De francs des lires…

Les mouvements sur les bons des Trésors français et italiens sont tout à fait anormaux cette semaine

Les écarts entre leurs rendements et ceux du Bund grimpent en séance européenne et chutent le soir en séance américaine.
Aujourd’hui vendredi 8 juillet, vers 15 heures, les rendements du 10 ans italien étaient à 5,305 % et ceux du Bund à 2,856 %, ce qui fait un écart de 86 % contre 70 % la veille au soir,
Graphique 1 :

Pour le 10 ans français à 3,422 %, l’écart est de 19,8 % contre 13,1 % la veille au soir,
Graphique 2 :

Tout se passe comme si, les investisseurs européens étant bien informés, se défiaient de ces titres pour se réfugier en ersatz de deutschemark tandis que les investisseurs américains, lourdement et imprudemment chargés en bons de Trésors euro-zonards, tel Pimco par exemple, essayaient de limiter leurs pertes en rétablissant un semblant d’équilibre.

Le Mariole Draghi qui mérite bien ce surnom défend contre toute réalité la place financière italienne et ses banques qui plongent…

5 réflexions sur “De francs des lires…”

  1. Je republie cette copie d’écran du site Moody’s – c’est resté visible quelques minutes hier – (le site a-t-il été hacké ?). En tout cas si c’est le cas, les hackers ont le sens de l’humour !!!

    Le lien vers Moody’s avec cette image avait été communiqué hier par zerohedge

    http://twitpic.com/5mzvxl

  2. Ce qui est drôle, c’est que paradoxalement les hackers qui ont piratés le site de Moody’s défendent la position et l’indépendance de Moody’s ! Excellent !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *