Petits Suisses : pas si malins que ça !

Les petits Suisses sont en train de se faire avoir par les grands banquiers, ceux d’UBS et de Crédit Suisse et surtout par ceux de la BNS…

Hil de Branquignol s’était déjà distingué en faisant ce qui était inimaginable pour un patron de grande banque centrale et j’ai déjà eu l’occasion de relever tout le mal que l’on peut penser de son successeur Thomas Jordan qui a déclaré avant de prendre officiellement la direction de la banque, sans qu’aucun petit Suisse ne bronche, que la BNS pouvait avoir des capitaux propres négatifs, ce qui n’était pas grave car comme toute banque centrale, elle pouvait imprimer autant de billets qu’elle le voulait, ce qui la mettait à l’abri de toute débâcle comme l’a fort judicieusement montrée… la République de Weimar !

Les dernières informations publiées par la BNS montrent que les devises affluent en Helvétie : + 59 milliards de francs… suisses en juin, soit un total de 365 milliards en cette fin de mois,

Document 1 :

L’actif de la BNS (fin mai) est donc constitué de plus en plus de devises qui sont pour l’essentiel des euros douteux, les gens de la BNS n’osant même pas en avouer le montant pour l’instant…

Document 2 :

… car les capitaux fuyant l’euro-zone à la dérive arrivent en masse dans les banques en Helvétie : ils se montaient à 237,8 milliards de francs fin juin contre 188,4 milliards fin mai,

Document 3 :

Le passif de la BNS est donc constitué de plus en plus de dépôts bancaires, le montant des capitaux propres se maintenant miraculeusement à peu près au même niveau (60 milliards fin mai) pour l’instant malgré la politique a priori intenable à terme de défense d’un franc (relativement) faible,

Document 4 :

En valeurs relatives, la baisse des capitaux propres est logiquement compensée par la hausse des dépôts bancaires,

Document 5 :

Luxe, calme et volupté pour l’instant chez les Helvètes mais ça pourrait ne pas durer éternellement !

8 réflexions sur “Petits Suisses : pas si malins que ça !”

  1. un nouveau merci pour votre article.

    En clair l’afflux de zonards dans le chalet haut perché sur sa montagne menace de faire chuter le chalet.
    les suisses devraient devenir malthusiens et refuser de donner des chf contre les euros puants des eurozonards

    C’est les béhavioristes qui ont toujours raison (en particulier les historiens…. et les numismates)

    http://www.youtube.com/watch?v=879NBN8NT-Y

    les monnaies PQ-fiduciaires sont une escroquerie… une bulle qui va éclater.
    une bulle aussi grosse que le bilan de la BCE…

    je rappelle que nordine naam et natixis conseillent d’acheter du bund anticipant un gain de 20% sur l’euro-éclatement …
    donc de prêter à l’allemagne, pays de cocagne, endetté à 85% de son PIB et qui ne fera bien évidemment pas faillite

    c’est pas comme si la vidéo ci dessus les traitait de crétins… mais c’est tout comme.

  2. Samedi 7 juillet 2012 :

    A propos de la zone euro, un article d’une très grande importance dans le journal LA TRIBUNE :

    La BCE bientôt à court de munitions pour sauver la zone euro.

    En cas de lourdes pertes, la BCE pourrait devoir se tourner vers ses actionnaires – les 17 banques centrales de la zone euro – pour se recapitaliser.

    Théoriquement, la BCE et les banques centrales nationales de la zone peuvent totaliser des fonds d’environ 700 milliards d’euros si tous les actionnaires remplissent leurs obligations. Mais une partie d’entre elles pourraient ne pas être en mesure de participer.

    Vendredi, l’heure était au pessimisme chez les économistes. “C’est très inconfortable pour les marchés de savoir qu’il y a un risque qu’ils ne puissent plus rien faire en cas de détérioration dans les deux mois”, dit l’économiste de Nomura, Jens Sondergaard.

    http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/finance-marches/actu/reuters-00453620-la-bce-bientot-a-court-de-munitions-pour-sauver-la-zone-euro-341704.php

    Je complète la phrase suivante :

    “En cas de lourdes pertes, la BCE pourrait devoir se tourner vers ses actionnaires – les 17 banques centrales de la zone euro – pour se recapitaliser” … ET DONC ce seront les contribuables de la zone euro qui paieront des dizaines de milliards d’euros pour recapitaliser la BCE.

    Contribuables, préparez-vous à payer.

    Contribuables, préparez-vous à payer pour recapitaliser la BCE.

  3. Très intéressant article, merci Jean-Pierre. Je passe le week-end avec des amis finlandais. Ils m’indiquent que suite au propos de leur ministre des finances de vendredi, les Finlandais évaluent très sérieusement la portée d’une sortie de l’euro. Un sondage porte à 96% le nombre de Finlandais favorables à une sortie de l’Euro, tandis que nombre de Finlandais avisés retirent de gros montants de leurs comptes bancaires.

    Le moins que l’on puisse dire, d’ailleurs, c’est que c’est un peuple qui ne mâche pas ses mots…

    A suivre. Bon dimanche.

  4. L’€-zone devient, de façon de + en + accélérée, une République de Weimar. Elle n’admet pas encore l’évidence. Je peux comprendre jusqu’à un certain point l’ “idéalisme et l’idéologie”. Je ne peux pas comprendre que l’on sacrifie les Peuples et leurs descendances pour la gloriole de certains nantis qui s’accrochent à leur idées destructrices, parce que dépourvues de logique et de bon sens.
    C’est gravement pathétique.

Répondre à tenshi Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *