 2 ans, le yield spread 10y-2y est tombé à 18,2 points de base ce vendredi 30 novembre peu avant 18 heures (françaises), ce qui devrait confirmer que la Donald Company a peut-être enfin pris la décision importante de laisser tomber tranquillement et naturellement la vieille Europe qui ne respecte pas les règles commerciales ni les engagements de dépenses militaires, le plus bas record de ce cycle ayant été atteint le 27 août à 18,1 points de base…

Document 1 :

… comme le montre la copie d’écran des données du Wall Street Journal,

Document 2 :

Ce sont surtout les rendements du 10 ans qui baissent récemment,

Document 3 :

Les rendements des Treasuries de base évoluent dans leur bande de fluctuation que je considère comme étant normale,

Document 4 :

Après la pause imposée par le Donald pour gagner deux sièges au Sénat, le spread reprend sa tendance lourde baissière,

Document 5 :

Le passage sous la ligne Maginot que sont les 20 points de base (1/5 de point) ayant été fait, seule une intervention vigoureuse des Américains pourrait sauver le soldat euro, ce qui est possible mais peu probable !

Festina lente, Es muß sein!

29 réflexions sur “€-crash : le départ est-il enfin donné ? (actualisation au 30 novembre, 18 heures françaises)”

  1. le yield spread 10y-2y le 20 est cassée… Tout part en vrille en France, comme prévu, judte quand il ne faut pas !
    Bonne chance à vous tous, la guerre civile n’est plus très loin !

    Et toujours personne pour démonter les banksters ! incroyable mais vrai !!!

  2. Quelq’un a t’il déjà essayé Bullion Vault / au Coffre ou assimilé pour mettre ses actifs temporairement a l’abri … sa commence à sentir le moisi sur les bancaires

    1. Surtout pas AuCoffre ni ce genre de site de gardiennage : rien ne vous appartient vraiment, vous êtes prisonnier de leur fonctionnement et des augmentations de frais, et leur interprétation de la fiscalité française et des optimisations possibles est chancelante (pour ne pas dire plus). Si vous voulez de l’or, achetez du Nap et stockez-le chez vous.

    1. Heureusement la République française est à l’abri. Grâce à une économie en surchauffe qui assure le plein emploi des cadres. Il faut augmenter l’immigration pour palier la pénurie des emplois cadres et obtenir un taux de croissance qui passerait facilement de 8 à 12 pour cent grâce à notre modèle sup de co socio -économique. Et construire des myriades de logements pour loger ces nouveaux arrivants dans les zones tendus qui pourront enfin se détendre.

  3. Heureusement la République française est à l’abri. Grâce à une économie en surchauffe qui assure le plein emploi des cadres. Il faut augmenter l’immigration pour palier la pénurie des emplois cadres et obtenir un taux de croissance qui passerait facilement de 8 à 12 pour cent grâce à notre modèle sup de co socio -économique. Et construire des myriades de logements pour loger ces nouveaux arrivants dans les zones tendus qui pourront enfin se détendre.

  4. Je n’écris pas pour que vous publiiez mon message Mr.Chevallier .
    Peut-être que mes propos vous semblent hors-sujet ou belliqueux, d’une ignorance crasse ou que sais-je encore …
    Mais il me semble que vous teniez pour parfaitement juste et légitime la structure du monde bancaire, ce qui, sauf erreur de ma part, n’est pas le cas.
    J’imagine que vous connaissez le travail de Mme. Valérie BUGAULT, vous qui dites que les français ne comprennent rien à l’économie, au monétarisme, etc … car s’il est vrai que c’est le cas de l’immense majorité d’entre nous, ce n’est pas le cas de tous.
    Si vous ne la connaissez pas, je vous enjoins à découvrir son travail par le biais de l’une de ses interventions facilement retrouvables et ce en format écrit et audiovisuel.
    Mais peut-être trouverez vous là une analyse qui ne soit pas assez pertinente. Je ne suis pas en mesure de savoir d’où vous regardez.
    Cordialement, car j’ai beaucoup de respect pour vous et le travail dont vous nous faites part.

    Félix GARCIA.

    1. Surtout pas AuCoffre ni ce genre de site de gardiennage : rien ne vous appartient vraiment, vous êtes prisonnier de leur fonctionnement et des augmentations de frais, et leur interprétation de la fiscalité française et des optimisations possibles est chancelante (pour ne pas dire plus). Si vous voulez de l’or, achetez du Nap et stockez-le chez vous.

  5. Je n’écris pas pour que vous publiiez mon message Mr.Chevallier .
    Peut-être que mes propos vous semblent hors-sujet ou belliqueux, d’une ignorance crasse ou que sais-je encore …
    Mais il me semble que vous teniez pour parfaitement juste et légitime la structure du monde bancaire, ce qui, sauf erreur de ma part, n’est pas le cas.
    J’imagine que vous connaissez le travail de Mme. Valérie BUGAULT, vous qui dites que les français ne comprennent rien à l’économie, au monétarisme, etc … car s’il est vrai que c’est le cas de l’immense majorité d’entre nous, ce n’est pas le cas de tous.
    Si vous ne la connaissez pas, je vous enjoins à découvrir son travail par le biais de l’une de ses interventions facilement retrouvables et ce en format écrit et audiovisuel.
    Mais peut-être trouverez vous là une analyse qui ne soit pas assez pertinente. Je ne suis pas en mesure de savoir d’où vous regardez.
    Cordialement, car j’ai beaucoup de respect pour vous et le travail dont vous nous faites part.

    Félix GARCIA.

  6. Macron s’en fout de se faire réélire, il a été placé là pour faire un CDD par son patron bruxellois, il ne se représentera pas.
    Les gilets jaunes en hurlant sus au roi (même si macron n’a rien fait pour éviter de passer pour un monarque) n’ont dans l’immense majorité pas conscience que la vrai racine de leur déclassement est l’UE et l’Euro.

    Il reste donc du chemin à faire avant de faire tomber Bruxelles…

    1. Son patron n’est pas Bruxellois mais bancaire, car l’€urope comme le reste des pays sont dirigéspar la ploutocratie.

      Nous sommes le peuple donc le nombre, nous sommes apporteur de travail et donc consommateur…

      Le pouvoir en place est régit par l’argent, nous pouvons le faire tomber par l’argent…

      Mais est ce que la majorité du peuple veut réellement ce changement…?

      1. Macron s’en fout de se faire réélire, il a été placé là pour faire un CDD par son patron bruxellois, il ne se représentera pas.
        Les gilets jaunes en hurlant sus au roi (même si macron n’a rien fait pour éviter de passer pour un monarque) n’ont dans l’immense majorité pas conscience que la vrai racine de leur déclassement est l’UE et l’Euro.

        Il reste donc du chemin à faire avant de faire tomber Bruxelles…

        1. Son patron n’est pas Bruxellois mais bancaire, car l’€urope comme le reste des pays sont dirigéspar la ploutocratie.

          Nous sommes le peuple donc le nombre, nous sommes apporteur de travail et donc consommateur…

          Le pouvoir en place est régit par l’argent, nous pouvons le faire tomber par l’argent…

          Mais est ce que la majorité du peuple veut réellement ce changement…?

          1. Bon, beh j’ai encore du pain sur la planche !

            Cordialement,

            Félix Garcia.

            P.S. : Savez-vous que l’un de ses ouvrages, “De l’Esprit des Lois et de le Monnaie” fut coécrit avec Jean Rémy, auteur de “Théorie Structurale de la Monnaie” ? Ouvrage de ce Monsieur que je m’apprête à attaquer, après avoir lu intégralement Mme. Valérie Bugault qui va bien plus en profondeur dans les questions sus-citées dans ses ouvrages, donc que je ne prétendrai par avoir assimilé ni moins compris ce dont parle Mr. Jean Rémy.
            Si vous connaissez son travail, pourriez-vous donner votre avis ? En guise de courte préface non-officielle peut-être …

            P.P.S. : J’avoue être admiratif de Mme. Valérie Bugault, depuis que j’ai découvert son travail et ses interventions.

      2. Alors vous n’avez pas non plus vu qu’elle avait quitté l’UPR. Personne n’est parfait ^^

        En lisant ses ouvrages, qu’elle distille parfois au travers de ses nombreuses interventions, on se rencontre de la profondeur structurelle de sa vision. Elle fut conférencière pour l’UPR sur les sujets de l’Etat, la monnaie et l’entreprise, mais elle ne pense pas que la solution politique puisse passer par un parti politique, et forte de cette expérience, elle continue sur la seule voie de l’information.

        Elle souhaite la prééminence du pouvoir politique sur l’économique, mais constate avec amertume l’impossibilité structurelle des systèmes de partis à faire aboutir ces solutions politiques. Un comble.

        Je ne sais pas si je trahirai sa pensée en disant qu’il faille des hommes d’état courageux capable de proclamer un nouvel ordre juridique et politique juste tout en abolissant l’ancien. Vaste programme comme dirait l’autre.

        Mais pas trace visible de cette ambition chez l’UPR certes, Union Populaire peut-être, mais Républicaine surtout.
        N’en parlons même pas chez les autres, qui n’esquissent même pas la possibilité d’une sortie de l’U.E., de l’OTAN, de l’ONU ou autre …

        Alors, quand on entend tous ces médias nous aboyer des principes qui contredise ceci ou occulte cela, on sait à quoi s’en tenir : diversion, division.

        Ceux qui respectent les règles de l’oligarchie pour la combattre, risquent de se voir frapper d’indignité et d’inefficacité.

      1. Alors vous n’avez pas non plus vu qu’elle avait quitté l’UPR. Personne n’est parfait ^^

        En lisant ses ouvrages, qu’elle distille parfois au travers de ses nombreuses interventions, on se rencontre de la profondeur structurelle de sa vision. Elle fut conférencière pour l’UPR sur les sujets de l’Etat, la monnaie et l’entreprise, mais elle ne pense pas que la solution politique puisse passer par un parti politique, et forte de cette expérience, elle continue sur la seule voie de l’information.

        Elle souhaite la prééminence du pouvoir politique sur l’économique, mais constate avec amertume l’impossibilité structurelle des systèmes de partis à faire aboutir ces solutions politiques. Un comble.

        Je ne sais pas si je trahirai sa pensée en disant qu’il faille des hommes d’état courageux capable de proclamer un nouvel ordre juridique et politique juste tout en abolissant l’ancien. Vaste programme comme dirait l’autre.

        Mais pas trace visible de cette ambition chez l’UPR certes, Union Populaire peut-être, mais Républicaine surtout.
        N’en parlons même pas chez les autres, qui n’esquissent même pas la possibilité d’une sortie de l’U.E., de l’OTAN, de l’ONU ou autre …

        Alors, quand on entend tous ces médias nous aboyer des principes qui contredise ceci ou occulte cela, on sait à quoi s’en tenir : diversion, division.

        Ceux qui respectent les règles de l’oligarchie pour la combattre, risquent de se voir frapper d’indignité et d’inefficacité.

      2. Et quand je dis République, je ne pense pas Res Publica, mais République Jacobine des dîtes “Lumières”.

        Peut-être Mr.Asselineau pense-t’il à la Res Publica, mais après écoute de ses conférences, je me rends compte que non. Enfin, dans son imaginaire si, mais en réalité, non.
        Qui sait, peut-être prendra-t’il de l’envergure, de la stature, et qu’il se réveillera un jour. Même si je salue son travail de réinformation et d’analyse, de rassemblement politique et partisan, j’y vois clairement planer des limites. Mais bon, je ne lui jetterai pas la pierre, ça à l’air compliqué, même si lorsque l’on prétend au fonction suprême il faut être à la hauteur de l’enjeu. C’est quand même pas la même voie de garage que le RN, la FI ou autre … intellectuellement du moins.

        Clairement, un avenir libre et sain ne viendra pas de la délégation de nos responsabilités à des tiers., sinon de confiance. Mais comment avoir confiance sans dialogue, et comment dialoguer lorsque l’on ne s’entend pas sur les principes sous-jacent ? D’où, selon moi, l’importance du travail de ces différentes personnes, tel Mr.Chevallier, afin de participer à l’Apocalypse (au sens étymologique “lever le voile”) salvateur.

        Comme l’a dit Jésus : “La vérité vous rendra libre”.

        En termes sociologico-politiques : C’est de la ponérologie, de l’étude du langage du mal et de ses manifestations, de son “verbe intérieur” .

        PS : Mr.Chevallier , je ne sais pourquoi vous avez publié mon précédent commentaire, mais je vous salue !

        J’en profite pour vous dire à tous que je vous aime.

          1. Bon, beh j’ai encore du pain sur la planche !

            Cordialement,

            Félix Garcia.

            P.S. : Savez-vous que l’un de ses ouvrages, “De l’Esprit des Lois et de le Monnaie” fut coécrit avec Jean Rémy, auteur de “Théorie Structurale de la Monnaie” ? Ouvrage de ce Monsieur que je m’apprête à attaquer, après avoir lu intégralement Mme. Valérie Bugault qui va bien plus en profondeur dans les questions sus-citées dans ses ouvrages, donc que je ne prétendrai par avoir assimilé ni moins compris ce dont parle Mr. Jean Rémy.
            Si vous connaissez son travail, pourriez-vous donner votre avis ? En guise de courte préface non-officielle peut-être …

            P.P.S. : J’avoue être admiratif de Mme. Valérie Bugault, depuis que j’ai découvert son travail et ses interventions.

  7. Le chaos économique et social, une stratégie européiste ?

    La brutalité de la politique de Macron pourrait entraîner une cassure du tissu social français, amener au point de rupture ce que le géographe Christophe Guilluy appelle « la France périphérique » ; celle qui subit de plein fouet la globalisation économique et qui représente 60% de la population française. Guilluy lui-même parle d’une future explosion de cette France périphérique9 qui est majoritaire.

    L’explosion de la France périphérique sera la conséquence des réformes économiques et sociales brutales de Macron. Dans le meilleur des scénarios, cette explosion précipiterait la fin de son mandat et conduirait à un affaiblissement voire un effondrement du régime. Et ce serait, par suite, la mise à mort de l’Union européenne dont les institutions sont déjà en crise.
    Mais comme je l’expliquais dans un article du 26 juin 2016 consacré au Brexit10, ce chaos pourrait tout aussi bien être le moyen pour l’oligarchie d’opérer le transfert totale et définitif de la souveraineté de la France vers le politburo de Bruxelles. Il s’agit là du fameux concept de Karl Marx, le « saut qualitatif » menant à un « changement qualitatif » de paradigme ; une redéfinition matérialiste d’une conception historique qu’il a emprunté, consciemment ou non, au messianisme juif11, et qui a été actualisée dans les années 2000 par le néoconservateur juif américain Michael Ledeen sous la forme de ce qu’il appelle le « chaos constructif ».
    http://www.libertepolitique.com/Aller-plus-loin/Dossiers-thematiques/Article-prophetique-ecrit-au-lendemain-de-l-election-de-Macron?fbclid=IwAR3pDb5RlnnI4b46R955trTTTm4J-AFmaGEuro3FYDInhES_W3JdF1VcfgY

  8. Le chaos économique et social, une stratégie européiste ?

    La brutalité de la politique de Macron pourrait entraîner une cassure du tissu social français, amener au point de rupture ce que le géographe Christophe Guilluy appelle « la France périphérique » ; celle qui subit de plein fouet la globalisation économique et qui représente 60% de la population française. Guilluy lui-même parle d’une future explosion de cette France périphérique9 qui est majoritaire.

    L’explosion de la France périphérique sera la conséquence des réformes économiques et sociales brutales de Macron. Dans le meilleur des scénarios, cette explosion précipiterait la fin de son mandat et conduirait à un affaiblissement voire un effondrement du régime. Et ce serait, par suite, la mise à mort de l’Union européenne dont les institutions sont déjà en crise.
    Mais comme je l’expliquais dans un article du 26 juin 2016 consacré au Brexit10, ce chaos pourrait tout aussi bien être le moyen pour l’oligarchie d’opérer le transfert totale et définitif de la souveraineté de la France vers le politburo de Bruxelles. Il s’agit là du fameux concept de Karl Marx, le « saut qualitatif » menant à un « changement qualitatif » de paradigme ; une redéfinition matérialiste d’une conception historique qu’il a emprunté, consciemment ou non, au messianisme juif11, et qui a été actualisée dans les années 2000 par le néoconservateur juif américain Michael Ledeen sous la forme de ce qu’il appelle le « chaos constructif ».
    http://www.libertepolitique.com/Aller-plus-loin/Dossiers-thematiques/Article-prophetique-ecrit-au-lendemain-de-l-election-de-Macron?fbclid=IwAR3pDb5RlnnI4b46R955trTTTm4J-AFmaGEuro3FYDInhES_W3JdF1VcfgY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *