UBS 4° trimestre 2012

UBS vient de publier ses résultats pour le dernier trimestre 2012 et de modifier d’une façon importante les chiffres de ceux de trimestres précédents…

En effet, dans ce dernier rapport financier du 4° trimestre 2012, le montant des capitaux propres du 3° trimestre 2012 est maintenant publié à 48,065 milliards de francs alors qu’il était affiché à 52,449 milliards lors de la publication du rapport financier du 3° trimestre 2012 en octobre 2012 et il en est (inversement) de même pour le total des dettes publié dans les résultats du 3° trimestre 2012 qui est maintenant majoré de 1,445 milliard par rapport à ce qui avait été lors de la publication de ce rapport !

En conséquence, plus de dettes et moins de capitaux propres, le multiple d’endettement (mon µ ou leverage) d’UBS est pire que celui qui apparaissait et il est donc très loin des normes : 26,4 pour ce dernier trimestre alors qu’il ne devrait pas dépasser 10, ce qui correspond à un ratio Tier 1 réel de 3,8 % contre un minimum exigé de 10 % pour Bâle III (en excluant les minoritaires), en légère amélioration toutefois par rapport aux trimestres précédents,

Document 1 :

UBS2011 Q42012 Q1*2012 Q2*2012 Q32012 Q4
Liabilities1 368,1621 312,6111 357,3271 318,0711 213,337
Equity48,53053,22654,71648,06545,895
Leverage (µ)28,224,724,827,426,4
Tier 1 (%)3,54,14,03,63,8

Sommes en milliards de francs suisses. Les chiffres des 1° et 2° trimestres 2012 (notés avec *) ne sont pas corrigés par UBS. Le leverage réel du 3° trimestre 2012 passe donc maintenant à 27,4 contre 25,1 selon les chiffres publiés en octobre 2012.

Pour rappel : les données publiées par UBS en octobre 2012 pour les trimestres précédents étaient les suivantes,

Document 2 :

UBS2011 Q32011 Q42012 Q12012 Q22012 Q3
Liabilities1 395,031 365,761 312,611 357,331 316,63
Equity51,81753,55153,22654,71652,449
Leverage (µ)26,925,524,724,825,1
Tier 1 (%)3,73,94,144

Il faudrait augmenter les capitaux propres de 69 milliards de francs pour respecter les véritables normes d’endettement de Bâle III, cet objectif ne pouvant pas être réalisé à terme normalement.

La partie des capitaux propres publiés pour le 4° trimestre montre la situation telle qu’elle est actuellement présentée,

Document 3 :

La partie des dettes se présente ainsi dans le rapport financier du 4° trimestre 2012

Document 4 :

… alors qu’elle était publiée sous cette forme dans le rapport financier du 3° trimestre 2012 :

Document 5 :

Ces différences s’expliquent par des changements dans l’évaluation et la comptabilisation des provisions et donc dans la détermination des capitaux propres et du total du bilan.

Encore un petit rappel de ce que j’ai écrit précédemment : Les dirigeants d’UBS, comme ceux des autres big banks européennes, utilisent les actifs nets pondérés selon leurs méthodes pour calculer les ratios dits de Bâle III arrangés à leur convenance au lieu d’utiliser les bons ratios tels qu’ils ont été définis simplement par ce bon vieux Greenspan et les gens de la Fed.
Une remise en ordre radicale s’impose dans cette big bank too big to fail ! … mais ses dirigeants, comme ceux de nos Gos banques, osent prétendre qu’UBS est l’une des banques du monde les mieux capitalisées !
Il est étonnant de constater que ce n’est que maintenant que ces dirigeants prennent des décisions qui ne devraient permettre qu’une légère amélioration nettement insuffisante par rapport aux besoins
.

Et une fois de plus : quand des banques ont de mauvais ratios d’endettement, cela signifie qu’il y a toujours quelque chose qui ne va pas quelque part, c’est-à-dire des cadavres dans les placards qui sortent de temps en temps, mais jamais tous à la fois, sauf en Amérique !

Pour les gens qui ont des difficultés à comprendre ces problèmes bancaires, le mieux est qu’ils fassent confiance aux dirigeants des banques et d’y placer leurs économies…

Cliquer ici pour lire les derniers résultats d’UBS.
Cliquer ici pour lire les résultats d’UBS publiés pour le 3° trimestre 2012.
Cliquer ici pour lire mon article sur les résultats d’UBS publiés pour le 3° trimestre 2012.

4 réflexions sur “UBS 4° trimestre 2012”

  1. MR CHEVALIER, vous avez oublié la fin à la dernière phrase…
    “et d’y placer leurs économies…”
    donc je fini pour vous 😀
    “…et ensuite fermer les yeux et aller pauser un cierge dans la première église qu’ils croiseront !.”

  2. Ce matin j’ai entendu l’un des directeurs de l’UBS assurer (il était convaincant!) que l’UBS était TRES bien capitalisée!

    J’adore… 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *