€-zone : calme avant le tsunami

L’€-crise est terminée, d’après notre histrion ignare et les grosses têtes de Natixis, grâce au génie du Mariole Drahi, toutes les grandes banques et tous les médias sont d’accord.

Vendredi 2 mars en fin de séance européenne, les rendements des bons des Trésors à 10 ans sont en baisse car les bons spéculateurs, comme les éléphants, sentent venir le tsunami et ils savent où se réfugier : chez les petits Suisses qui sont les meilleurs banquiers du monde,

Document 1 :

Les écarts relatifs (en pourcentage) des Notes et du Bund par rapport au 10 ans helvète mettent mieux en évidence l’imminence du tsunami,

Document 2 :

Après la Grèce, c’est au tour du Portugal, en attendant les autres cochons de pays du Club Med,

Document 3 :

Tout est simple.
C’est bientôt le printemps !

9 réflexions sur “€-zone : calme avant le tsunami”

  1. Comme toujours, merci pour les infos.

    “Il me semble que la faillite, sera moins pénible le 20 Mars” comme disait Aznavour…

  2. Le dernier tsunami, ce fut le 11 mars 2011, et les ides , c’est toujours pour le 15 même si c’est un jeudi, cette année
    Et encore merci pour les infos!

  3. Vendredi 2 mars 2012 :

    Italie : déficit ramené à 3,9 % en 2011, mais la dette atteint des sommets.

    L’Italie a ramené son déficit public à 3,9% du PIB l’an dernier grâce à ses plans de rigueur, mais sa dette publique colossale a progressé à 120,1 % du PIB, son plus haut niveau depuis quinze ans, a annoncé vendredi l’institut de statistiques Istat dans un communiqué.

    Pour cette année, le gouvernement italien table sur un repli du PIB de 0,4 %. Mais les institutions internationales sont beaucoup plus pessimistes : Bruxelles s’attend à une contraction de 1,3 %, et le FMI prévoit un repli de 2,2 %.

    http://www.romandie.com/news/n/_Italie_deficit_ramene_a_39_en_2011_mais_la_dette_atteint_des_sommets020320121319.asp

    L’Espagne revoit son déficit à la hausse, crise en vue avec l’Union Européenne.

    Le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy a averti vendredi que l’Espagne ne pourrait pas respecter ses engagements de réduction du déficit public, au risque de provoquer une crise avec ses partenaires européens à l’issue d’un sommet européen marqué par la signature d’un Pacte de discipline budgétaire.

    “L’objectif de déficit public sera pour cette année de 5,8 % du Produit intérieur brut”, a-t-il annoncé au cours de sa conférence de presse, prenant tout le monde de cours. Or l’objectif imposé était de 4,4 % pour 2012.

    “C’est un très mauvais signal au moment où l’Europe s’engage à plus de discipline budgétaire”, a confié à l’AFP le représentant d’un des 27 Etats de l’UE. “Il revient à la Commission européenne de réagir”, a-t-il ajouté.

    Mariano Rajoy n’a informé personne de son intention de briser le Pacte de discipline budgétaire quelques heures seulement après l’avoir signé avec 24 de ses homologues.

    “Je n’ai pas informé les présidents et les chefs de gouvernement parce que je n’ai pas à le faire. Il s’agit d’une décision souveraine que nous Espagnols, nous prenons”, a-t-il soutenu au cours de sa conférence de presse.

    http://www.boursorama.com/actualites/l-espagne-revoit-son-deficit-a-la-hausse-crise-en-vue-avec-l-ue-3cd6f31c81e0e3f2f1ff8133f2da76ee

  4. planche à billet easing

    mince mais alors sarko serai un menteur ????

    il a dit hier soir en direct que la page de la crise financière va ou a été tournée

    olalalala le grand mytho c’est po bien

  5. Ben non, planche à billets. Ces gens-là vivent en vase clos et pas dans le même monde que toi et moi.

    Pour lui et ses amis, la crise est finie, ils se sont défaits de leurs avoirs libellées en euros et des dettes piigs… ça veut dire que pour le reste du monde, la crise va commencer bientôt. Mais elle va durer un peu plus longtemps…

  6. La zone de turbulence, encore et toujours.

    Moody’s abaisse encore la note de la Grèce
    http://www.lemonde.fr/economie/article/2012/03/03/moody-s-abaisse-encore-la-note-de-la-grece_1651434_3234.html
    “Moody’s attribue un “C”, note la plus basse possible de sa classification, aux emprunteurs qu’elle juge à l’orée du défaut de paiement, tandis que la note “Ca” qu’elle attribuait jusque-là à la dette publique grecque correspond aux émetteurs spéculatifs pour lesquels une défaillance semble probable.

    L’agence explique qu’à ses yeux, l’opération d’échange de dette proposée par le gouvernement grec à ses créanciers du secteur privé, dont la réussite est impérative pour permettre “la mise à disposition [d’Athènes] d’une assistance financière supplémentaire de la zone euro” reviendra, si elle est menée à bien, à un “défaut de paiement” sur “des obligations publiques grecques”. L’agence faisait là référence au nouveau plan de secours européen prévoyant 130 milliards d’euros d’aide publique mis sur les rails jeudi.

    Lundi, sa concurrente Standard & Poor’s a abaissé la note de la Grèce à “SD” (Défaut sélectif), et, une semaine auparavant, Fitch Ratings avait attribué la note “C” au pays . “

  7. La crise est finie mort de rire ca y est: le bon du trésor grec a dépassé le 1000%
    le 1 an grec passe la barre des 1000%.
    1006 % ce matin … le défaut de paiement est proche ; (8 mars/12 mars/28 mars en date clé) Si j’ ai raison euro-land tiendra pas jusque les élections donc le problème UMP/PS ne se posera pas.

Répondre à Tenshi Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *