Dexia 2° trimestre 2011

Une petite mise à jour s’impose pour Dexia : la situation s’est très fortement dégradée au 2° trimestre avec un multiple d’endettement, leverage en anglais, mon µ de… 73,5 !!!

Dexia200920102011 Q12011 Q2
Total des dettes567,449557,79577,665510,802
Capitaux propres pdg10,1818,94510,3896,945
µ (leverage)55,762,455,673,5
Tier réel (%)1,81,61,81,4

Dans ces conditions, il ne faut pas s’étonner que le cours plonge. Il faut au contraire s’étonner que cette banque n’ait pas fait faillite depuis longtemps !

C’est le résultat de la collaboration des représentants des Etats belges et français pour le financement des collectivités locales, c’est-à-dire ce qui se fait de pire en €URSS !

Cliquer ici pour voir le… dernier (?!) rapport de gestion de Dexia et cliquer ici pour lire mon article sur Dexia après le 1° trimestre laissant entrevoir l’étendue du désastre public.

7 réflexions sur “Dexia 2° trimestre 2011”

  1. Meme la presse officielle s’y met avec un peu de retard:

    “Les actionnaires de Dexia amorcent un démantèlement de la banque” dans le Monde. “CRÉATION D’UNE “BAD BANK”. J’avais appele ca “junk bank” dans une intervention a l’un de vos articles. .

    http://www.lemonde.fr/economie/article/2011/10/04/les-actionnaires-de-dexia-amorcent-un-demantelement-de-la-banque_1581851_3234.html#ens_id=1539096

    Grace a vous nous savions depuis pas mal de temps deja.
    Vous etes le meilleur. Mieux que ca: vous etes le seul ! 🙂

    Bravo pour la qualite de vos analyses.

    Stef.

  2. @Charles,

    Je ne suis pas sûr que vous ayez bien lu le PDF que vous citez.
    74 milliards d’euros = les actifs dont s’est déjà débarrassé Dexia et pas les actifs pourris qui restent.

    Est-ce que quelqu’un connaitrait la taille des actifs pourris repris par l’Etat ?
    Merci

  3. Dexia avait réussi, sauf erreur, le récent “crash test” des banques de l’UE (juin 2011): http://www.lessentiel.lu/fr/news/story/18278041

    Ces tests sont donc une vaste fumisterie !

    Soit les banquiers nous enfument, soit ce sont nos gouvernants, soit (et c’est peut être l’hypothèse la plus probable) ce sont les deux !

    Bref, cela amène à prendre avec de grandes pincettes les dires officiels sur l’état des banques de l’UE… (sic)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *