De l’€ divergence au déclin

Avant l’adoption de l’euro, les économies de la zone euro convergeaient mais elles divergent depuis (son adoption), ce qui se constate dans les statistiques macroéconomiques et dans les cours des bourses…

Les variations du CAC et du Dax étaient synchrones jusqu’à la mi-2006 (1° rupture) mais elles divergent de plus en plus, surtout après le début mars 2009 (2° rupture) plus bas historique des indices pour cette période récente,
Graphique 1 :

(cliquer sur les graphiques pour les voir à la bonne échelle)

Les valeurs du Dax ont progressé plus de deux fois plus que celles du CAC depuis le choc de la faillite de la banque des frères Lehman en septembre 2008,
Graphique 2 :

Il en est de même par rapport au Standard & Poor’s 500, la 1° rupture étant au début 2002 (avant un plus bas des indices), la 2° rupture étant encore début mars 2009,
Graphique 3 :

Les valeurs du S&P ont progressé deux fois plus que celles du CAC depuis le choc de la faillite de la banque des frères Lehman en septembre 2008,
Graphique 4 :

Globalement, le Dax surperforme le S&P,
Graphique 5 :

Les grandes entreprises allemandes sont jugées par les marchés comme étant plus performantes que celles des Etats-Unis mais leurs dirigeants n’ont pas su déjouer les pièges macroéconomiques dans lesquels les font tomber l’euro.

C’est pire pour les sociétés françaises cotées dont les cours sont globalement largement perdants depuis une douzaine d’années.
L’autodestruction des français, y compris des plus riches, est incompréhensible, pour moi du moins.
C’est pire encore dans ces autres cochons de pays du Club Med.

7 réflexions sur “De l’€ divergence au déclin”

  1. Bonjour,

    Une des raisons de la divergence entre le CAC et le DAX est la surpondération bancaire dans le CAC contrairement au DAX, qui est plus “industriel”.

    Attention avec la comparaison S&P500 vs CAC40, puisque le S&P500 réinvesti les dividendes, tandis que le CAC 40 est nu (ce qui explique d’ailleurs en partie les mauvaises performances du CAC en mai-juin, période de détachement des coupons). Cela dit sur les 2 ans de la comparaison, les dividendes ne jouent pas bcp et n’expliquent pas l’écart.

      1. Je ne comprend pas quand vous dites que le “CAC n’est pas nu : j’utilise les variations ”
        le CAC est nu. le DAX et le S&P 500 tout comme le DOWJONES sont dividendes réinvesti.
        pour moi le seul graphique cohérent est le 5.

        Si on compare le CAC dividende réinvesti avec le S&P , les courbe sont superposées depuis 2008
        il suffit avec boursorama de comparer l’évolution du AMUNDI ETF CAC 40 avec le S&p 500.
        les graphiques 3 et 4 sont donc faux.

  2. Mais le fait que le cac soit plus “bancaire” ne reflet t il pas justement la structure economique de notre pays par rapport a l’allemagne. la France c’est le pays des banques et des agents immobiliers, pas des belles mécaniques ni des machines outils.

  3. Relisez http://glossary.reuters.com/index.php/DAX_30….

    Désolé, mais votre “cette « histoire » de dividendes ne joue pas” est erroné, car vous comparez bien le cac40 (sans dividende) avec le dax30 (avec dividende), comme le montrent les valeurs sur vos diagrammes.

    En effet : début 2004 : cac40 = 3558, dax30 = 3965 (source : reuters)
    début 2011 : cac40 = 3805, dax30 = 6914
    Et ainsi le cac40 (sans div) a gagné 7%, et le dax30 a gagné 74% sur la période, comme sur vos diagrammes (qui semblent même avantager encore plus le dax30 récemment, avec +100 ou 110% sur la période).

    Or le cac40GR (cac40 avec dividendes) passe de 5538 à 7526, et gagne lui 36% sur la période.
    C’est certes mins que le dax30, mais bien plus que sur vos diagrammes.

    En fait, avant vos “ruptures”, le cac40GR performait régulièrement mieux que le dax30. Depuis la crise bancaire (des subprimes et des frêres Lehman, pas de l’€uro) c’est l’inverse, car le cac40 a beaucoup de valeurs financières.

  4. Le premier plan d’aide au Portugal n’a pas du tout rassuré les investisseurs internationaux.

    Le premier plan d’aide au Portugal est un échec : il va falloir préparer un deuxième plan d’aide pour le Portugal.

    Emprunt à 3 mois :

    Quand l’Allemagne ou la France lancent un emprunt à 3 mois, elles doivent payer un taux d’intérêt d’environ 0,8 %.

    Et le Portugal ?
    Mercredi 20 juillet 2011, le Portugal a lancé un emprunt à 3 mois : le Portugal a dû payer un taux d’intérêt de … 4,982 % !

    Les taux sont en hausse : c’était 4,926 % lors de la précédente émission le 6 juillet 2011.

    Emprunt à 6 mois :

    Quand l’Allemagne ou la France lancent un emprunt à 6 mois, elles doivent payer un taux d’intérêt d’environ 1 %.

    Et le Portugal ?
    Mercredi 20 juillet 2011, le Portugal a lancé un emprunt à 6 mois : le Portugal a dû payer un taux d’intérêt de … 4,960 % !

    Les taux sont en hausse : c’était 4,954 % lors de la précédente émission le 15 juin 2011.

    Plus les jours passent, plus le Portugal emprunte à des taux de plus en plus exorbitants.

    Plus les jours passent, plus le Portugal se rapproche du défaut de paiement.

    http://www.romandie.com/news/n/_ALERTE___Le_Portugal_leve_750_M_EUR_a_3_et_6_mois_taux_en_legere_hausse200720111207.asp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *