Ecart franc français / DM encore battu !

L’écart (spread) entre les rendements des bons du Trésor français à 10 ans (3,193 %) par rapport à ceux du Bund (2,023 %) était de 117 points de base soit de 57,8 % aujourd’hui 20 octobre à 9 heures, record historique battu depuis… toujours,

Document 1 :

Ces bons jouent le rôle d’ersatz de monnaies nationales tant que cette monnaie contre nature qu’est l’euro existe.

D’après des informations fiables d’agences, l’écart le plus important entre l’OAT et le Bund n’a été supérieur à 100 points de base qu’en 1992. Or le rendement du Bund devait être alors aux alentours de 8 %, ce qui faisait un écart relatif faible, en pourcentage, de l’ordre de 12,5 %.

Actuellement, sur la base d’un rendement du Bund d’environ 2 %, un écart de plus de 100 points de base est considérable : plus de 50 % ! Ce sont là des math fi archi élémentaires qui échapperont toujours à la compréhension d’un certain nombre d’irréductibles idiots inutiles qui critiquent mes analyses…

Cet écart s’accentuera dans l’avenir proche, ai-je déjà écrit, car les agences de notation ne pourront pas maintenir longtemps cette fiction d’un franc français équivalent au deutschemark.

Les écarts des rendements des bons des Trésors à 10 ans des pays du Club Med peuvent bondir très rapidement car les marchés n’anticipent pas les différences de productivités relatives à leur juste valeur,

Document 2 :

Les taux hauts seront létaux. Notre histrion ignare ne pourra plus sauter longtemps comme un cabri en répétant : l’euro ! L’euro ! L’euro ! C’est notre monnaie commune !

Avec Angela, il est en train de couler l’Europe sous des… milliers de milliards de dettes ! L’acharnement de la nomenklatura à défendre l’indéfendable euro-système est difficilement compréhensible pour toute personne sensée.

11 réflexions sur “Ecart franc français / DM encore battu !”

  1. Comment expliquez-vous que l’euro reste toujours aussi fort par rapport au dollar US (par exemple), malgré les grandes menaces qui pèsent sur cette monnaie, comme vous le démontrez si bien?

  2. @Gilles: cessons de comparer l’euro au $US pour se faire une idée du maintien de la monnaie unique. Ces 2 monnaies se vautrent “en même temps”. Elles maintiennent donc une relative corrélation. Comparez l’Euro à d’autres monnaies (ex. FR Suisse) ou au fameux étalon qu’est l’or, pour vous rendre compte que non, l’Euro ne reste pas fort. Si vous lancez 2 cailloux d’en haut d’une falaise, vous ne pourrez pas dire que l’un d’eux ne tombe pas, sous prétexte que l’autre est à peu près au même niveau… dans sa chute!

    1. @Ours,
      Je précisais bien, “le dollar US par exemple”.
      Mais prenez le dollar de Singapour ou la couronne Suédoise qui appartiennent à des pays bien gérés, l’euro reste fort par rapport à ces devises, malgré tout.
      Enfin, pour en revenir au dollar US, il ne semble pas se “vautrer” comme l’euro, selon votre expression.
      Relisez donc les analyses de M. Chevallier.

  3. Jeudi 20 octobre 2011 :

    Italie : Fitch estime que les perspectives pour les cinq plus grandes banques transalpines se sont considérablement détériorées.

    Fitch Ratings indique dans un nouveau rapport que les perspectives pour les grandes banques italiennes restent “négatives”. L’agence de notation estime même que les perspectives pour les cinq plus grandes banques transalpines se sont considérablement détériorées.

    Dans le même temps, l’incertitude sur la résolution de la crise de la zone euro donne lieu à des risques de baisse importante pour les banques italiennes, dont les coûts de financement sont liés aux spreads sur les dettes du gouvernement.

    http://www.boursier.com/actualites/news/banques-fitch-estime-que-les-perspectives-pour-les-cinq-plus-grandes-banques-transalpines-se-sont-considerablement-deteriorees-455241.html

    Italie : taux des obligations à 10 ans : 6,018 %.

    http://www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GBTPGR10:IND

    Le graphique des taux des obligations de l’Etat italien est très intéressant : les taux italiens explosent.

    Pronostic : l’Italie sera le quatrième domino à tomber.

  4. Dimanche 23 au soir, le couple F-A devra ( en théorie ) avoir trouvé, comme il l’a promis il y a 3 semaines pour rassurer le marché, une planche du salut pour sauver l’€ et l’€urope. Ce dossier porte sur le FESF ( pallier intermédiaire avant le MES ! ouaff ! ), qui, tjrs en théorie, doit passer de 440 md à 2500 md par “effet de levier” (????!!!!!!!!!!! ). Or, si je ne me trompe pas, les 440 md ne sont toujours pas provisionnés ?.
    Les Pays de l’€-zone n’étant pas tous égaux économiquement, un est déjà en faillite avérée, d’autres sont sur le chemin, d’autres endettés jusqu’au dessus des narines ( et qui osent se porter caution avec de l’argent qu’ils n’ont pas puisqu’ils sont redevables eux-même ) ?… . Tout ce beau monde compte sur quelques Pays vertueux pour sauver le système ?……..

    Nos chers élus de l’€-zone comptent aller le chercher où au juste tout cet argent ?, compte tenu d’une perspective de croissance toujours exagérée sur leurs petits papiers et qui s’avère être une cata au bilan, et qui entraine encore de la dette, et encore, et encore… !!.
    Non ?, il ne vont pas oser aller jusque là ?!…. ; pincez-moi je rêve !.

    Que sont-ils en train de faire ces gens élus pour nous représenter ?… réduire toute l’€-zone à ce que le Peuple grecque est en train de vivre ? et avec ce que celà va engendrer ?….

    Si je me trompe sur la perspective ubu qui me semble avoir été tracée, chers JP et collègues internautes je vous invite à me mettre des claques !.

    Bon courage à nous Tous. Bien cordialement.

  5. Dans l’océan des critiques de Greenspan, cette voix féminine discordante :

    Whenever I saw him on TV he always looked exhausted and disheveled; like he could open every speech with, “Hello, I’m Alan Greenspan and I haven’t slept in 12 years. I can’t talk long. The euro is kicking my ass.” And by God, that’s how the chairman of the Federal Reserve should act. He should look like he’s walking the wire of high finance and counting every penny.

    I don’t know why but I felt economically safe when Papa Greenspan was on the job. I’d like to think if he was still in charge he’d be able to steer us through this economic fiasco. He probably wouldn’t have allowed us to get into it in the first place. Greenspan did in fact sound the alarm – albeit right before the release of his book“The Age of Turbulence – but the market couldn’t hear him over the roar of their own greed.
    http://www.stagetimemagazine.com/2008/09/18/humor-column-the-urban-erma-by-leighann-lord-financial-fairy-tales/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *