Déficit du commerce extérieur français (juillet)

La Douane vient de publier ses chiffres du commerce extérieur pour le mois de juillet…

Le déficit est de 6,460 milliards d’euros, proche de son record historique de 6,586 milliards en mai contre un excédent de 10,4 milliards pour l’Allemagne.

Les séries de la balance des paiements de la Banque de France sont plus fiables et plus fines. En attendant la publication de ses chiffres et en retenant celui de la Douane pour le mois de juillet, la tendance longue est bien claire : le déficit du commerce extérieur s’aggrave depuis la mi-2004,
Document 1 :

En transposant les chiffres du mois de mai, ceux de la Banque de France risquent de faire apparaitre un déficit de 7,5 milliards d’euros.
Depuis juillet 2004, le déficit cumulé dépasse maintenant 300 milliards d’euros,
Document 2 :

Depuis l’adoption de l’euro, le déficit des investissements directs étrangers (IDE) est de 600 milliards d’euros car les investisseurs avisés se détournent de la France qui n’est plus compétitive par rapport aux autres pays.

Ces sorties de 900 milliards d’euros sont globalement obligatoirement compensées par des entrées.

Pour l’essentiel, il s’agit de transferts en provenance de l’Allemagne par l’intermédiaire de la rubrique 4.700 (Compte financier, Autres Investissements, Transactions nettes, France vis-à-vis du reste du monde, Solde, Non CVS-CJO, Mensuel) de la balance des paiements et surtout par les achats de bons du Trésor par des investisseurs étrangers, en particulier américains.

Financer le déficit en devises par des entrées de dollars via l’augmentation de la dette publique, c’est un exploit qui marche un certain temps, mais pas tout le temps !

Dans ces conditions, il est compréhensible que les Gos banques françaises commencent à avoir de sérieuses difficultés pour se procurer des dollars.

Cliquer ici pour accéder à la page donnant les informations générales sur le commerce extérieur français et cliquer ici pour ce qui concerne le mois de juillet.

5 réflexions sur “Déficit du commerce extérieur français (juillet)”

  1. M. Chevallier,

    J’adore, comme beaucoup comme d’autres personnes sur ce blog, lire vos billets de grandes qualités.
    Mais pour qu’un blog vive, il faut par nature l’alimenter, ce que vous faites très régulièrement pour notre plus grand plaisir, mais il faut également de temps en temps, réagir sur les commentaires ou questions qui y sont faits.
    Et là, si je peux me permettre, je trouve un peu dommage que vous ne répondiez quasiment jamais aux interrogations de vos lecteurs. Je me doute que vous êtes très pris, mais quelques réponses par-ci par-là, donneraient encore plus de reliefs et d’échos à vos billets.
    Un fidèle lecteur,
    Bien cordialement.

  2. Bonsoir.En réponse à Guy.

    J’ose espérerer que Monsieur Chevallier ne tombe pas dans le piège de la gestion d’un forum.

    Le + important c’est la justesse de ses analyses.Combien de sites n’ai je point vu se désintégrer ou pérécliter à la suite d’une gestion lourde d’un forum alors qu’ils étaient en pleine forme .LA PRIORITE c’est l’info et non l’explicaction sans fin à untel ou untel.Toute l’énergie doit aller au meilleur,à ce qui fait le succés du site c’est à dire les analyses.

    De grace Mr Chevallier ,ne changez rien,gardez tout pour l’analyse
    merci

  3. Entièrement d’accord avec Ratel.
    Moi non plus Guy je ne comprends pas toujours tout du premier coup !, mais je me donne la peine de chercher, d’apprendre, pour pouvoir comprendre !.
    Concentrez-vous en 2ème lecture à ce que JPC stipule en caractère gras. Et faites marcher vos neurones ! que diable !.

  4. Je n’interviens quasiment jamais sur le blog, mais je le suis toujours de très près. Je suis moi-même économiste.
    Pour la défense de Guy, et n’en déplaise à à ratel et BFA, la confrontation d’idées et le dialogue n’ont jamais alourdi un blog, au contraire. Il suffit pour cela de faire le tri dans les remarques et les questions, mais cela apporte ponctuellement, un vrai plus à l’intérêt du blog, c’est le plus d’internet: l’interactivité. Je vous invite à consulter d’autres blogs intéressants. Parfois il y a des petites erreurs, des nuances à apporter, voire des divergences de points de vue, qui peuvent être très intéressantes à partager avec tout le monde.
    On peut très bien suivre une même direction sans suivre le même chemin.
    Amicalement.

  5. “Un blog n’est pas un forum, ni un journal, c’est un lieu où l’auteur fait connaître ses pensées et les confronte à celles de ses lecteurs sur le meme sujet” .
    J. ATTALI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *