€-crises : nouvelles secousses

De nouvelles secousses sismiques sont observées ce matin lundi 10 décembre dans la zone euro : les rendements des bons bons helvètes à 10 ans ont battu leur plus bas historique à 0,367 % ainsi que ceux des mauvais bons français à 1,916 %,

Document 1 :

Les bons investisseurs placent préférentiellement leurs capitaux en lieu sûr, chez les petits Suisses comme les éléphants qui se réfugient sur les hauteurs en sentant venir un tsunami.

Le Bund est pénalisé par ces cochons de pays du Club Med : l’écart de son rendement par rapport à son homologue helvète a bondi à son plus haut record,

Document 2 :

Il en est de même pour les mauvais bons français,

Document 3 :

Les manipulations effectuées par la nomenklatura euro-zonarde pour faire baisser les rendements n’auront servi à rien car les marchés rétablissent vite la réalité : les rendements des bons des pires Trésors remontent,

Document 4 :

L’écart entre les rendements du Bund et de son homologue italien remonte lui aussi car l’Italie est au plus mal, dans la même situation que les autres cochons de pays du Club Med,

Document 5 :

La France sera inévitablement touchée comme l’ont été les autres pays du Club.

Pour l’instant, tout va bien, il n’y a pas eu de tsunami.

9 réflexions sur “€-crises : nouvelles secousses”

  1. Lundi 10 décembre 2012 :

    Italie : Mario Monti quitte le pouvoir, et il laisse derrière lui une Italie en ruines.

    Italie : recul de 1,1% de la production industrielle en octobre sur un mois, recul de 6,2% sur un an.

    La production industrielle a reculé de 1,1% en octobre par rapport à septembre en Italie, selon des chiffres diffusés lundi par l’Institut de statistiques Istat dans un communiqué.

    Sur un an, la production industrielle est en recul de 6,2%, selon le communiqué.

    Les analystes de la banque Intesa Sanpaolo s’attendaient à une baisse de 0,5% et vu les résultats du trimestre précédent, ils s’attendent à ce que le dernier trimestre de l’année finisse également dans le rouge.

    La baisse mensuelle de l’indice se retrouve dans tous les secteurs, notamment les biens intermédiaires (-8%), les biens de consommation (-5,5%) et l’énergie (-4,4%).

    Sur les dix premiers mois de l’année, la production industrielle a baissé de 6,5% par rapport à la même période en 2011.

      1. héfaillitos, dieu de la téléréalité qui va vraiment devenir réalité

        bien sur qu’elle est finie. finie pour les gens importants.

        Tous les gens importants ont mis leur argent ailleurs : le gros obélix est partie en belgique, clavier est à londres (ses conseillers sont mieux avisés que ceux de depardieu)

        La crise va bientôt commencer pour les idiots utiles : ceux qui ne pensent pas à s’occuper de ce que font nos politocards idiots et qui ne pensent qu’à regarder koh lanta le soi vont être heureux.

        Bientôt, koh lanta géant en euro-zone
        Pas besoin de s’inscrire, tout le monde en euro-zone va participer… la plus grande téléréalité du monde 🙂

        Mais enfin, faut pas dire ça au reste des français, ils vivent dans l’optimisme béat, comme des straégistes obligataires célèbres.

  2. Le tsunami approche, je l’avais prévu pour novembre avec la sortie de l’Allemagne de la zone € et dévaluation . Nous y sommes presque : Démission JUNCKER + Démission MONTI + Récession générale + rachat dette grecque à 30% …

  3. Serait-il possible que l’on se dirige en France vers une situation similaire au Japon : des taux très bas avec un endettement élevé et pour une longue période. Cela grâce à l’épargne de français ?

  4. Déflation ou stagflation?
    Si on se base sur ce qu’il se passe maintenant , les banques accumulent les liquidités au sein de la banque centrale. La déflation serait destructrice pour les emprunts d’état, ce serait un drame.
    Mais en général la déflation n’est elle pas “bonne” pour le pouvoir d’achat?
    De plus en cas de déflation ce serait l’explosion assurée, étant donné que les politiques non conventionnelles ne peuvent pas être appliquées en Europe (à la Friedman) , que les taux d’intérêt sont déjà bien bas, et que si ils ne baissent pas c’est que les banquiers ont bien compris que cela ne changerait rien et n’aurait pas l’effet escompté.
    Les avis divergent sur la déflation. Bonne ou mauvaise? Sectorielle ce ne serait pas une mauvaise chose, mais on pourrait dans ce cas anticiper une baisse des couts des matières premières, l’or étant parti pour baisser pour le moment par exemple.
    Est ce si mauvais que cela la déflation?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *