Idiots : utiles /inutiles / nuisibles

Il est de plus en plus difficile de distinguer les différentes catégories d’idiots…

Ainsi par exemple, tous les idiots inutiles que sont les journaleux, les professionnels de la phynance tels que les célèbres stratégistes de Natixis et autres, sont persuadés que les Marioles de la BCE inondent les marchés (en euros) par leur QE à l’instar de ce qu’ont fait la Fed, la BoE et la BoJ.

D’abord, il faut remarquer qu’aucun d’entre eux ne se pose la question du financement de ces achats qui devraient se monter à terme à plus de 1 000 milliards d’euros !
Pour ma part, c’est la première question qui se pose à ce sujet et j’y ai donné une réponse : par le dépôt en retour à la BCE par les banques qui auront vendu des titres à la BCE, comme c’est le cas pour les prêts de la BCE à ces banques, cf. ce qui j’en ai écrit à maintes reprises.
La réponse à cette question devrait être donnée lors de la publication du prochain bilan de la BCE.

Il n’y aura donc pas de création monétaire dans ce QE, comme cela a été le cas aux Etats-Unis, mais circulation monétaire… inutile (car elle se limite entre les banques et la BCE) et même nuisible car elle a pour conséquence grandement dommageable de faire baisser les taux à des niveaux anormalement trop bas.

Ensuite, il est quand même étonnant que personne, parmi les 300 millions de barbares ignares de la zone euro, n’ait remarqué que l’agrégat monétaire M1 augmente de plus en plus, à raison de 100 milliards d’euros par mois depuis trois mois, alors que la croissance du PIB euro-zonard est quasiment à zéro, ce qui est là indubitablement et évidemment une création monétaire massive et létale (4 500 milliards d’euros !).

Il n’y a manifestement plus personne qui réfléchit ne serait-ce que brièvement sur des données simples à interpréter.

Le plus drôle est que cet idiot, indubitablement nuisible de Mariole, déclare que son QE va avoir des effets bénéfiques en favorisant les investissements des entreprises et l’inflation.

Document 1 :

Il n’en est rien. Pire même : ce QE ne fera qu’aggraver les problèmes dans la zone euro.
En effet, d’une part, les banques (qui sont souvent dans des situations délicates) ont beaucoup de difficultés à dégager des bénéfices lorsque les taux sont bas et d’autre part, les entreprises n’augmentent pas leurs dettes (et elles n’investissent donc pas) quand la croissance à venir s’annonce durablement nulle, même si les taux bancaires sont attractifs (car bas).

Enfin, il faut rappeler qu’une augmentation de la masse monétaire ne crée pas d’inflation à partir du moment où elle est déjà hypertrophiée. Elle ne peut qu’aggraver la crise et la prolonger durablement.

Une idée réconfortante pour terminer : tous ces idiots inutiles voire nuisibles se transforment miraculeusement en idiots utiles… pour les Américains qui sont ainsi débarrassés de la menace d’entreprises européennes performantes, ce qui leur permet de garder leur leadership sur le monde libre…et pour les bons spéculateurs qui auront décrypté correctement ces problèmes.

Aujourd’hui 11 mars, les rendements du Bund ont encore battu leur plus bas record, données du Wall Street Journal…

Document 2 :

ainsi que les rendements des mauvais bons à 10 ans du Trésor français,

Document 3 :

Les rendements des mauvais bons des Trésors de la vieille Europe continentale sont abominablement hors normes, loin de la bande optimale des 3 %,

Document 4 :

Tout est pourtant simple.
On attend la suite de la tragédie.

28 réflexions sur “Idiots : utiles /inutiles / nuisibles”

  1. Certes mais le CAC est a 5000 et pour les journaleux il n y a que cela qui compte

    Plus mieux qu avant Lehman , 100% de hausse depuis les 2465 CAC !!!!!

    1. Mais vous savez, sur les sites de trader, le grand débat n’est pas de comment profiter de cette hausse, ce qui est facile et classique, mais comment en même se protéger efficacement du cygne noir associé qui arrivera nécessairement dans leurs esprits.

  2. Je croyais que vous aviez écrit qu’il n y avait pas eu de création monetaire de la part de la FÉD maïs mise en circulation de l’argent qu’elle detenait, si la BCE achete du papier avec de l’argent qu’elle n’a pas il ya bien création monetaire , je ne suis plus votre explication.
    Un idiot de plus.
    Je présage deja de votre réponse soit rien soit NON ce qui me laissera idiot.
    Amicalement.

      1. merci,c’est bien ce que j’avais retenu pour la FED
        Pour la BCE c’est moins evident hypothese de cavalerie supposée ou creation monétaire nous n’avons pas encore la réponse attendont le prochain bilan

    1. Mauvaise lecture mon brave, Mr Chevallier est clair: “Il n’y aura donc pas de création monétaire dans ce QE, comme cela a été le cas aux Etats-Unis, mais circulation monétaire…”

      Comme aux usa, il n’y aura pas de création monétaire avec ce QE, c’est bien ce qui est ecrit

      1. D’où vient l’argent vous ne me donnez pas la reponse ,j’imagine que vous n’en savez rien mais que vous répétez comme un perroquet ´´ il n’y a pas de création monétaire ´´ idiot inutile ?

  3. bonsoir et merci pour l’explication concernant l’inflation car effectivement pour un novice comme moi,création monétaire = explosion des prix à plus ou moins long terme.d’aprés vous cela ne sera pas le cas j’ai donc ma réponse car je vous fais confiance.En tous les cas,les bourses européennes ont l’air d’apprécier la QE !cordialement

  4. bonsoir,un commentaire sur le blog l’institut des libertés qui rejoint votre avis:

    “L’objectif de la BCE est de déjouer la menace de déflation en relançant le crédit et l’activité. Pourtant, la nouvelle politique d’assouplissement quantitatif (QE) de Mario Draghi président de la BCE, n’aura pas tous les effets espérés par les investisseurs.

    Les 60md€ d’achats mensuels par la BCE de titres publics et privés jusqu’en septembre 2016 ne seront pas faciles à mettre en œuvre. Les règles de Bâle 3 et de Solvency 2 obligent en effet les banques européennes à détenir une part importante de titres d’Etat dans leur bilan. Elles n’auront pas vraiment envie de se séparer de leur papier de qualité surtout les obligations émises par l’Allemagne.Le mécanisme d’incitation des banques européennes à prêter n’est pas le même qu’aux Etats Unis, car le canal de transmission au secteur privé de la politique de QE est limité en Europe. Les entreprises ont beaucoup moins recours aux marchés financiers qu’aux Etats Unis. Elles dépendent à environ 65% des crédits bancaires.Les effets collatéraux d’une politique de taux d’intérêts à taux zéro devront être pris en compte. Des entreprises sont en train d’ « acheter de la croissance » en accumulant des paquets de dettes, puisque les taux sont très bas. C’est ce que fait Patrick Drahi à la tête de Numericable SFR et de sa maison mère Altice qui a accumulé 11,5 milliard de dettes.Les salariés enfin, devront travailler plus longtemps à cause des taux zéro qui vont empêcher les caisses de retraites auxquelles ils cotisent de leur servir la retraite qu’ils attendent.Même si la BCE est dans le scénario rose puisqu’elle a relevé ses prévisions de croissance en raison de la baisse du pétrole, de l’Euro et des taux d’intérêts, cela ne changera pas grand chose à l’efficacité du QE.”

  5. A JPC qui dit “j’y ai donné une réponse : par le dépôt en retour à la BCE par les banques qui auront vendu des titres à la BCE, comme c’est le cas pour les prêts de la BCE à ces banques”

    Est-ce que quelqu’un pourrait décoder ce que veut dire Jean-Pierre ? 🙂

    Aussi, pour ce qui est de la circulation monétaire, selon vous “elle a pour conséquence grandement dommageable de faire baisser les taux à des niveaux anormalement trop bas.”

    CORRECTION. Ce n’est pas la circulation monétaire qui fait baisser les taux. Si ils baissent, c’est parce que les créditeurs qui veulent mettre en sécurité leurs milliards en obligations Allemandes sont de plus en plus nombreux à vouloir le faire. Pourquoi ? parce qu’ils ont peur de quelque chose, et c’est tout simplement la loi de l’offre et de la demande qui anime le marché sur ce point !! Devant cet afflux de capitaux qui se pressent àleur poste pour acheter de la dette, les Etats sont bien évidemment en situation de force pour imposer LEURS règles du jeux : des taux bas !

    Les taux continuerons de descendre tant que les créditeurs estimerons que le risque de perte sur les stocks est supérieur à la perte relative au coût d’une obligation à taux négatif.

    Et donc la vrai question à se poser c’est, les gros poissons, de quoi ont-ils peur ?

  6. Vous dites “Il est quand même étonnant que personne, parmi les 300 millions de barbares ignares de la zone euro, n’ait remarqué que l’agrégat monétaire M1 augmente de plus en plus, à raison de 100 milliards d’euros par mois depuis trois mois”. Dans ces 300 millions de barbares ignares, vous comptez aussi les enfants, car j’ai demandé à mon fils de 7 ans s’il avait remarqué quelque chose à propos de M1, j’attends sa réponse. J’imagine ce que serait une Europe peuplée de 300 millions de Jean-Pierre monétariste.

    1. Si votre fils de 7 ans ne comprend pas ce que signifie une hypertrophie en M1, c’est à cause de son père qui n’a pas su lui apprendre les bases du monétarisme ! (il ne faut pas compter sur l’école pour enseigner le monétarisme !)

      1. merci d’avoir pris la peine de rédiger une réponse et de tenter d’éveiller nos consciences. sans ironie aucune. Mon fils a bien remarqué en effet que M1 était hypertrophié mais il s’étonne juste d’être pris pour un barbare ignare, Pourquoi tant de mépris dans vos analyses tjrs pertinentes et jamais de compassion comme chez Bruno Berthez. Je vous souhaite une bonne journée.

  7. On a bien compris qu’il fallait réduire M1 en augmentant la con,sommation et augmenter M2 par les recettes des entreprises.
    Mais ceci ne se décrète pas à Francfort il faut de la confiance.
    De plus les taux à zero c’est la mort du système financier des assureurs et des retraites.

    1. Non, il faut arrêter de pomper assidûment dans les entreprises et les travailleurs efficaces (M2) pour redistribuer et subventionner les inactifs et les travailleurs peu productifs (M1). Nos dirigeants actuels cherchent justement à augmenter la consommation des ménages en transférant de plus en plus d’argent de la frange productive du pays vers la partie non productive, ce qui au final se fait au détriment des investissement et donc de la croissance. Ce n’est pas en achetant plus de produits au détriment de ceux qui veulent justement les fabriquer que notre pays s’en sortira … Cela ne fait que financer le travail à l’extérieur, le tout à crédit.

  8. “D’abord, il faut remarquer qu’aucun d’entre eux ne se pose la question du financement de ces achats qui devraient se monter à terme à plus de 1 000 milliards d’euros !”
    C’est bien là une saine réaction d’un comptable qui lui doit équilibrer des comptes. S’il y a plus d’argent, d’où il vient…
    Pour les autres, qui n’ont aucune notion d’équilibre, cela ne peut-être qu’ex-nihilo… donc pas la peine de se demander d’où il vient… on fait tourner un peu plus la planche à billet… ce qui n’est pas encore une ligne comptable.

  9. Je pense que votre formulation “Il n’y aura donc pas de création monétaire dans ce QE, comme cela a été le cas aux Etats-Unis, mais circulation monétaire” est ambigüe dans la mesure où elle laisse supposer qu’il y a eu création monétaire aux Etats-Unis, d’où les remarques précédentes.
    Si j’ai bien suivi vos précédents articles, je pense savoir qu’il n’y a effectivement pas eu création monétaire aux USA et que ce que vous expliquez notamment pour la BCE c’est qu’elle essaye de faire boire un âne qui n’a plus soif.

  10. Si les suisses ont gagné 20% sur leurs achats importés apres décrochage de l’euro , combien gagnent ils maintenant ???
    Mes importations ont pris un sacré renchzrissement de 1,35 à 1!!!!!!!!
    Quelle tuile.
    Mes containers chinois suis obligé de les vider d’un tiers.
    Pov franscouillons mangeront un tiers en moins , fera moins de déchets.

    1. Flamby trouve cela bien car le pétrole a chuté dans le même temps (ce qui a au passage permis de masquer une belle hausse des taxes, vous savez le truc qui n’augmente plus promis juré). Les français n’ont donc pas encore vu les conséquences sur leur pouvoir d’achat. Mais maintenant Flamby voudrait bien que cela s’arrête car le pétrole ne baissant plus, les français risquent de découvrir le pot-aux-roses.

  11. Bonjour, vous annoncez une tragédie.
    Mais les événements impliqués par les dégradations que vous mettez en valeur ne sont pas clairs (pour moi pauvre petit scarabée non économiste mais ayant soif de connaissance en tout cas).

    En quoi et pour qui la situation ne sera bientôt plus tenable ?
    Qui sera forcé de réagir, comment et avec quelles conséquences ?

  12. Bien bien bien.
    Donc la BCE a lancée son QE. Elle achète des obligs. Avec quelle monnaie? A qui les achète t’elle?
    Et bien elle achète les obligs aux banques. La BCE paie la banque, qui elle même dépose cet argent a la BCE. CQFD. l’argent frais du QE reviens financer les achats d’obligs de la BCE. Bien. Alors pourquoi la masse monétaire M1 augmente? Simplement parce que les €tats peuvent s’endetter, et ainsi distribuer de l’argent non gagné. Et en plus les états s’endettent a pas cher, grâce a la BCE, qui fait tourner la roue de la fortune….bientôt la case banqueroute………
    En attendant, le “QE” fait baisser la parité € dollar, et ça c’est une bonne nouvelle…mais pas suffisante pour éviter le tsunami.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *